Communiqué de presse :

Initié en février dernier à la Sorbonne, à Paris, le projet d’université européenne entrepris par six établissements européens, dont l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, avance à grands pas. Réunis dans les locaux et à l’invitation de l’université KU Leuven, à Louvain (Belgique) les 29 et 30 juin derniers, les partenaires ont poursuivi leurs réflexions sur la mission et les actions de leur alliance.

 

Freie Universität Berlin (Allemagne), Alma mater studiorum Università di Bologna (Italie), Uniwersytet Jagielloński w Krakowie (Pologne), KU Leuven (Belgique), Universidad Complutense de Madrid (Espagne) et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France) ont décidé d’aller plus loin dans leurs coopérations en créant une université européenne. Un défi, que Maria Gravari-Barbas, vice-présidente en charge des Relations internationales à Paris 1 Panthéon-Sorbonne a expliqué lors de la réunion de Louvain : « Nous devons inventer ensemble un nouveau paradigme de ce qui constitue une université européenne afin de transcender ce que nous sommes individuellement ».

Partageant les valeurs européennes, les six établissements membres de cette nouvelle alliance ont pour objectif d’amplifier la structuration de l’Espace européen de l’Enseignement supérieur (EEES) et de l’Espace européen de la Recherche (EER), « Notre défi est de faire rentrer cette alliance dans les mentalités des enseignants et des étudiants. Il ne s’agit pas uniquement d’un projet mais d’un esprit qui doit infuser nos enseignements et donner lieu à des travaux de recherche ainsi qu’à des publications communes », a précisé le président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Georges Haddad, lors de la réunion de travail à Louvain.

Différentes pistes en matière de formation ont été discutées au cours des dernières réunions : une plus grande mobilité des étudiants et du personnel, des diplômes communs, des écoles d’été, une coopération renforcée dans le cadre de réseaux et appels à projets européens, des évènements conjoints ou encore des projets de recherche sur des thèmes interdisciplinaires. En mettant en commun leurs forces, les six universités partenaires souhaitent proposer des innovations pédagogiques sur des thématiques aussi variées que le développement durable, le patrimoine culturel ou encore les études européennes. Francesco Ubertini, recteur de l’Alma mater studiorum Università di Bologna, a souligné cet aspect primordial : « Si nous voulons réussir il nous faudra miser davantage sur des enseignements innovants plutôt que sur des méthodes classiques. Il y a sur ce dernier point une grande attente de la Commission européenne ».

À l’issue de cette réunion de travail, les partenaires sont sortis enthousiastes à l’image d’Hélène Sirven, vice-présidente de la commission de la Recherche de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : « Il y avait une énergie formidable qui circulait parmi les participants. À nous de l’utiliser et de la transformer pour impliquer nos étudiants dans cette dynamique européenne. »

Le prochain rendez-vous entre les membres de l’alliance aura lieu à Madrid à la fin du mois de juillet. Il s’agira de poursuivre cet élan et de proposer des applications concrètes à ce projet unique à dimension européenne.

Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Alliance d’universités européennes