Entre les deux années de prépa, après dix mois intensifs d’étude et de préparation, c’est l’heure des vacances estivales, pour vous, préparationnaires, habitués à des semaines chargées et un emploi du temps réglé et parfaitement planifié. Pause cruciale avant la dernière ligne droite, que faire, break ou boulot ?

 

Le break : indispensable !
Ne cherchez surtout pas à revoir l’ensemble des cours de votre 1ère année ou à étudier de manière approfondie les thèmes de l’année prochaine. Il faut casser le rythme et prendre le temps de se reposer, de se détendre et de se ressourcer auprès de sa famille et de ses amis. Si vous continuez à bachoter pendant l’été, vous ne pourrez aborder efficacement et sereinement la dernière phase de préparation des concours.

 

Combler les lacunes
S’il y a une chose que nous vous conseillons, c’est de mettre à profit ce temps libre pour revoir les notions non comprises, par exemple en mathématiques, ou pour rattraper votre niveau dans une discipline, où vous seriez plus faible. En effet, si certains d’entre vous connaissent quelques difficultés en langues, tentez de partir en voyage linguistique, l’immersion totale vous sera sans aucun doute très bénéfique. « Je suis partie un mois dans une famille d’accueil bénévole aux Etats-Unis, je n’ai eu que le billet A/R à financer. Si on s’y prend à l’avance, c’est une opportunité accessible à tout type de budget », témoigne Sophie, en 2e année d’ECE au lycée Henri IV.

 

Le stage en entreprise
Les vacances estivales sont aussi l’occasion de décrocher un stage en entreprise de 1 à 2 mois : stage ouvrier, standardiste, fonction administrative, etc., cette expérience professionnelle vous permettra de découvrir le monde de l’entreprise. Cela sera notamment très utile pour les entretiens de motivation des écoles de commerce, où l’on évalue l’intérêt du candidat pour le monde des affaires. Ainsi, vous disposerez d’exemples concrets pour argumenter votre propos.

 

Lecture, actu, conférences et expos
Il s’agit également d’une période tout à fait opportune pour se consacrer aux activités, pour lesquelles on dispose d’un temps limité pendant les semaines de cours. Ainsi, les lectures plus longues et complexes, notamment celles conseillées par vos professeurs, constituent un complément différent et pertinent au contenu de vos acquis. Dans cette même optique, nous vous conseillons d’assister à des conférences et à des expositions, et d’avoir une attention plus particulière à l’actualité.

 

L’avis du prof’
Thomas Snégaroff, professeur de géopolitique en prépa ECS, lycée St Jean de Douai :
« Il faut faire un vrai break au mois de juillet, afin de bien se reposer avant une 2e année, bien plus intense que la première. Au mois d’août, je conseille à mes étudiants de mettre ce temps à profit pour préparer la rentrée : classer ses fiches, combler les lacunes, etc. Il faut être opérationnel dès le1er jour. Il n’y a surtout aucun bachotage à faire. Il s’agit aussi d’un temps pour la lecture, le rythme de la 2e année laissant peu de créneaux libres pour cette activité. »
Les projets de Paul-Antoine, H/L lettres classiques au lycée Molière, à la veille du congé estival :
« Je pense faire une vraie pause. Je vais consacrer une partie de mon temps libre à la lecture des ouvrages recommandés par nos professeurs. C’est le bon moment ! Nous avons trop peu de temps en prépa pour cela. Ma ligne de conduite pour les vacances : un peu de travail, beaucoup de repos et de nombreuses lectures ! »

 

AB