Fin avril 2017, IONIS Education Group a dévoilé son ambition internationale. Première étape : 8 campus dans 8 villes européennes d’ici 2019. Fabrice Bardèche, Vice-Président Exécutif, Marc Sellam, P-DG et Marc Drillech, DG, ont dévoilé le tour du monde de IONIS.

 

IONIS Education Group a établi un plan d’action visant l’ouverture de 8 campus dans 8 villes européennes d’ici 2019 avec une ouverture de 4 campus dès la rentrée 2017. « Notre choix s’est porté sur l’Europe pour la facilité de circulation et de travail », explique Fabrice Bardèche.

 

Les villes choisies pour septembre 2017 sont :

  • Barcelone où la Coding Academy dispense déjà de la formation continue, accueillera l’Epitech à la rentrée 2017
  • Genève où l’ISG luxury management program proposera d’abord deux bachelors puis deux masters : l’ISG business of fashion program et l’ISG new luxury brand management program
  • Deux bachelors d’Epitech à Bruxelles
  • Berlin, avec l’implantation des programmes d’Epitech et de la Coding Academy

 

Campus de Barcelone © Epitech

Campus de Barcelone © Epitech

 

Une ambition française, européenne et mondiale !

Outre ces 4 campus, IONIS Education Group prévoit l’ouverture d’une école Epitech sur l’île de la Réunion, première installation dans les TOM, pour septembre 2017, ainsi que deux autres campus en France pour 2018 dont Bâle-Mulhouse. En 2019, le groupe ambitionne d’être présent dans 15 villes en France et d’avoir ouvert 4 campus supplémentaires en Europe, notamment à Amsterdam et Dublin pour la rentrée 2018.

 

En marge de cette ambition européenne, le groupe se positionne également dans le monde, comme le commente Fabrice Bardèche : « nous visons une installation à New York. Nous y avons pour l‘instant un bureau de conseil et d’études. Le campus viendra plus tard, nous travaillons à répondre aux exigences académiques qui sont plus élevées aux États-Unis. Quelques projets se dessinent également en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud. Certaines écoles nous ont sollicités pour des partenariats dans ces régions du monde ».

 

Une internationalisation qui ne se fait pas au détriment de la qualité

Pour Fabrice Bardèche, le choix de ces villes et du corps professoral est important : « nous visons des villes qui ont des écosystèmes prêts à nous accueillir. Nous y aurons des intervenants professionnels, des praticiens de très haut niveau ».

 

Marc Sellam complète : « nous orientons notre offre de formation en fonction des spécificités de chaque ville, les mêmes prix qu’en France sont appliqués sur place. Les cours seront en anglais, mais l’accompagnement se fera dans la langue du pays. Nous misons beaucoup sur des enseignants locaux. »

 

Une internationalisation réelle, solide et durable

Fabrice Bardèche insiste beaucoup sur l’aspect réel, solide et durable de cette internationalisation :

  • Réelle : « Nous souhaitons ouvrir des campus urbains IONIS au cœur de grandes villes afin de recevoir les programmes de nos écoles pour les étudiants locaux ou les Français qui étudient à l’étranger ».
  • Solide : « Nous allons proposer des campus urbains pour des programmes complets ou adaptés, des cursus en formation continue et de vraies innovations ».
  • Durable : « Nous comptons installer notre marque au sein de 8 grandes villes européennes d’ici 2019 ».

 

Hub d'Epitech © Epitech

Hub d’Epitech © Epitech

 

IONIS Education Group en quelques chiffres :

–       Une triple culture : 45 % d’étudiants en business, 10 % en création et 45 % dans le domaine des technologies

–       12 villes françaises : Paris, Bordeaux, Toulouse, Lille, Nantes, Strasbourg, Lyon, Nancy, Nice, Montpellier, Rennes, Marseille

–       23 écoles et entités : ISG, Moda Domani Institute, ISEG Group, ISTH, ISG, ISEFAC Bachelor, ISEFAC R.H., ICS Bégué, EPITECH, EPITA, ESME, IPSA, Sup Biotech, W@C, e-artsup, IONIS School of Technology, SUP’Internet, ISEFAC Alternance, ETNA, Coding Academy, IONIS UP, IONISx et IONIS 361

–       1 incubateur : IONIS 361

–       Plus de 25 000 étudiants

–       65 établissements

–       65 000 diplômés