En période de révisions et de concours, votre temps est compté. Votre emploi du temps est souvent réglé à la minute : heure du lever et du coucher, plages de révisions, créneaux pour les repas. Bien souvent on oublie de planifier des temps de repos, car on ne voudrait surtout pas perdre quelques minutes précieuses pour des révisions supplémentaires. Néanmoins, il est nécessaire de s’accorder un moment pour souffler et se détendre. Utile d’une part à son équilibre pour évacuer le stress, se changer les idées facilite d’autre part l’assimilation des connaissances. Voici quelques idées pour faire une pause détente efficace et bénéfique au cours de sa journée de travail.

 

Une pause sportive
Dans ces périodes intenses de travail intellectuel, propices au surmenage, l’hygiène de vie est fondamentale. La pratique du sport intervient comme un défouloir, instant privilégié pour extérioriser les tensions en tout genre. Selon vos goûts personnels, réservez vous une plage pour un footing sur les quais de la Seine ou dans la nature pour les provinciaux, un tour de vélo, ou quelques longueurs de piscine, etc. L’objectif est de réellement s’aérer l’esprit, et comme dirait Paul-Antoine, en prépa H/L à Paris, « il faut être sain de corps et d’esprit ».

 

« Se vider la tête »
Beaucoup d’étudiants de prépa nous ont confié visionner des séries le plus souvent américaines, afin de s’évader quelques temps avant de replonger dans leurs chères révisions. Valentin, en 2e année d’ECS au lycée Kléber de Strasbourg, se changeait les idées en regardant des « séries peu intellectuelles », que d’autres auront qualifié de « débiles ». Pour ne pas culpabiliser et tirer le meilleur de ces moments de détente, Johanna, en 2e année d’ECS à Ipésup, regardait les épisodes en anglais afin d’améliorer ses qualités d’expression orale. Sophie, en 2e année d’ECE au lycée Henri IV, préférait quant à elle une courte session quotidienne de jeu vidéo.

 

S’aérer l’esprit
On peut également choisir l’option des amis ou de la famille. Aller boire un café avec des amis, qui ne suivent pas le même cursus et qui, contrairement à vous, ne préparent pas un concours, permet de s’aérer l’esprit et de s’affranchir quelques instants de la pression des révisions et de la prépa. Il est important de changer d’environnement. « Voir mes amis qui n’étaient pas en prépa me changeait vraiment d’air et me sortait du milieu des concours », déclare Inès, en 2e année d’ECT au lycée Michelet de Paris.

 

L’avis du prof’
Thomas Snégaroff, professeur de géopolitique en prépa ECS, lycée St Jean de Douai :
« Il faut absolument couper l’ordinateur, la télé, le téléphone. La tentation serait de se rendre sur Facebook, l’heure y passe très vite, et cela ne repose ni physiquement ni psychiquement. Je conseille aux étudiants d’aller se balader, se promener, de s’aérer, de s’ouvrir au monde, de déconnecter totalement pendant une heure. Il est nécessaire de se réserver un vrai moment de détente, par exemple, avec des personnes qui ne sont pas en situation de concours et d’avoir d’autres sujets de conversation totalement différents de ceux la prépa. Il faut aller au grand air pour optimiser le repos psychique ! »

 

AB