Nouveau concours Mines-Télécom : ouverture des inscriptions dès le 6 décembre. 1503 places proposées pour les élèves des classes préparatoires MP, PC, PSI, PT, TSI, ATS et BCPST.

CRÉATION D’UN NOUVEAU CONCOURS UNIQUE

Nouvellement créé, ce concours est le fruit de la fusion du concours commun des ÉCOLES des MINES et du concours TÉLÉCOM INT. Pour accéder à l’une des 1503 places proposées par 14 grandes écoles d’ingénieurs, les candidats ne passeront qu’1 seule série d’écrits et 1 seule série d’oraux.

Un accès simplifié aux écoles : des écrits et des oraux communs pour simplifier l’emploi du temps des élèves.
Fin juin, le concours TÉLÉCOM INT et le concours commun des ÉCOLES des MINES annonçaient leur fusion.

Le nouveau Concours Mines-Télécom est commun à 14 grandes écoles d’ingénieurs de l’Institut Mines-Télécom (Mines Albi, Mines Alès, Mines Douai, Mines Nantes, Mines Saint-Etienne, Télécom Lille, Télécom SudParis) et partenaires (ENSTA Bretagne, ENSG Géomatique, ENSIEE, ENSSAT Lannion, Télécom Nancy, Télécom Physique Strasbourg et Télécom Saint-Etienne).

Il offre 1503 places dans les écoles, toutes filières confondues.


Des formations INGÉNIEURS dans des domaines D’AVENIR

Les 14 grandes écoles du concours répondent à des enjeux majeurs de la société contemporaine : Numérique, Industrie du futur, Energie–Environnement–Maritime, Nouveaux matériaux-Nanotechnologies–Photonique, Santé, Défense–Sécurité, Transports-Mobilité et Construction & urbanisme durables.

Pas moins de 130 parcours de formation sont proposés par ces écoles.
1 seule série d’écrits, 1 seule série d’oraux, quelle que soit la filière de prépa

Le concours Mines-Télécom recrute principalement sur les filières MP(1), PC(2) et PSI(3) (1305 des 1503 places offertes) et utilise pour cela la banque d’épreuves du concours commun Mines-Ponts. Il utilise aussi : la Banque PT pour la filière PT(4), le Concours Centrale-Supélec pour la filière TSI(5),  le concours ENSEA pour la filière ATS(6) et le Concours G2E pour la filière BCPST(7).

 

Descriptif du processus

Le concours distingue chacune des filières et se déroule en trois phases : l’admissibilité, l’admission, et l’intégration.

La première phase, c’est les épreuves écrites des concours, c’est-à-dire l’admissibilité. Ces épreuves sont mutualisées avec d’autres concours. Les candidats ayant les meilleurs résultats aux épreuves écrites sont déclarés admissibles.

Lors de la seconde phase, l’admission, les candidats admissibles sont convoqués pour passer les épreuves orales du concours. Pour certaines filières, les candidats passent des épreuves qui sont communes à différents concours. Au terme de ces épreuves, le Concours Mines-Télécom classe, par filière, les candidats en fonction du nombre total de points que chacun a obtenu (épreuves écrites, orales et bonification), jusqu’à une barre d’admission qui peut dépendre de l’école.

En amont de la dernière phase, l’intégration, les candidats ont classé les écoles en établissant leur « liste de vœux ». Ils sont appelés par les écoles dans l’ordre de leur classement et chacun intègre celle qu’il « veut » le plus parmi celles qui l’appellent. Le candidat suit sa progression sur le site unique des concours : SCEI www.scei-concours.fr

Les candidats inscrits à la fois au concours Mines-Télécom et au Concours Commun Mines-Ponts (CCMP) admissibles à ces deux concours ne passent que les oraux CCMP. Les épreuves orales du concours Mines-Télécom se déroulent au choix à Paris ou à Evry.

Le site d’Evry propose un hébergement au tarif de 20 euros durant toute la période des concours. Les candidats non-admissibles ayant toutefois un total de points suffisant peuvent être déclarés admissibles spécifiquement aux 4 écoles suivantes : l’ENSG, l’ENSSAT, Télécom Nancy et Télécom Saint-Étienne. Ils passent alors 4 épreuves orales spécifiques (Mathématiques, Sciences du Numérique, Anglais et Entretien), que chacune des écoles utilise avec des coefficients pour certains différents.

 

Informations pratiques

Frais d’inscription au concours:
Les boursiers sont exonérés des droits d’inscription, mise à part pour les candidats issus de la filière BCPST, conformément au règlement du concours G2E. Pour les candidats des filières MP, PC, PSI et PT, les droits s’élèvent à 275 euros, 185 euros pour les élèves de la filière TSI, 20 euros pour les élèves de la filière ATS et 250 euros pour les élèves de la filière BCPST.

Calendrier :
Inscription sur le site SCEI www.scei-concours.fro
– pour les filières MP, PC, PSI, PT, TSI et BCPST, du 6 décembre 2015 au 6 janvier 2016.
– pour la filière ATS : du 18 février 2016 au 16 mars 2016
Épreuves écrites :
– Banques d’épreuves Mines-Ponts : du 25 au 27 avril 2016
– Banque d’épreuves PT : 2, 3, 4, 6, 9, 10, 11 et 12 mai 2016
– Banque d’épreuves Centrale-Supélec : du 28 au 30 avril et le 2 mai 2016
– Banque d’épreuves ENSEA : du 9 au 11 mai 2016
– Banque d’épreuves G2E : du 9 au 11 mai 2016
Epreuves orales :
– filières MP-PC-PSI-PT : du 20 juin au 8 juillet 2016 (à confirmer)
– filière TSI : du 20 juin au 17 juillet 2016
– filière SPE-ATS : du 14 au 17 juin 2016
– filière BCPST : du 24 juin au 4 juillet 2016
Liste de voeux : du 3 juin au 3 juillet 2016

Lien utile : www.concours-mines-telecom.fr