Communiqué de presse :

L’Université Catholique de l’Ouest vient de lancer son nouveau site web, qui regroupe de manière dynamique et fonctionnelle l’ensemble des campus UCO, favorisant l’unité de ton et le parcours utilisateur. Avec une logique et une architecture tournée vers les futurs étudiants, ce nouveau site est le premier outil de communication commun à toutes les UCO.

 

C’était en projet depuis longtemps. C’est désormais une réalité. Depuis le 16 février dernier, l’UCO dispose d’un site web unique, avec une entrée corporate et une entrée par campus. Ce projet s’inscrit dans la logique des préconisations faites par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. « Dans la cadre du rapport HCERES publié en juillet 2016, l’une des recommandations qui émerge de l’audit, c’est précisément d’apparaitre comme un UCO et non des UCO » indique Véronique Giardina, Directrice de la communication à l’UCO. « Nous avons donc travaillé en ce sens, à la fois pour répondre à cette problématique mais également pour donner envie aux futurs étudiants de nous rejoindre. C’est l’agence Sweet-Punk qui nous a accompagné pour concrétiser notre objectif ».

 

En amont de la réflexion, plusieurs constats

L’UCO dispose de 7 campus auxquels s’ajoute l’IFEPSA, avec des organisations et des effectifs différents. Chacun de ces campus disposaient jusqu’à présent d’un site Internet spécifique, sans aucune passerelle, aucune unité éditoriale ni identité graphique commune. Sur le plan technique, l’hébergement est spécifique pour chacun et aucun n’est responsive design. Un handicap quand on veut toucher les millénial. « Nos étudiants et futurs étudiants sont plus facilement sur leur portable que derrière un ordinateur, il nous fallait impérativement un site qui s’adapte aussi aux nouveaux outils de communication. Il nous fallait surtout un site qui s’adapte à eux ; c’est pourquoi nous avons pensé la navigation avant tout en fonction de leur profil ! » indique Véronique Giardina.

 

Des objectifs clairs

L’UCO est une institution qui accueille 10.000 étudiants, au sein de 6 facultés, avec plus d’une trentaine de filières. Il était important de montrer la puissance de la marque et sa réalité. La valorisation de l’offre de formations a donc été repensée, en s’appuyant notamment sur un moteur de recherche puissant qui permet, à partir de critères spécifiques, de trouver la formation adéquate. Ce moteur permet également de faire des ponts entre les campus, via le cross-selling qui propose également à l’internaute d’autres formations susceptibles de l’intéresser, dans le domaine choisi, sur un autre campus. Une nouvelle façon d’afficher la richesse des programmes UCO… « Notre force, ce sont nos filières et notre manière d’accompagner nos étudiants. Nous avons voulu remettre en perspective cela. Quand un étudiant vient à l’UCO, il sait qu’il va être encadré, suivi, et aidé dans sa démarche. C’est grâce à cela que nous affichons des taux de réussite en Licence, avec par exemple un taux de 86% de réussite en L1 ». Par ailleurs, le nouveau site doit être interactif et valoriser les contenus affichés sur les réseaux sociaux. « Tout ce qui va dans le sens de la facilité pour l’utilisateur est privilégié. Il doit se sentir bien sur notre site comme il se sentirait bien chez nous. Des témoignages aux vidéos en passant par la valorisation de la vie étudiante, de l’International, de la professionnalisation, des espaces de travail collaboratifs… Nous souhaitons que l’espace soit conforme à la réalité », précise Véronique Giardina. Évidemment, ce nouveau site uco s’adresse également à d’autres, et propose également une entrée par profil : Journaliste, entreprise, étudiant, futur étudiant… et a aussi pour vocation de valoriser la Recherche à l’UCO. « Notre université est riche et active en la matière », rebondit Dominique Vermersch, « il fallait pouvoir le montrer ».

Le résultat, c’est un site moderne, graphiquement aéré et épuré, avec un rubriquage clair et ergonomique, servant la marque UCO.

+ d’infos : www.uco.fr

Vous devez autoriser Youtube sur notre site Internet pour voir la vidéo qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies