Communiqué de presse :

Ces jeunes talents, issus de l’ESMA, sont aux génériques des films Blade Runner 2049, Les Gardiens de la Galaxie : Vol. 2, Star Wars : Les Derniers Jedi 4, La Planète des Singes : Suprématie 3, en lice aux Oscars 2018 pour les meilleurs effets visuels.

 

Des jeunes talents dans la cour des grands

La cérémonie se déroulera le 4 mars prochain à Los Angeles. Un moment toujours très attendu par la communauté Hollywoodienne mais également par les anciens étudiants de l’ESMA.

Parmi ces jeunes talents, Nicolas Guyon, promotion 2014, a travaillé sur Blade Runner 2049 en tant que Digital compositor ; il nous explique « Ma mission était de rassembler le travail CG, traduit en 3D, fait en amont par mes collègues et de m’assurer qu’il s’intégrait parfaitement sur chaque plan, dont j’avais préalablement extrait le greenscreen (fond vert) et corrigé chaque imperfection de cadrage (…) Quel que soit le blockbuster, le premier sentiment est la fierté. Je suis heureux d’avoir contribué à film nominé aux Oscars. Cela représente énormément de travail et certains sacrifices mais tout ceci est ré- compensé par un travail gratifiant qui sera vu et apprécié par des millions de personnes ».

L’un d’entre eux a même travaillé sur plusieurs films nominés ; Benjamin Cavaretta a été Lead Creature FX sur Blade Runner 2049 et Les Gardiens de la Galaxie : vol 2 au sein du studio Framestore.

Benjamin nous confie : « pour travailler sur de tels projets il faut avoir une bonne capacité de « touche à tout », ce qui est très recherché dans les studios. Les étudiants de l’ESMA sont très appréciés pour la qualité de leur travail et leur capacité d’adaptation. Notre progression nous permet d’intégrer des studios de renommée internationale. La formation de l’ESMA colle parfaitement aux besoins de notre travail ».

 

Le savoir-faire de l’ESMA s’exporte

La demande est forte. Pour cela les grands studios n’hésitent pas à recruter les étudiants de l’ESMA parfois même, dès la sortie de l’école. Ils savent que ces jeunes talents sont en totale adéquation avec les profils recherchés et peuvent ainsi intégrer le monde professionnel immédiatement.

Nicolas Guyon en témoigne : « L’ESMA permet d’avoir les connaissances techniques suffisantes pour s’adapter à toutes les situations et surtout d’avoir un esprit critique de l’image afin de savoir analyser, cibler et obtenir le résultat escompté rapidement »

La formation de l’ESMA en animation 3D témoignent d’un taux d’insertion proche des 100%. Ses diplô- més sont présents dans la plupart des studios mondiaux notamment chez Bardel, Buf Compagnie, Digital Domain, Illumination Mac Guff, Double Negative, Framestore, ILM, MPC, Nwave, Sony Pictures, Weta Digital…

Tous ces anciens étudiants aux 4 coins du monde sont les ambassadeurs de l’ESMA. En effet, aujourd’hui la formation animation 3D est reconnue mondialement pour sa qualité et le niveau de professionnalisme acquis par les élèves. Leurs films de fin d’études sont envoyés dans de nombreux festivals à travers le monde et remportent très souvent des prix prestigieux.

 

Plus d’infos sur http://www.esma-artistique.com/ ou http://www.esma-3d.fr/