L’intégration des écoles d’ingénieurs peut s’effectuer directement après le baccalauréat sur dossier, par concours après deux ans de classe préparatoires, mais également avec un diplôme de BTS, d’un DUT ou d’un L2.

Le chiffre-clé !
20 % des élèves des écoles d’ingénieurs sont admis après un Bac+2

Les admissions parallèles
Caractéristiques
Elles permettent d’intégrer les écoles d’ingénieurs en première année (la durée des études étant de 3 ans) directement après un Bac+2/3. Pour les établissements ayant une prépa intégrée où la scolarité se déroule en 5 ans, les Bac+2/3 entrent en troisième année.

La difficulté !
Cette possibilité est réservée aux meilleurs élèves.

Comment postuler ?
Si certaines écoles accueillent directement les candidats, la plupart du temps des concours communs existent.

Se préparer au mieux
Pour avoir toutes ses chances d’entrer dans une école d’ingénieurs avec un Bac+2, il est possible de faire une préparation ATS (Adaptation Technicien Supérieur) durant un an de façon à préparer et à réussir le concours ATS qui regroupe une quarantaine d’écoles. Cette préparation spécifique permet de renforcer ses connaissances dans diverses disciplines générales, scientifiques et techniques.

A noter
Certaines écoles (Mines, UTC, INSA) accueillent directement les étudiants qui sortent d’une Prépa ATS après une étude de leurs dossiers.

Les concours possibles pour les Bac+2…

. Le concours ATS
. Le concours « La banque DUT/BTS »
. Le Concours National DEUG
. Les concours DEUG
. Les concours des ENITA
. Le concours des INSA
. Le concours des ENI
. Le concours des Mines
. Le concours des Universités de Technologie
. Le concours du réseau Eiffel

20 % des élèves des écoles d’ingénieurs sont admis après un Bac+2

L’Université Technologique de Compiègne
« La moitié de nos étudiants sont recrutés sur le mode Bac+2 en provenance des IUT, des BTS, de l’université ou des prépas. Ces élèves entrent directement en 3e année. Si les élèves issus des prépas ont des facilités avec les matières abstraites, pour les enseignements concrets, chacun se trouve au même niveau ».
Pierre Charreyron, président de l’UTC

Les très bons élèves, titulaires de BTS, de DUT ou de certaines licences, peuvent entrer à MINES ParisTech.

Des Bac+2 à Mines ParisTech !
« Au bout de 4 ans, les très bons élèves, titulaires de BTS, de DUT ou de certaines licences, peuvent entrer à MINES ParisTech par la voie des admissions sur titre, pour suivre les deux dernières années du cursus. »
Marc Lucas, adjoint au directeur des Etudes des Mines ParisTech

Le réseau Polytech
Les 12 écoles publiques du réseau Polytech qui délivrent des diplômes d’ingénieur reconnus par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI), intègrent chaque année sur dossier plusieurs centaines d’étudiants notamment des titulaires de DUT.

Les Bac+2 dans les INSA qui forment 10 % des ingénieurs français !
Chez nous, ils ont pleinement leur place ! Sur une promo de 500, nous allons en recruter plus d’une centaine en entrée de 3e année sur les IUT et les BTS.
Didier Marquis, directeur de l’INSA de Toulouse

Nous les accueillons bien et en nombre (35 % en 3e année).
Alain Jigorel, ancien directeur de l’INSA de Rennes

Il faut savoir que les admissions directes en 3e année représentent près de 25 % des inscrits.
Alain Storck, directeur de l’INSA de Lyon

30 % de nos étudiants viennent des BTS, des IUT, des Licence 2e année et des classes prépas. Compte tenu du niveau de sélectivité, nous ne prenons que très peu d’élèves de BTS.
Jean-Louis Billoët, directeur de l’INSA de Rouen

Dans le cas particulier de l’Insa de Strasbourg, les formations d’ingénieurs par la voie de l’apprentissage, en génie mécanique et en génie climatique et énergétique, sont particulièrement adaptées aux candidats titulaires d’un DUT ou d’un BTS. Marc Renner, directeur de l’INSA de Strasbourg

 

Patrick Simon