Aujourd’hui, le bilan n’est pas satisfaisant. La loi de 2005 obligeant l’Éducation nationale à accueillir les élèves en situation de handicap est une vraie avancée. ¾ des enfants handicapés scolarisés, soit 260 000, le sont aujourd’hui dans des établissements en milieu ordinaire, soit le double par rapport à 2004. L’insertion professionnelle a elle aussi progressé même si le taux de chômage reste important…. Éclairage d’Emmanuel Constans, président de LADAPT

 

Que dit la loi ?

La loi El Khomri intègre la notion d’emploi accompagné qui permet à un collaborateur handicapé de bénéficier d’un accompagnement de la part d’un établissement comme LADAPT. La notion d’accompagnement est très importante mais surtout il doit se faire en milieu ordinaire. Mais ça reste trop peu.

 

Comment sensibilisez-vous les entreprises ?

La Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées a fêté sa 20e édition en 2016. Nous organisons des Jobdating© de 12 minutes entre l’employeur et le travailleur. Plus de 50 % des handicapés qui y ont participé ont obtenu un CDI ! Nous organisons aussi un grand forum emploi à Paris qui accueille 3 000 personnes handicapées et 200 entreprises. Nous leur proposons des ateliers CV, lettre de motivation, mais aussi relooking pour leur redonner confiance et leur permettre de mieux se présenter. Le handicap n’est pas que visible.

 

Et dans les études ?

Il y a un important effort à mener au niveau de l’enseignement supérieur. Beaucoup s’autocensurent car ils ont du mal à accéder au bac. Nous devons les encourager dans le secondaire ! Nous avons donc mis en place un plan de Formation handicap pour les enseignants. Nous avons développé également les ESAT Hors-murs pour intégrer les travailleurs handicapés en entreprise. Un vrai succès.

 

Quel message pour les jeunes ?

Battez-vous tous les jours pour poursuivre vos études et aller le plus loin possible dans votre formation et votre qualification professionnelle. C’est la meilleure manière de faire obstacle au handicap. Vous avez votre place dans le domaine sportif, culturel et professionnel. Vous avez vos droits et l’ensemble de la société civile doit se battre pour les faire appliquer !