PARIS-MONTAGNE, ASSOCIATION DE LOI 1901, A ÉTÉ FONDÉE FIN 2005 PAR UN GROUPE DE JEUNES ÉTUDIANTS ET CHERCHEURS DE LA MONTAGNE SAINTEGENEVIÈVE. EN MOBILISANT LA COMMUNAUTÉ SCIENTIFIQUE, L’ASSOCIATION A POUR VOCATION DE FAIRE DÉCOUVRIR LE MONDE DE LA RECHERCHE À UN PUBLIC DONT L’ACCÈS AUX INSTITUTIONS DE RECHERCHE EST LIMITÉ. PAR SES DIFFÉRENTES ACTIVITÉS, L’ASSOCIATION INVENTE NOTAMMENT UN ESPACE OÙ DES JEUNES ISSUS DE MILIEUX DÉFAVORISÉS PEUVENT AVEC DES CHERCHEURS. PARIS-MONTAGNE FAIT LE PARI DE LA DÉCOUVERTE, DE L’APPRENTISSAGE ET DE LA CURIOSITÉ ET UTILISE LES SCIENCES COMME OUTIL D’INCLUSION SOCIALE, AFIN QUE CHACUN PUISSE TROUVER SA PLACE DANS LA SOCIÉTÉ.

© Association Paris Montagne

© Association Paris Montagne

Le programme Science Académie s’adresse à des lycéens ayant un goût prononcé pour les sciences et issus de milieux défavorisés. Il espère susciter des vocations et lutter contre la désaffection des filières scientifiques par ces publics en leur proposant des stages de découverte en laboratoire, des semaines thématiques interdisciplinaires et la réalisation de mini-projets de recherche en anglais. L’inscription des jeunes est individuelle et se fait directement sur le site web de la Science Académie. Par ailleurs, les professeurs ou les parents ne sont impliqués dans ce processus, ce qui permet de garantir l’individualité de la démarche et la motivation des participants. Presque 10 années après le début des activités, les chiffres à l’inscription restent constants : 2/3 des jeunes inscrits sont des filles très curieuses et motivées par la science. Au total, depuis 2006, ce sont 64 % de jeunes filles (plus de 1 300) qui prennent l’initiative de s’inscrire à ce programme et de participer aux activités. Chaque année, un groupe de filles du programme accompagnées de représentantes de l’association participent à la cérémonie de remise des Bourses L’Oréal France – Unesco « Pour les Femmes et la Science ». C’est à chaque fois l’occasion pour ces jeunes filles de se prendre appui sur ces modèles de réussite et de travail. En 2009, une jeune participante à la Science Académie décide de poursuivre des études supérieures en s’inscrivant en classes préparatoires dans un lycée francilien. Elle constate alors qu’elle ne peut être hébergée par l’établissement, car l’internat n’est réservé qu’aux garçons. Ses parents habitant à plus d’une heure de distance  l’établissement, elle se voit alors obligée d’endurer les heures qui la séparent de sa prépa. Les membres de Paris- Montagne, très sensibles à son témoignage, s’emparer du problème et de mener quelques recherches. Le couperet tombe : sur les 26 lycées avec CPGE disposant d’un internet, 18 ont un internat mixte. Les 8 autres ne sont réservés qu’aux garçons. Un collectif d’associations se réunit, dont Paris-Montagne, regroupé sous le nom« Ouvrons les Portes ». La HALDE est saisie pour dénoncer les difficultés d’accès de logement étudiant en raison du sexe. Quelques 3 000 signatures plus tard et l’intervention de cette autorité, les chefs d’établissement ont été contactés et ont depuis permis la mixité de leurs internats, dont le prestigieux Henri IV.

 

Pour plus d’informations sur les activités de Paris Montagne, visitez notre site :
www.paris-montagne.org
ou contactez-nous :
contact[AT]paris-montagne.org

 

Camille Breton,
Chargée de projets – Project coordinator
Association Paris-Montagne