Une école à la une : l’EDHEC

 

Corporate vice president Nissan Motors, Gilles Normand a l’ambition d’ici 2013 de doubler sa part de marché sur la zone Afrique, Moyen Orient, Inde. Ce diplômé de l’EDHEC (86) qui a passé 25 ans dans l’automobile chez Renault et Nissan, et qui a toujours aimé sortir des sentiers battus, mise sur le formidable potentiel qu’offre l’Inde et sur l’élargissement de la gamme du 2è constructeur japonais.

 

Gilles Normand

Gilles Normand

Quel a été le fil conducteur de votre parcours ?
Les majeures que j’avais choisies à l’EDHEC, chef de produit industriel et chef de zone export, m’ont bien servi. Entré chez Renault en 86, dans des fonctions de product planning, j’ai eu la chance de faire partie du premier groupe d’une trentaine de personnes qui sont parties avec Carlos Ghosn au Japon, en 99 dans le cadre de l’alliance. En 25 ans dans l’industrie automobile, je ne me suis jamais ennuyé, j’ai travaillé sur 3 continents, Amérique latine, Asie, Europe. Détaché chez Nissan, je suis responsable de la région Afrique, Moyen Orient, Inde en termes de planification stratégique, de plan produit et de management des opérations commerciales et industrielles. Je suis également en charge de notre marque de luxe Infiniti et de la gamme de véhicules commerciaux LCV en Europe.

 

Comment concevez-vous votre fonction ?
Ma fonction se caractérise par sa dualité. Hormis la définition de la stratégie, des investissements et du plan produit, je dois contribuer aux résultats – en volume et en profit – de Nissan, chercher et maximiser les opportunités, pour accroître le business, générer de la croissance rentable, en sortant des sentiers battus, en pensant « out of the box ». Je dois avoir un oeil sur 2016, horizon de notre nouveau plan Power 88 et garder un oeil sur le court terme, équilibrer mon temps entre le court, le moyen et le long terme, ce qui nécessite une grande flexibilité, rencontrer les équipes dans tous les pays du monde. Je m’appuie sur les patrons des filiales, une équipe d’une dizaine de personnes.

 

Quelles sont vos ambitions pour la région ?
Avec 78 pays, un tiers de la population mondiale – dont 60 % de moins de 30 ans -, des taux d’équipement très faibles, la région que je pilote représente un potentiel de croissance énorme. Nous voulons doubler notre part de marché d’ici 2016 et vendre plus de 100 000 véhicules par an en Inde où nous avons investi dans une usine pour produire la Nissan Sunny. Nous élargissons la gamme et la rendons encore plus compétitive. Pour Nissan, marque pionnière, tout est question de défi Compétiteur dans l’âme, le 2è constructeur automobile japonais n’a de cesse de repousser ses limites pour optimiser la qualité, le design, l’innovation et la sécurité. Connu pour sa capacité innovatrice, Nissan met chaque année sur le marché au moins 15 innovations utiles pour le client. « Nous devons être au top de l’innovation et répondre aux attentes de nouveautés de nos clients. » Le lancement de la Nissan Leaf, commercialisée sur 3 continents a ouvert l’ère de la voiture zéro émission et a permis au constructeur de s’imposer dans le domaine des systèmes de mobilité durable et accessible. Nissan travaille sur les prochaines générations de véhicule électrique et sur le moteur à hydrogène.

 

Une marque passionnante
Pour accompagner son développement, Nissan recrute des talents, ouverts, adaptables. Cette entreprise globale, présente sur tous les marchés, sur tous les segments, avec toutes les technologies, très ouverte à la diversité culturelle – le siège européen compte 500 employés de 42 nationalités différentes -, offre un environnement de travail international passionnant et extrêmement enrichissant et favorise les mouvements de personnes entre pays.

 

AM

Contact : normand@mail.nissan.co.jp