Nous vous en parlions dans le numéro de décembre : le projet de césure solidaire et musicale des 13 élèves de l’Ecole Centrale Marseille, Odyssound, est dans sa phase de réalisation ! Après de longs mois de préparation, la troupe de musiciens va partir pendant 6 mois à la rencontre d’enfants défavorisés de pays en voie de développement afin de réaliser des ateliers autour de la musique.

Odyssound sur la scène du Molotov

Odyssound sur la scène du Molotov

Plus d’un an de préparation
Réunions, recherches de subventions, mises au point d’ateliers musicaux, tel a été le quotidien des membres d’Odyssound pendant la phase de préparation de leur projet, commencé avec la création de leur association en juillet 2012. Après les 2 campagnes de crowdfunding couronnées de succès permettant de boucler leur budget, ils peuvent partir serein vers la Thaïlande, première destination qu’ils auront atteint quand vous lirez ces lignes. Viendront ensuite le Cambodge, le Pérou et le Chili, pour un total de 6 mois d’aventure humaine et musicale. Avant de partir, les membres d’Odyssound ont testé leurs capacités d’animateurs et de pédagogues dans 3 classes marseillaises. Les écoliers ont ainsi pu découvrir la faune, la flore et la culture des 4 destinations du projet, par le biais d’un jeu créé de toute pièce par le groupe. Les classes de CE2 de l’école Korsec, de CM1 de l’école Klébert et de 6e SEGPA du collège du Sacré-Coeur ont ensuite pu utiliser ce qu’ils ont appris pour créer des panneaux présentant les divers aspects du pays qui avait été attribué à leur classe. Ces élèves seront ensuite mis en contact avec les enfants des centres dans lesquels travaillera Odyssound, par le biais d’un échange de dessins et de vidéos.

Pour sa première destination, Odyssound interviendra dans l’association Thaï Child Development Foundation, dans un centre pour enfants handicapés situé dans le village de Paksong.

Entre pédagogie et musique
La matinée du 9 janvier, où les 3 classes ont été rassemblées, fut le point d’orgue de cette rencontre ludique entre Odyssound et les petits marseillais. Après un concert tonitruant dans une salle de l’école St-Charles Camas, les élèves de chaque classe ont présenté leurs panneaux à leurs camarades, fiers de leurs créations et un peu intimidés d’expliquer ce qu’ils avaient retenu des séances avec leurs apprentis animateurs. Les classes ont ensuite été filmées en train de chanter une chanson française de leur choix et réalisér de nombreux dessins, tout ceci à destination de leurs futurs correspondants étrangers. Le soir, Odyssound faisait un dernier adieu à Marseille lors de son concert de départ, au bar Le Molotov. Après une première partie endiablée assurée par les fanfares la Farigoule de l’Ecole Centrale Marseille (dont sont issus les membres d’Odyssound) et le Pompier Poney Club, Odyssound a pu faire résonner son répertoire cuivré à un public conquis, venu pour entendre une dernière fois cette fanfare solidaire et dire au revoir aux 13 membres du projet.

Vous pourrez suivre les aventures des étudiants d’Odyssound tout au long de leur périple grâce au blog consacré à leur projet : odyssound.tumblr.com. Photos, vidéos et récits de leur expérience y seront régulièrement postés.

C’est finalement le 12 janvier que le projet a pu décoller pour la Thaïlande, coup d’envoi de ce projet de longue haleine qui ne demandait qu’à se concrétiser. En mai prochain, un troisième article vous permettra de découvrir leurs impressions à mi-parcours, si vous n’avez pas suivi leur blog !

Un deuxième blog a aussi été  créé spécialement pour les enfants des classes marseillaises, et sera l’interface entre eux et les enfants étrangers. Ils pourront poser toutes sortes de questions sur la vie dans les pays visités pas Odyssound. L’adresse ? enfantsodyssound.tumblr.com

 

Contact :
contact@odyssound.orgwww.odyssound.org