Communiqué de presse:

En septembre 2017, LISAA Nantes ouvre une formation inédite en France de niveau bachelor (titre RNCP niveau II / bac+3) ayant pour objectif de former des graphistes au service de la communication des organisations culturelles.

 

Un secteur en pleine expansion

Avec un chiffre d’affaires de 74 milliards d’euros et près de 1,3 million d’emplois directs ou indirects en 2013, le poids économique des industries culturelles et créatives (ICC) est aujourd’hui supérieur à certains secteurs économiques comme l’automobile ou le luxe.

Le nouveau bachelor design graphique et communication des organisations culturelles propose ainsi aux graphistes de se spécialiser dans un secteur en plein essor, à travers des enseignements spécifiques mais aussi des expériences pratiques, dont un stage obligatoire dans une structure culturelle relevant des ICC.

 

Un enseignement appliqué au monde des entreprises culturelles

La formation repose sur un ensemble de projets pratiques en partenariat avec des entreprises. Les étudiants y acquièrent toutes les compétences d’un designer graphique avec la spécificité d’ancrer leurs savoir-faire aux milieux de la culture : les institutions, leurs particularités, leurs cibles… L’étudiant aura une vision complète de ce secteur, ce qui lui permettra de s’y intégrer parfaitement.

 

« Ce projet prépare l’étudiant à gérer un projet dans sa globalité, tel qu’il sera susceptible de le faire dans sa vie professionnelle. » Christophe Beauducel, directeur de LISAA Nantes

 

A la fin de l’année, l’étudiant préparera une réponse à un appel à projet fictif ou réel à 360°. Il devra suivre des contraintes d’organisation et de créativité (recherche, appropriation d’un thème, de valeurs, de codes…).

 

Marieke Rabouin, une experte du secteur culturel nantais

Récemment nommée responsable du bachelor Design graphique des organisations culturelles de LISAA Nantes, Marieke Rabouin a fait ses débuts dans la communication culturelle en 2001 à la BaraKason de Rezé. Elle rejoint ensuite l’association Songo, gestionnaire de la Scène de Musiques Actuelles nantaise « L’Olympic ». Marieke Rabouin y assure la communication, la promotion et les relations presse des concerts, du festival Scopitone et des activités d’éducation artistique en milieu scolaire.

À mesure que le projet se développe, Marieke Rabouin devient Directrice de la communication, des partenariats et de la commercialisation. En 2011, L’Olympic devient Stereolux, projet culturel singulier œuvrant pour la diffusion et le soutien à la création des musiques actuelles et des arts numériques, ainsi qu’aux échanges et réflexions prospectives entre les secteurs des arts numériques, de l’industrie, de la recherche.

Ces 15 années lui ont permis de développer une vaste connaissance des réseaux liés à la communication et aux mondes de la culture notamment sur la région Pays-de-la-Loire.