Les trois marques campent respectivement les 2e, 3e et 4e place sur le marché des sodas. Rencontre avec Hugues Pietrini (ESSEC 94) le PDG France et Belgique de Orangina-Schweppes qui, avec son franc-parler et son esprit sportif, incarne véritablement le caractère audacieux du groupe.

 

Hugues Pietrini, PDG France et Belgique d'Orangina-Schweppes (ESSEC 94)

Hugues Pietrini, PDG France et Belgique d'Orangina-Schweppes (ESSEC 94)

 

 

L’ouverture d’esprit de l’ESSEC
L’ESSEC est une école ouverte, intéressée par les profils atypiques. J’y suis arrivé après avoir obtenu un Degree aux Etats-Unis et ce côté international leur a plu. Je me souviens de mon oral d’entrée à l’école face à un jury. Le fait que je pratique le rugby à bon niveau a clairement été un élément qui a pesé dans la balance. L’ESSEC a su m’aider à affiner mon projet professionnel en me donnant de l’assurance pour me confronter à l’entreprise. L’enseignement y est très pragmatique, en lien avec le monde professionnel. D’ailleurs, j’y ai moi même donné un cours de marketing pendant deux ans pour lequel j’avais toute latitude d’un point de vue pédagogique.

 

La symbiose entre ventes et marketing
Lors de ma troisième année, j’ai décidé de faire mon stage dans les ventes et la grande consommation. C’est un choix qui a été très formateur et qui m’a permis d’articuler vente et marketing durant toute ma carrière. Les deux sont pour moi indissociables. Je fonctionne sur un mode analytique et technique d’un côté pour la finance et le marketing notamment, et puis de l’autre, il y a une approche plus émotionnelle en tant que commercial. Là, il faut rencontrer les gens, motiver les équipes derrière le projet. Les marques sont des êtres vivants qu’on ne peut pas travailler comme des robots.

 

« L’Orangina c’est ma madeleine de Proust. Ma grand-mère tenait un café et en buvait au moins sept par jours. J’étais et je reste un buveur d’Orangina.
En fait, je suis le testeur de la marque et reste très vigilant pour que l’on ne change pas trop la formule. »

Essai transformé
En 2006 j’ai intégré Orangina-Schweppes en tant que Directeur marketing et R&D, au moment de son redressement par un fonds d’investissement. C’était un véritable challenge car les marques Orangina et Schweppes, bien qu’iconiques, étaient boudées par les consommateurs. Il a fallu redresser la barre et en 2009, la société était revendue à Suntory. Nous avions réussi. L’année suivante, on me nommait Président Directeur Général et une nouvelle aventure commençait pour moi. Après avoir retapé l’entreprise, il fallait repenser les marques et recréer un projet d’entreprise. Aujourd’hui, mon rôle est de m’assurer que les deux moteurs de l’entreprise fonctionnent bien : les marques que l’on tend à rendre plus belles chaque jour et la motivation des équipes. Pour cela, il faut prendre des risques, casser les codes et oser. Intégrer Orangina-Schweppes Nous recrutons à différents postes dans l’entreprise : contrôleurs  de gestion, ingénieurs agro, commerciaux, marketing… Nous avons une véritable exigence métier et les candidats qui se présentent doivent avoir une expertise dans  identique, nous allons nous orienter vers les profils qui aiment travailler en équipe et qui sauront s’intégrer parce qu’une des marques de fabrique d’Orangina-Schweppes, c’est la convivialité. Chaque année, lorsque les résultats sont bons, toute l’entreprise – et pas seulement les commerciaux – est invitée à une convention de quelques jours pour partager les succès de l’année passée et préparer ceux de l’année à venir.

 

Chiffres clés
N°1 sur le marché des boissons aux fruits en France
782 millions de CA en 2011
550 collaborateurs
20 % de part de marché en volume en hypers et supermachés dépassés cet été

 

AF.

 

Contact : julie.durand@os-group.com