Troisième génération aux commandes du groupe Onet, Élisabeth Coquet-Reinier, (IFG 91), Présidente de Holding Reinier, lance un cri du cœur aux jeunes talents : « Venez découvrir un groupe qui vous permette de développer votre créativité ! »

 

Onet est un groupe familial français, créé il y a plus de 150 ans. Acteur international référent des métiers de l’ingénierie et des services, Onet accompagne ses clients pour un monde plus sain et plus fiable. Ses activités sont réparties en différents métiers dont l’offre diversifiée repose sur l’expertise de 65 000 collaborateurs : Propreté, Sécurité humaine et électronique, Logistique, Accueil, Services aéroportuaires, Services nucléaires (Onet Technologies), Intérim, recrutement et formation (Axxis Ressources).

Une transmission naturelle

Entrée il y a 40 ans au sein du groupe familial Onet, Élisabeth Coquet-Reinier a gravi un à un les échelons avant de s’imposer à la tête de l’entreprise. « En 1977, être une fille dans le monde de l’entreprise était vu comme un handicap. Mais piquée très jeune par le virus Onet grâce à mon grand-père, j’ai suivi des études en sciences économiques afin d’intégrer la société. » Au fil des années, elle crée de toutes pièces les services contrôle de gestion, audit et communication et confirme sa légitimité. « Grâce au directeur général de l’époque qui m’a prise sous son aile, j’ai pu travailler à la fois au siège social et sur le terrain, au contact quotidien de nos collaborateurs et de nos clients. » Transmission naturelle également pour la 4e génération, les enfants souhaitent poursuivre l’histoire !

Un management féminin guidé par l’empathie

Présidente de Holding Reinier qui détient le capital d’Onet, Élisabeth Coquet-Reinier l’assure : son principal challenge est de faire grandir l’entreprise, notamment à l’international et de pérenniser ses activités. Avec comme valeur centrale l’humain. « Le management féminin n’est pas le même que celui des hommes, c’est pour cela que nous sommes complémentaires. Le propre d’une femme c’est de déléguer, de faire confiance et de prendre des décisions rapidement. Nous en faisons l’expérience au quotidien en menant de front notre vie professionnelle et familiale. Nous avons aussi des qualités d’empathie vis-à-vis des collaborateurs. » Autant d’atouts qui lui permettent de fédérer ses équipes et d’insuffler une énergie créatrice à un groupe de plus de 65 000 collaborateurs.

L’innovation en ligne de mire

Une émulation permanente que l’entreprise plébiscite notamment par le biais du concours « Onet Innov’ Le challenge » auquel participe chaque année l’ensemble des collaborateurs. L’objectif ? Accroître la culture de l’innovation et fédérer les équipes. « Nous avons également créé un Incubateur Onet qui rassemble nos deux filiales : Sinteo, spécialisée dans la performance environnementale des bâtiments et Antalios, qui développe les objets connectés. Ces startups nous permettent de mieux répondre aux nouveaux usages des services et de faire évoluer nos modes de travail et notre offre auprès de nos clients. » Parmi les innovations Onet développées par l’incubateur citons :
La solution Sanitaire connecté, qui en fonction de l’affluence et de la satisfaction des utilisateurs, permet de déclencher une alerte auprès de l’agent de service.
Les poubelles vigipirate, actuellement en test, équipées de capteurs, permettent de détecter la présence d’un sac, son état d’usure et son niveau de remplissage.

Priorité formation

Désireuse d’attirer les meilleurs profils, la Présidente rappelle les qualités attendues chez les candidats : « Ils doivent avoir les yeux et les oreilles ouverts et être curieux. » Et de rappeler les opportunités qui leur sont offertes via l’Université Onet qui forme et titularise les collaborateurs au niveau Master. « En 20 ans, 700 collaborateurs ont déjà été formés. »

Fondation Onet : un camion-douche pour les sans-abris

Créée en 2010, sous l’impulsion d’Élisabeth Coquet-Reinier, la Fondation Onet travaille sur le mal-logement. En 2016, elle mobilise les ingénieurs du groupe spécialisés dans la décontamination nucléaire pour concevoir un camion-douche autonome en eau et en énergie doté d’une douche, d’un WC et d’un vestiaire. Une initiative d’autant plus cruciale que la ville de Marseille n’avait plus de bains-douches municipaux. Offert à la ville et géré par le Samu Social, le camion-douche O’Lien sillonne depuis fin 2016 certains quartiers de la cité phocéenne.

Chiffres Clés : CA : 1,7 Mds€ / 65 000 collaborateurs / Présent dans 7 pays

 

CONTACTEZ ELISABETH COQUET-REINIER ICI !

 




Votre CV :