LE MARCHÉ DE L’IT REPRÉSENTE 575 000 EMPLOIS EN FRANCE, 35 000 RECRUTEMENTS SONT PRÉVUS EN 2015 SELON UNE SOURCE SYNTEC NUMÉRIQUE ET 91 % DES ENTREPRISES DE L’IT PRÉVOYAIENT DE RECRUTER AVANT FIN 2015, SELON L’APEC. NÉANMOINS, 71 % D’ENTRE ELLES DÉCLARENT AVOIR DES DIFFICULTÉS À RECRUTER DES PROFILS IT. A TÉLÉCOM LILLE, WWW.TELECOMLILLE. FR, NOS ÉTUDIANTS SONT FORMÉS AUX SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION, DANS DES DOMAINES D’EXPERTISE QUI VONT DES TÉLÉCOMS ET DES COMMUNICATIONS MOBILES, À L’INFORMATIQUE ET AUX RÉSEAUX, EN PASSANT PAR LE WEB ET LE MULTIMÉDIA.

© Fotolia

© Fotolia

Les technologies dites « de la révolution numérique » bouleversent les sociétés et l’économie mondiale et régissent aujourd’hui la vie des entreprises
Avec plus de 1 000 entreprises partenaires et sa pédagogie originale par l’immersion en stages en entreprises pour près de la moitié de son cursus, Télécom Lille place réellement les entreprises au coeur de sa formation. Cette proximité permet de coller au plus près à leurs attentes de nouveaux profils et de former des ingénieurs directement opérationnels, dès la sortie de l’école. Le service relations entreprises est donc perpétuellement en veille de ces nouveaux métiers, même si l’on ne connaît pas aujourd’hui les métiers émergents de demain. Dans cette optique, Télécom Lille travaille au quotidien en proximité avec les entreprises de manière à former des experts à la pointe.

 

« Big Multimédia Data » ouvrira à la rentrée 2015
Télécom Lille fait évoluer régulièrement ses enseignements qui tiennent compte des nouveaux besoins des entreprises. Ces dernières années, plusieurs spécialisations ont vu le jour telles que l’internet des objets, le big data, le cloud computing et les technologies liées à la 3D. « A Télécom Lille, la spécialisation « Big Multimédia Data » ouvrira à la rentrée 2015 pour les élèves de dernière année. Le nouveau contexte du Big Data demande la formation des nouveaux ingénieurs capables d’imaginer de nouveaux algorithmes pour maîtriser les volumes, les temps de traitement et la variabilité de cette masse de données. Il est aussi important de pouvoir imaginer des nouveaux services et usages à partir de ces volumes de données, sans oublier les aspects juridiques liés à la collecte de données. Notre objectif est que cette nouvelle unité de valeur réponde à ces nouveaux défis ! », indique M. Mohamed DAOUDI, Responsable du Département Informatique & Réseaux de Télécom Lille.

 

SALVATORE GIULIANA, DIRECTEUR RÉGIONAL NORD DE COFELY INEO DIGITAL, www.cofelyineo-gdfsuez.com, PARRAIN DE LA PROMOTION 2015
« Le monde dans lequel nous vivons évolue de manière multidimensionnelle, de la géographie primaire des continents nous sommes passés au sans frontière des objets et des hommes connectés. Nos métiers, autrefois verticaux, s’assemblent digitalement et répondent à des problématiques imbriquées : l’homme, son environnement, sa mobilité, son foyer, sa santé, sa ville… Dans ce troisième millénaire pourtant tout économique, il semble poindre l’humain et sa planète au centre des préoccupations. Notre entreprise Cofely Ineo Digital, Groupe Engie, ne cesse de se transformer, afin d’apporter de vraies solutions d’avenir. Nous ne pratiquons pas la politique commerciale basique du catalogue élémentaire de solutions mais privilégions amplement le co-design, la co-construction « avec et pour » nos clients afin de répondre aux enjeux profonds des sociétés… Pour se faire, nous nous dotons des meilleures compétences, issues des grandes écoles et tout particulièrement de Télécom Lille que nous parrainons cette année. La conception de solutions se transforme, sous l’impulsion du phénomène digital, de l’Internet des Objets, du tout connecté. Elle nécessite une vision transverse des compétences et de ces métiers, de l’infrastructure au système. Cette évolution permet aux ingénieurs d’études et conception IT d’être au coeur des relations avec un écosystème pluriel : partenaires historiques, start-ups, universités, laboratoires, institutions… Nos équipes conçoivent aujourd’hui des solutions Smart selon les « 3 I : instrumentées, interconnectées et intelligentes ». Les domaines d’expertises sont plus exigeants et les équipes de pilotage doivent être capables d’échanger avec les ingénieurs de chaque spécialisation. Les compétences s’élargissent et se transforment. »

 

Par Martine DUCORNET
Responsable Relations Entreprises, Stages & Bureau Carrières de Télécom Lille, grande école d’ingénieurs du numérique qui fête cette année ses 25 ans.