Société du groupe franco-allemand KNDS, Nexter est pleinement armé pour s’imposer sur les marchés européens et internationaux de défense. Il ne manque plus que votre force de frappe ! Gwenaël Dirou (Supélec 04), Responsable Ventes France, vous livre un arsenal de bonnes raisons de rejoindre le leader français de la défense terrestre.

 

Véhicule blindé de combat d’infanterie, char Leclerc, Jaguar et Griffon… Des équipements à la pointe de la technologie : l’expertise de Nexter, architecte et systémier intégrateur du secteur de la défense terrestre, est unique. Raison pour laquelle la direction générale de l’Armement lui a confié un rôle majeur dans le programme Scorpion, qui donnera notamment naissance au premier véhicule blindé augmenté de l’armée de Terre !

Quelles sont les autres innovations made in Nexter ?

Copyright : Adrien Daste

Le groupe utilise par exemple la réalité virtuelle pour former les apprenants en conditions réelles, le big data et l’IA pour une maintenance plus prédictive ainsi que la fabrication additive pour répondre aux besoins d’une logistique toujours plus innovante. Parmi les nouveautés, notre projet « Caméléon » : un système de camouflage adaptatif pour fondre les chars dans le paysage.

Vos 3 missions de Responsable Ventes France ?

Assurer le développement commercial auprès du client français : analyse du besoin et propositions de solutions
Coordonner les différentes entités de l’entreprise (engineering, production finance, juridique…) en vue de l’élaboration des offres et des négociations des marchés
Mettre en place la stratégie nécessaire à la réalisation des projets avec les partenaires industriels

De l’école militaire de Saint-Cyr, où vous avez servi, à Nexter : toujours cette envie de contribuer à la défense de votre pays ?

Issu du monde militaire opérationnel et de l’aéronautique, travailler pour l’industrie de défense est en effet le continuum de mon engagement. Œuvrer pour la souveraineté nationale est une mission que je veux continuer d’honorer. Car contribuer à la sécurité du pays, de ses armées et de ses citoyens fait sens pour moi. Chez Nexter, on se met au service de ceux qui s’engagent, on les protège avec des équipements de qualité et je suis fier du nombre de vies que nous avons réussi à sauver ainsi.

De quoi motiver les jeunes diplômés de CentraleSupélec !

Oui, Nexter serait d’ailleurs ravi de les accueillir. Notre entreprise est ouverte à l’international et rayonne en Europe. Elle évolue et fait évoluer ses jeunes talents à ses côtés. Ici, chacun a sa place et sent qu’il compte. Nexter vous fait confiance, vous permet d’exprimer librement vos idées… qui seront écoutées ! Cohésion et respect se font sentir dans les équipes. La qualité des relations humaines, c’est ce que je préfère chez Nexter. Et ça se ressent aussi dans nos échanges avec nos clients. Je suis sûr que les jeunes diplômés de CentraleSupélec s’y plairont.

A quels postes recrutez-vous en ce moment ?

Nous recherchons des ingénieurs qui maîtrisent l’IA, la construction de systèmes complexes ou encore la robotique, en stage, alternance ou CDI dans les bureaux d’études de nos trois principaux sites à Versailles, Bourges ou Roanne. Mais les jeunes diplômés de CentraleSupélec pourront aussi trouver leur place dans les fonctions support, en finance ou au sein du service commercial s’ils le souhaitent. Les opportunités de carrières ne manquent pas chez nous.

Une leçon de vie que vous retenez de vos années d’études à Supélec ? Je suis arrivé à Supélec à 35 ans. Au milieu de jeunes étudiants ! C’est ce brassage générationnel, très dynamisant et enrichissant, qui m’a marqué. La nouvelle génération, enthousiaste et imaginative, a autant à apprendre aux personnes d’expérience que l’inverse.

 

Chiffres-clés 2018 : 3 760 collaborateurs (+ 500 recrutements en un an) / 962 M € de CA (dont 16 % consacrés à la R&D) / 100 clients dans le monde (52 % d’export)

Contact : Marine Warwick – Responsable Recrutement – m.warwick@nexter-group.fr

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec

Avec CENEXI, attrapez le virus de la pharmacie !

L’industrie pharmaceutique offre aux jeunes diplômés un large panel de métiers explique Alexis Paul (Université Paris Descartes 2000), Directeur Business Development et Pharmacien responsable de CENEXI.

Emmanuelle Favier : devenir femme et écrivaine

C’est en évoquant de manière poétique et subjective les jeunes années de l’écrivaine en devenir qu’Emmanuelle Favier nous donne le mieux à sentir tout le génie de Virginia Woolf…

Plein gaz sur l’énergie verte avec GRDF !

GRDF entame sa mue. Avec son nouveau plan Vert l’Avenir, le groupe entend produire du gaz 100 % green dans les prochaines années. Un pari ambitieux sur lequel travaille Arnaud Bousquet