« Le secret de la réussite est d’avoir des équipes motivées, engagées, » déclare Hugues Pietrini. Ce qui a guidé les choix de cet ESSEC 94, parti à 18 ans aux Etats-Unis, ce sont des intuitions, la curiosité, des envies d’apprendre, de rencontrer des gens, des pays et des cultures différentes, des marques. Président d’Orangina Schweppes France, numéro 1 des boissons aux fruits premium en France, depuis 2010, il dispose de tous les leviers pour gérer des marques superbes et les rendre désirables.

 

Hugues Pietrini (ESSEC 94) président d’Orangina Schweppes

Hugues Pietrini (ESSEC 94) président d’Orangina Schweppes

Hugues Pietrini a alterné fonctions marketing et commerciales tout en gardant une dominante marketing. En 2006, il rejoint Orangina Schweppes, grosse PME en LBO, en qualité de directeur marketing, R & D et développement commercial et se lance dans une vraie aventure entrepreneuriale. Pour renflouer son portefeuille de marques, l’entreprise, rachetée en 2009 par le groupe japonais Suntory, se dote d’un nouveau business model. Elle affiche en 2010 un chiffre d’affaires de 706 M€ qui représente 60 % du chiffre d’affaires du groupe. 2011 devrait être une année historique avec un chiffre d’affaires en hausse de de 7 %. Hugues Pietrini dispose de tous les leviers pour gérer « des marques superbes » comme Oasis, Orangina, Schweppes et Pulco, leaders sur leur segment, vendues dans 60 pays, et les rendre désirables. L’entreprise caracole en tête du marché des boissons aux fruits premium en France avec plus de 60 % de parts de marché.

 

Le secret de la réussite, des équipes motivées, engagées
Le secret, hormis le modèle de fonctionnement et les recettes de cuisine spécifiques, est d’abord d’avoir des équipes motivées, engagées, nous avons la chance d’être totalement autonomes, ce qui nous permet d’être créatifs, plus courageux, un peu secoués, valeurs clés, l’esprit d’entreprendre, l’esprit d’équipe, la passion et l’engagement. « Nous avons cassé les silos, nous travaillons ensemble, en mode projet, nous attendons de nos collaborateurs une grande autonomie, des résultats et qu’ils prennent leur destin en mains. Rendre les marques plus belles n’est pas l’apanage du marketing, chacun doit apporter sa pierre au projet d’entreprise. On attend d’un patron qu’il dirige, qu’il ait une vision, qu’il la porte auprès de ses équipes, qu’il entraîne toute l’entreprise vers un cap, à travers un projet motivant et engageant auquel il donne du sens. Je passe 50 % de mon temps sur le terrain, à travailler avec les équipes, à communiquer avec elles. Objectif, générer de la performance dans la durée, ce qui nécessite beaucoup de conviction et d’intuition. L’image du patron qui va jouer au golf est un mythe, les managers de ma génération, qui sont passionnés et engagés, sont tous de gros travailleurs. L’équilibre familial est fondamental, il faut pouvoir se ressourcer pour être plus performant, je fais beaucoup de sport. Avec les nouveaux médias, nous sommes entrés dans une ère digitale qui bouleverse tout et nous oblige à être en alerte 24 h sur 24. » Première société à avoir activé Facebook depuis 3 ans, Orangina Schweppes communique beaucoup via les réseaux sociaux, avec beaucoup d’humilité.

 

Curiosité et adaptabilité…
« Pour devenir un manager, les qualités principales à développer sont la curiosité et l’adaptabilité. J’ai enseigné pendant deux ans à l’ESSEC la stratégie et le marketing et j’encourageais les étudiants à être d’une curiosité totale, à quitter la France, à faire des parcours variés. La vie professionnelle devient de plus en plus mobile, flexible, il ne faut pas hésiter à changer d’entreprise, de métier, de secteur, à s’ouvrir l’esprit, voyager, se confronter à d’autres cultures, d’autres façons de penser. La différence se fait sur les qualités humaines. » Orangina Schweppes offre des postes dans les différents métiers du marketing, en contrôle de gestion, commercial, « nous ne recrutons pas que des agitateurs, nous essayons d’être très ouverts sur les profils et sommes très attachés à la diversité ; mon comité exécutif comprend 3 femmes sur 7, notre force de vente est à l’image de la France et une étude récente montre qu’il n’y a aucun écart entre les salaires des hommes et des femmes, à parité dans l’entreprise. »

 

A.M.

 

Contact
hugues.pietrini@os-group.com