Laissez-vous enflammer par Manoelle Lepoutre (École nationale supérieure de Géologie de Nancy 91, École nationale supérieure du pétrole et des moteurs 82), véritable femme d’énergie, elle est Senior Vice President Civil Society Engagement de Total.

 

Fraîchement diplômée, Manoelle Lepoutre a tout de suite choisi Total, où elle a trouvé un gisement de ressources inépuisables pour s’épanouir et agir tout au long de sa carrière. Sa motivation ? « Innover et apporter un regard différent sur les choses ! »

L’esprit pionnier

©Manoelle Lepoutre – Alexandre Surre

Ingénieure géologue, Manoelle Lepoutre est entrée chez Total pour « se balader sur des volcans et être dehors ! » Pari réussi puisqu’elle exercera ce métier pendant près de 20 ans à travers le monde. « Fournir de l’énergie est une mission qui fait sens pour moi : on oublie trop souvent que 20 % de la population mondiale n’y a pas accès ! » Une des clefs réside d’ailleurs dans la Recherche & Développement dont elle prend la tête en 2004 : « L’énergie est une histoire de pionniers et plus que jamais d’innovation. Et j’étais convaincue que nous devions intégrer un volet environnement à chacun de nos programmes de recherche ».

Créer du lien et de la confiance

Cet engagement pour le Développement Durable l’amène à créer la nouvelle direction Engagement Société Civile du groupe en 2016 : « Son ambition ? Créer du lien avec la société civile, mieux la comprendre et nouer un dialogue basé sur la confiance. C’est ensemble que nous pourrons agir pour dessiner le futur dont nous avons envie. À nous, Total, de prouver que nous sommes une partie de la solution. »

Le défi de la transition énergétique

Parce que Total est une entreprise en mouvement. « Les gens connaissent nos stations-service mais ne savent pas toujours que nous sommes aussi devenus un leader mondial du solaire et des batteries de haute technologie ! » Selon Manoelle Lepoutre les jeunes sont un moteur de transformation puissant pour continuer à faire évoluer les habitudes et les modèles.

Le conseil de Manoelle Lepoutre

Pour travailler dans le secteur de l’énergie aujourd’hui, vous devez accepter d’évoluer dans un monde incertain. « Creusez les enjeux, décalez les points de vue… Dans une entreprise internationale comme Total, on est au bon endroit pour faire bouger les lignes. Mais il faut sortir de sa zone de confort et savoir appréhender les sujets dans toute leur complexité. »

TWICE, le réseau des femmes de Total

Manoelle Lepoutre n’hésite pas à agir aux côtés des femmes du groupe au sein de TWICE. « Mon rôle est de transmettre à d’autres femmes les clés que j’ai moi-même acquises. Au sein de ce réseau international, je me suis rendu compte que les codes masculins-féminins étaient les mêmes partout, et ce malgré les différences culturelles. »

La capacité à faire vos choix est plus importante que d’avoir une icône

Engagée pour la transmission, Manoelle Lepoutre n’est pas pour autant accro aux mentors. « J’ai de l’admiration pour de nombreuses personnes mais aucune icône. Mon moteur ? Faire mes propres choix. Quand on choisit soi-même son chemin, on a beaucoup moins de regrets. Et soyez toujours loyal ! Vous pouvez changer la donne mais uniquement si votre entourage vous fait confiance. »

L’engagement par l’action

Manoelle Lepoutre est également Déléguée Générale de la Fondation Total. « Nous voulons contribuer à la vitalité des territoires qui nous accueillent et surtout agir pour les jeunes : ils doivent avoir les moyens d’être acteurs de leur avenir. L’insertion professionnelle est une de nos priorités, avec les Ecoles de production nous contribuons par exemple à la formation de jeunes de 15 à 18 ans par des méthodes alternatives. Nous allons inaugurer 5 nouvelles écoles cette année. »

« L’énergie est au cœur de tous les enjeux. Venez nous aider à trouver des solutions ! » 

Manoelle Lepoutre (École nationale supérieure de Géologie de Nancy – École nationale supérieure du pétrole et des moteurs), Senior Vice President Civil Society Engagement de Total

 

Contact : https://www.careers.total.com/

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec

Avec CENEXI, attrapez le virus de la pharmacie !

L’industrie pharmaceutique offre aux jeunes diplômés un large panel de métiers explique Alexis Paul (Université Paris Descartes 2000), Directeur Business Development et Pharmacien responsable de CENEXI.

Emmanuelle Favier : devenir femme et écrivaine

C’est en évoquant de manière poétique et subjective les jeunes années de l’écrivaine en devenir qu’Emmanuelle Favier nous donne le mieux à sentir tout le génie de Virginia Woolf…

Plein gaz sur l’énergie verte avec GRDF !

GRDF entame sa mue. Avec son nouveau plan Vert l’Avenir, le groupe entend produire du gaz 100 % green dans les prochaines années. Un pari ambitieux sur lequel travaille Arnaud Bousquet