L’ASSOCIATION PARRAINER LA CROISSANCE RASSEMBLE DES ENTREPRENEURS QUI ENTENDENT DONNER UN SENS À LEUR ACTION DE DIRIGEANTS. ILS DÉMONTRENT QUE « L’ENTREPRENEUR EST LE DERNIER OUTIL POUR REFONDER LA SOCIÉTÉ ». ILS AFFIRMENT ÊTRE UNE NOUVELLE GÉNÉRATION QUI SAIT CONJUGUER INTÉRÊT INDIVIDUEL ET BÉNÉFICE COLLECTIF. ILS VEULENT FAIRE DE LEURS ENTREPRISES DES « MACHINES À RECRÉER DE L’ENVIE ET LA FIERTÉ DE RÉUSSIR, À CRÉER DE LA CROISSANCE PARTAGÉE ». ENTRETIEN AVEC SON PRÉSIDENT, DENIS JACQUET.

Denis Jacquet (HEC 89), président de l’association Parrainer la croissance et président de l’Accélérateur de croissance.

Denis Jacquet (HEC 89), président de l’association Parrainer la croissance et président de l’Accélérateur de croissance.

Les chefs d’entreprises sont-ils en quête de sens ?
Ils ne sont ni plus ni moins en quête de sens que tout citoyen. En revanche, ils ont réalisé qu’ils tiennent une place à part dans la société. Ils sont potentiellement créateurs de richesses et de lien social. Cela est particulièrement vrai dans les PME où il n’existe pas de barrière entre la direction et les équipes. Les entrepreneurs sont en outre conscients que notre société connaît des blocages, qu’elle n’a pas évolué et que notre modèle solidaire montre ses limites.

 

Quel regard portent-ils sur la course au profit ?
Les entrepreneurs de Parrainer la croissance savent qu’une certaine forme de capitalisme, axée grands groupes, ne fonctionne plus. Que cette culture du profit à tout prix, d’une cotation en bourse plus élevée chaque mois, n’est pas conforme à la réalité. Ce serait comme demander à un perchiste de battre un record du monde chaque mois ! Cette course au résultat se fait au détriment de la place de l’homme dans les organisations.

 

« Il n’existe pas un organisme économique qui est capable d’être
en permanence dans une course à la hausse. »

 

Quelle est votre responsabilité d’entrepreneurs dans ce contexte ?
Notre responsabilité est liée à notre liberté. De par notre formation, notre niveau social, nos moyens, nos réseaux, nous avons le luxe de pouvoir nous exprimer librement. Nous ne sommes pas contraints par un « chef ». Nous avons la liberté de dire ce que nous pensons et de donner du sens à nos salariés.

 

« Nous avons l’obligation d’être libres pour les autres ! »

 

Et en tant qu’acteurs clés de l’économie ?
Depuis 30 ans, les politiques nous disent qu’ils vont générer de la croissance et créer des emplois. Ils ne savent manifestement pas faire… Les entrepreneurs sont crédibles sur ce champ et savent faire ! En tant que citoyens, nous sommes convaincus qu’il faut réformer un système qui en fonctionne plus. Les entrepreneurs ont aussi un attachement particulier aux personnes, car ils sont à 99 % la tête de PME.

 

Quels messages souhaite passer Parrainer la croissance aux jeunes et aux étudiants ?
Nous leur disons qu’il y a de l’espoir dans notre pays et qu’ils peuvent y trouver leur place. Que s’ils en ont le talent et l’envie, il y a tous les dispositifs pour les accompagner à lancer leur entreprise. Je veux aussi dire à ceux qui ont de l’or dans les mains que les métiers manuels sont très porteurs. Il est temps de les revaloriser. Les talents sont divers et heureusement. L’enjeu est que chacun trouve sa voie et sa place. Pour attirer les plus qualifiés, les entreprises doivent revisiter leurs promesses. Car ils veulent ressentir de l’excitation dans leur travail, de l’envie, être valorisés, qu’on leur propose de projets successifs et non plus des plans de carrière.

 

« Il y a de l’espoir dans notre pays, vous pouvez y trouver votre place. »

 

Vous militez notamment pour un contrat de travail unique, quels sont vos arguments ?
Avoir différents contrats catégorise les personnes. Parrainer la croissance milite pour un contrat unique dont les droits augmentent progressivement. En fonction de l’ancienneté, vous avez une protection sociale plus importante, des droits au chômage, les droits de formation sont portables d’une entreprise à l’autre, votre parcours professionnel peut s’exprimer globalement et sur plusieurs postes. Vous avez ainsi les mêmes droits devant les organismes. Tout le monde devient le « même » salarié.

 

A. D-F

 

Contact :
www.parrainerlacroissance.org
www.accelerateurdecroissance.com