Communiqué de presse :

A l’occasion de la Journée des Masters, le 8 février dernier , l’université Paris-Dauphine a présenté son offre de formations pour la rentrée 2019-2020. Des cursus innovants en prise directe avec les mutations technologiques et la complexité des grands enjeux de demain. Revue de détail sur les nouveaux programmes.

 

Quantitative economics : ce nouveau master de recherche sur 2 ans, entièrement délivré en anglais offre une formation académique de haut niveau qui permet d’analyser en profondeur un large spectre de problèmes économiques contemporains. La formation s’appuie sur un fort contenu en méthodes quantitatives avancées, incluant des méthodes innovantes de traitement d’importantes bases de données.

 

Big data, un des parcours de 2e année du master systèmes d’information, et réseaux numériques. Cet enseignement a pour objectif de former les futurs managers internationaux aux défis des modèles économiques à forte intensité de données et ainsi qu’aux processus organisationnels basés sur l’intelligence artificielle et le «machine learning». Ce programme est dédié à l’acquisition de compétences en gestion et stratégies numériques. Le cursus s’adresse aux jeunes diplômés ingénieurs, économistes ou avocats souhaitant acquérir une expertise en gestion pour participer au développement de leur entreprise dans un environnement organisationnel confronté aux enjeux des données numériques.

 

Institutions, Organisations Entreprises Economie et Société, la 2e année du master sciences économiques et sociales, fruit de la collaboration entre L’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), l’École des Mines de Paris (MINES ParisTech) et l’Université Paris-Dauphine. Cette formation pluridisciplinaire, à la recherche et par la recherche, a pour ambition de former une nouvelle génération de scientifiques et d’experts, capables de renouveler l’analyse des politiques, des institutions, des organisations et des acteurs qui font l’économie contemporaine.

 

Politiques urbaines et gouvernance des territoires du master politiques publiques : ce parcours de 2e année s’adresse aux étudiants qui vise à former des cadres et des experts de haut niveau, prêts à relever le défi des transitions urbaines. La formation amène à la maîtrise des différentes échelles de gouvernance urbaine et au développement d’outils d’analyse des dynamiques socio-économiques des territoires et de la ville durable. Les enseignements mettront l’accent sur la pratique du diagnostic territorial et du projet urbain.

 

Conception et innovation en management du master management et organisations :ce parcours forme des managers et consultants « designers de management et d’organisation », capables de concevoir ou de reconfigurer les organisations, leur structure, les pratiques de management et les outils au service de l’engagement des collaborateurs.

 

Mathématiques appliquées et théoriques : ce parcours, proposé depuis l’année universitaire 2018-19, prépare les étudiants à un doctorat en mathématiques. Dans cette formation théorique solide dans divers champs des mathématiques, un axe principal est l’analyse et les probabilités, notamment les équations aux dérivées partielles, les processus stochastiques et les systèmes dynamiques tant du point de vue théorique et numérique que de la modélisation dans les autres disciplines scientifiques.

 

Intelligence artificielle, systèmes, données : cette formation d’excellence d’un an a pour objectif de former les étudiants aux aspects informatiques de l’intelligence artificielle, en mettant l’accent sur l’articulation entre apprentissage automatique, gestion et fouille de grandes masses de données, paradigmes du Big Data, représentation des connaissances. Le Master s’intéresse aussi aux applications de l’IA et à son impact sur la société́. Il fournit aux étudiants les fondements théoriques et les connaissances pratiques nécessaires à la conception de systèmes d’intelligence artificielle.