MBA ET MS, LA VOIE ROYALE

 

Directeur des opérations de Parfums Christian Dior et chef de l’établissement de Saint-Jean de Braye, Jean-Dominique Bosq, Cesma 81, se considère avant tout comme un développeur de talents et de compétences.

 

Quel a été le fil conducteur de votre parcours ?

Jean-Dominique Bosq, Cesma 81, directeur des opérations des parfums Christian Dior

Jean-Dominique Bosq, Cesma 81, directeur des opérations des parfums Christian Dior

Je pense avoir saisi les opportunités qui s’offraient à moi et les avoir transformées en réussites. J’ai relevé des défis, pris des risques, j’ai toujours privilégié les situations où je n’étais pas emprisonné dans un carcan. Ma carrière est fondée sur la rencontre de patrons qui m’ont séduit, envers lesquels je me mets dans une logique de totale loyauté. Cette loyauté existe également vis-àvis de l’entreprise puisque, en trente ans de carrière, je n’ai appartenu qu’à deux groupes, malgré une grande diversité de postes en France et à l’international.

 

Quelles sont vos principales responsabilités ?
Je pilote l’ensemble des fonctions de la supply chain, de l’industrialisation à la commercialisation des produits au niveau mondial. A ce titre, je suis responsable de l’usine de Saint-Jeande- Braye, plus grand site au monde de production et de distribution de parfums et produits de cosmétique  de luxe (un site de 55 hectares dont 117 000 m2 de bâtiments, où travaillent 1 800 personnes), ainsi que d’une usine de production à Pudong (Shanghai) et de plusieurs plateformes logistiques dans le monde. Hormis cette responsabilité globale, je suis chef de l’établissement de Saint-Jean-de- Braye. Mon métier comporte une dimension de réflexion stratégique, d’animation des équipes mais par passion personnelle et par nature, j’ai abouti à la conclusion que le premier rôle d’un manager est le développement des talents et des compétences.

 

Le Cesma a été déterminant pour vous…
Le Cesma m’a révélé personnellement, a décloisonné mon système de pensée, m’a ouvert l’accès à l’entreprise avec la possibilité d’exprimer un certain esprit entrepreneurial. Je ne suis pas un industriel mais un gestionnaire, je suis là pour animer, définir une vision, mettre en résonance l’ensemble des compétences, faire travailler les gens en équipe, en tirer l’essentiel. Le CESMA m’a donné cet avantage concurrentiel extraordinaire dans ma carrière, ces 9 mois à Lyon restent un moment très privilégié d’échange et de qualité.

 

Quels types de talents privilégiez-vous ?
Je recrute essentiellement des ingénieurs en sortie d’école, qui ont vocation à devenir des managers, dont le métier est d’inventer le futur et de le mettre en oeuvre. Le processus de développement, inspiré du mien, consiste à exposer ces futurs cadres à différentes fonctions en France ou à l’étranger, et à les mettre en situation d’imaginer demain et de conduire le changement. La première des qualités que je recherche est l’humilité, la capacité à se remettre en cause, à être dans la recherche permanente d’amélioration, dans l’écoute, dans le respect de l’autre et l’aptitude au travail d’équipe. Pour être performant, il faut être curieux, sensible à l’art, se passionner pour la marque, avoir une sensibilité qui amène à aimer le produit, comprendre la beauté et la futilité de nos métiers.

 

Un message aux futurs managers
Ayez l’humilité de considérer que les véritables succès sont ceux obtenus par vos équipes. Je passe la majeure partie de mon temps à mobiliser les cadres. Je m’emploie à développer l’humilité. Un bon directeur des opérations est un bon développeur d’hommes. Mon job est facilité par une marque, une des plus belles au monde, un site, la liberté d’entreprendre. J’ai su construire une équipe avec laquelle je partage un système de valeurs.

 

Innovation et exigence
Présent sur les parfums, le maquillage et les soins, Parfums Christian Dior emploie 8 400 personnes et réalise 85 % de son chiffre d’affaires à l’international. Le site de Saint-Jean-de- Braye accueille la production mondiale de tous les parfums et produits cosmétiques Dior et abrite le GIE LVMH R & D, l’entité de recherche cosmétique pour l’ensemble des maisons du groupe LVMH. L’innovation et la stratégie d’exigence en termes de qualité et d’image de luxe sont les moteurs du développement et de la croissance de Parfums Christian Dior. Pour se différencier de certains de ses concurrents, Parfums Christian Dior est revenu à des valeurs liées au savoir faire, à l’exigence de qualité et a réduit le nombre de lancements de parfums. « Avec l’arrivée de François Demachy, nous nous sommes dotés de la capacité de créer en interne, à partir de 500 matières premières brutes issues de produits naturels. » L’innovation crée l’attractivité, l’exigence de qualité nous ramène à des valeurs d’authenticité et de satisfaction vis-à-vis du produit. En permanence en éveil par rapport aux opportunités géographiques sur les marchés qui offrent des relais de croissance, Parfums Christian Dior fonde sa présence sur une exigence de qualité et une image de luxe et de rêve qu’on cherche à renforcer chaque jour un peu plus.

 

A.M.

 

Contact :
jdbosq@diormail.com