Le fil conducteur de Vincent Ginabat (X 90, ENSTA ParisTech 95), PDG de Nexter Munitions et Directeur de la Stratégie et des Programmes munitionnaires de Nexter ? La défense. Une passion qui l’anime au quotidien depuis ses 1ers pas à Polytechnique en 1990 et qu’il transmet depuis plus de 20 ans aux jeunes talents !

 

Quels sont les enjeux majeurs inhérents à la défense aujourd’hui ?

Crédits – Nexter

Nexter Munitions est l’une des marques de la BU Munitions du groupe Nexter (KNDS). Présente en France, Italie et Belgique, cette business-unit a engagé la consolidation de l’industrie munitionnaire en Europe, pour peser davantage face à nos concurrents historiques et aux nouveaux acteurs d’Asie et du Moyen-Orient. D’autre part, la défense est un enjeu de souveraineté des pays, dont les attentes en termes de coopération industrielle transforment profondément notre relation client.

Quelles sont les mutations en cours ?

Au sein d’un grand groupe, leader européen de la défense terrestre, la BU Munitions de Nexter réalise 80 % de son activité à l’export. Nous sommes passés en 20 ans d’un modèle centré sur la France à un business model ouvert sur le monde, fait de partenariats à long terme. Un changement culturel qui implique de piloter des projets complexes à l’international. D’autre part, la révolution industrielle des nouvelles technologies, comme le « big data », la robotique ou l’impression 3D, transforme nos métiers et « numérise » nos usines.

Quel impact sur votre métier justement ?

Nous vivons une aventure collective où le facteur humain est crucial. Mon rôle consiste à motiver mes équipes autour d’un objectif commun et à y intégrer les meilleurs. Ingénieur dans l’âme depuis mes lectures de Jules Verne, j’aime inventer et développer…  Nexter offre l’opportunité d’associer les défis techniques et humains, ce qui rend mon métier passionnant et très gratifiant.

Comment adressez-vous cette complexité au quotidien ?

À travers une innovation agile à tous les niveaux – produits, processus et méthode de travail –à laquelle nous consacrons environ 10 % de notre chiffre d’affaires annuel. Par exemple, nous avons mis en place des groupes de génération d’idées pour permettre à chacun de s’exprimer. Si toutes les pistes ne sont pas développées, nous leur attribuons en revanche un peu de temps et de budget pour les expérimenter. Donc les jeunes X qui ont envie de créer vont prendre beaucoup de plaisir ici. Leurs connaissances multidisciplinaires sont un facteur de différenciation, car l’innovation naît souvent aux interfaces entre les domaines.

Pourquoi une école d’application après Polytechnique ? Parce que la formation est très complémentaire du socle scientifique de haut niveau acquis à l’X. « Polytechnique nous amène à prendre de la hauteur et à acquérir une vision systémique. L’ENSTA ParisTech, quant à elle, apporte le côté pragmatique des technologies à travers des cas de science appliquée. Dans notre secteur à la frontière entre sciences et techniques, cette double formation est un grand atout. Elle donne de la profondeur au jugement. »

Quelle place pour les jeunes X au sein de Nexter ?

Nous avons besoin de nouvelles compétences pour croître et nous projeter à l’international. Plusieurs centaines de recrutements sont prévus en 2019 dans l’ensemble du groupe. Les jeunes ingénieurs apprendront nos métiers en collaborant à des innovations de rupture,   avant, par exemple, de diriger des centres ou de piloter de grands projets. Leur meilleur critère d’entrée ? L’envie de donner du sens à leur carrière et leur passion des disciplines de pointe telles que la balistique, l’aérodynamique, l’intelligence artificielle… que nous appliquons dans un monde des extrêmes, où l’on passe de zéro à Mach 5 en quelques millisecondes. Avis aux audacieux !

« Ici, vous vivrez une aventure humaine et technique au-delà de vos espérances. »

Contact : v.ginabat@nexter-group.fr

 

Chez Kia Motors, on parie sur vous !

Le fil rouge d’Agnès Rabeux, Directrice des Ressources Humaines et Affaires Générales de Kia Motors France : « Soyez vous-même ! »

Mon Salon Etudiant, l’orientation en un clic

« Depuis ton salon, trouve ton orientation » ! Mon Salon Etudiant propose des salons sur l’orientation 100 % en ligne, gratuits et accessibles à tous les jeunes pour trouver leur formation ou leur école.

Startupeuses en quête de fonds

Comment et pourquoi se lancer dans l’entrepreneuriat quand on est une femme ? Rencontre avec Philippine Dolbeau créatrice de NewSchool, 1er cahier d’appel électronique à seulement 15 ans

Accor : la mixité, service compris

Le droit est une formation très féminisée explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité d’Accor.

Made in France : la poule aux œufs d’or des PME ?

Depuis 10 ans déjà, le Made in France connaît un retour en force dans le cœur des Français, mais aussi des étrangers. Pourquoi un tel regain d’intérêt pour ce « label » autrefois oublié ?

PME : une petite entreprise qui ne connaît pas la crise !

Les Trophées PME RMC récompensent et valorisent ces entreprises qui fleurissent partout sur le territoire. Palmarès 2019.

Danone : la data au service du mass market

Connaître les habitudes des consommateurs, assurer la transparence du groupe, prévoir le succès d’un produit : autant d’applications possibles de la data chez Danone.

Agromousquetaires : vous avez le champ libre aux côtés des producteurs responsables

Nathalie Pierre, DAF d’Agromousquetaires challenge les jeunes talents : « Nous avons besoin de sang neuf pour transformer le secteur agroalimentaire ! »

Leadership au féminin : mythe ou réalité ?

Une femme aux commandes, ça change quoi ? Hager Jemel, Professeur de Management et Directrice du Centre EDHEC Open Leadership, analyse les représentations genrées du leadership

Medtronic fait battre le cœur des femmes

L’acteur international de la santé est toujours en avance sur son temps, même sur le plan de l’égalité hommes-femmes. Témoignage du DRH France.