Cet article a 2 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.
Certains professeurs soutiennent Amphinote, sans impact sur le présentiel en amphi @Amphinote

 

Conçue et gérée bénévolement par des étudiants de l’Université Paris 1, la plateforme Amphinote permet le partage de cours entre étudiants. Avec deux objectifs : l’égalité des chances et le renforcement du lien social.

@Amphinote

Qu’ils soient salariés, en situation de handicap, malades ou empêchés,  de nombreux étudiants ne peuvent pas assister à tous les cours. S’ils n’ont pas alors un bon (et compétent) ami pour partager ses notes, leur chance de succès aux examens diminuent sérieusement. En permettant à tout étudiant de partager ses prises de notes sur une plateforme centralisée et facile d’utilisation, l’objectif d’Amphinote est donc de générer une communauté capable de soutenir les étudiants les plus isolés et d’assurer l’accès à tous les enseignements universitaires.

 

 

L’équipe Amphinote au forum des associations de Paris 1, le 15 septembre @Amphinote

Alors que de plus en plus de sociétés proposent aux étudiants de vendre leurs cours en ligne, l’équipe de 8 étudiants en charge d’Amphinote a fait le pari de la solidarité. L’association promeut le partage et le renforcement du lien social à l’université, où les promotions géantes sont trop souvent synonymes d’isolement. Photo de profil, inscription par Facebook et Google, fil d’actualité… tout est fait pour que les étudiants puissent ensuite se reconnaître et échanger dans les couloirs ou en amphi. « Partager ses cours devient alors vraiment gratifiant. Des étudiants qui ne se seraient jamais parlé s’abordent pour se remercier ou demander une précision sur une prise de notes » explique Théo Rougier, le fondateur d’Amphinote.

 

En mai dernier, les étudiants de Paris 1 ont pu apprécier l’expérience lors du lancement de la première version du site, qui a comptabilisé 3500 téléchargements en quelques semaines. Consciente que la plateforme explore aussi la limite de l’enseignement magistral en amphithéâtre, de plus en plus critiqué pour son manque d’interaction, l’association est très attentive aux avis du corps enseignant. Elle multiplie les contacts avec les professeurs, emballés ou sceptiques, mais tous engagés dans la réflexion sur de nouvelles formes de pédagogie, plus adaptées à une université à l’ère du numérique.

 

L’équipe Amphinote au forum des associations de Paris 1, le 15 septembre @Amphinote

Après le lancement de la nouvelle version du site début septembre, et face à l’intérêt croissant d’autres établissements comme Sciences Po, Paris 13 ou Dauphine, les membres d’Amphinote pensent au futur. Ils travaillent maintenant à la formation d’un réseau décentralisé de plateformes, gérées localement par des étudiants volontaires de chaque université. En attendant de passer la main, une fois leurs propres études terminées.

 

L’équipe Amphinote

 

 

 

Rejoignez notre communauté sur http://amphinote.com et suivez-nous sur Facebook !

 

Cet article a 2 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.