Communiqué de presse:

En clôture du colloque « Gouverner en connaissance de cause : comprendre, prévoir et décider » co-organisé par l’ENS (Ecole normale supérieure) et l’ENA, les deux établissements ont annoncé le lancement d’une chaire partenariale intitulée « Savoir, prévoir, pouvoir ». Dans la même dynamique, l’université de recherche Paris Sciences & Lettres et l’Ecole nationale d’Administration font part de leur accord pour conclure  un partenariat stratégique entre les deux institutions.

 

Cet accord, qui s’appuie sur les initiatives conjointes entre l’ENA et d’autres membres de PSL (en particulier l’Université Paris-Dauphine et l’École normale supérieure), s’assigne comme objectif de rapprocher administration publique et recherche et de poursuivre les réformes profondes dans lesquelles l’ENA comme PSL sont engagés.

Il se traduit notamment par la création de chaires (colloques, publications, formations, formations-actions) faisant conjointement travailler chercheurs et praticiens sur les sujets liés à l’action publique. Sur le plan international, il prévoit que les deux institutions travaillent de concert à promouvoir, dans le cadre de partenariats existants ou futurs, l’expertise de la France  autour de la formation et de la recherche en matière de gouvernance démocratique. À cet égard, la création de la chaire ENA/ENS « Savoir, prévoir, pouvoir » et le colloque ENA/ENS du 6 mars 2017, ouvert par Thierry Mandon, Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, témoignent de ces liens féconds qui peuvent s’établir entre l’ENA et les institutions de PSL.

 

 

Le Président de Paris Sciences & Lettres, le Professeur Thierry Coulhon, déclare : « Paris Sciences & Lettres a pour vocation de transformer radicalement la formation et la sélection des hauts potentiels en France, que ces derniers se destinent aux mondes académique, artistique, administratif ou bien encore au monde de l’entreprise. La complexité et la diversité des enjeux contemporains, singulièrement ceux liés à l’action publique, exigent une approche pédagogique et scientifique innovante : il s’agit moins de transmettre et reproduire un savoir-faire que d’assurer une véritable formation de l’esprit qui puise dans la diversité des sciences humaines les ressources nécessaires à la formulation de solutions originales. Par le même mouvement, il est du devoir des grandes écoles françaises de savoir détecter les talents et, pour ce faire, de diversifier leurs viviers de candidats. Les récentes évolutions de l’Ecole nationale d’Administration convergent avec notre ambition de décloisonnement ; je me réjouis qu’un acteur majeur de la fonction publique de l’Etat contribue à nos côtés à poursuivre notre grand projet d’une nouvelle institution d’ESR en France ».  
La Directrice de l’Ecole nationale d’administration, Nathalie Loiseau, déclare : « Jamais l’action publique n’a été à la fois aussi attendue et aussi complexe. Recruter et former des cadres à même de répondre aux défis qui se posent aux décideurs publics français, européens et internationaux est la vocation de l’ENA.  Elle souhaite la remplir en construisant un partenariat renforcé avec le pôle d’excellence en sciences humaines et sociales que constitue Paris Sciences & Lettres, afin de contribuer au rapprochement entre recherche, formation et action publique. »