Stéphane Mayer (X 81) est nommé en décembre 2015 Président-directeur général de Nexter et Co-Président de KNDS (KMW+Nexter Defense Systems). Depuis son élection en 2016, il préside le GICAT, l’association des industriels de la défense terrestre et aéroterrestre français.

 

Après une belle carrière dans l’aéronautique (Matra, EADS Socata, ATR, Daher-Socata), vous avez décidé de vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle: celle du terrestre.

J’ai eu en effet l’opportunité en 2015 de pouvoir prendre les commandes de Nexter, au moment décisif de la création du groupe franco-allemand KNDS. Nexter, c’est 250 ans d’innovation qui ont permis à l’industrie de défense terrestre de devenir une industrie de technologie de pointe. Comme un avion, un véhicule de combat terrestre est un système complexe qui doit intégrer de nombreux savoir-faire concernant aussi bien la structure du véhicule que ses nombreux sous-systèmes : conduite (ou pilotage !), navigation, communication, protection, armes etc. De plus les cycles et les meilleures organisations sont analogues dans les sociétés d’aéronautique et de défense, c’est pourquoi nombre d’entre elles sont présentes dans ces 2 secteurs, comme celles pour lesquelles je travaillais avant Nexter.

Vous êtes co-Président de KNDS, leader européen de la défense terrestre. Que peut-on dire de ce projet franco-allemand ambitieux ?

C’est une première étape majeure de consolidation de l’industrie de défense terrestre européenne. Avec KMW, nous améliorons notre compétitivité pour faire face à une forte concurrence, en Europe et dans le monde entier. La complémentarité de nos gammes et de la géographie de nos clients, associée à une démarche commerciale coordonnée, nous permet de continuer à nous imposer à l’exportation, poursuivant ainsi la dynamique actuelle de croissance sur les marchés étrangers. Mais surtout nous sommes idéalement positionnés pour concevoir les futurs systèmes de défense terrestre européens communs, en commençant par ceux de la France et de l’Allemagne.

Nexter est l’un des principaux industriels du programme SCORPION. Pouvez-vous nous parler du rôle de votre Groupe ?

Le programme SCORPION est une large initiative technologique qui apporte à l’armée de Terre sa 5ème génération de véhicules : mieux protégés, mieux armés, plus mobiles et capables de combat collaboratif, permettant aux acteurs du théâtre d’opérations de communiquer, de visualiser, de décider et d’agir ensemble et en temps réel. Nexter est présent dès l’origine de ce programme avec le contrat d’architecte industriel confié à tns-MARS[1], puis en remportant, au sein d’un GME dédié[2], le marché de conception, production, intégration et soutien des VBMR[3] Griffon et EBRC[4] Jaguar, ainsi que la maîtrise d’œuvre de la rénovation du char Leclerc. Et je suis convaincu que Nexter contribuera à d’autres composantes, à venir, de Scorpion.
Avec un carnet de commandes en croissance, nous augmentons nos recrutements, notamment dans le domaine de l’ingénierie. J’invite mes camarades X à rejoindre Nexter, groupe innovant, créateur et développeur de systèmes performants et de hautes technologies et fortement tourné vers l’international

 

Pour réussir une vie professionnelle, il faut du talent, du travail et de la chance.

Le talent, vous l’avez. Le travail, vous savez. Et la chance, vous pouvez l’attirer, de 3 façons :

La technique : commencez par la technique, le reste sera facile à apprendre plus tard.

La créativité et l’esprit d’entreprise : en toutes circonstances demandez-vous « qu’est-ce que je peux faire aujourd’hui mieux qu’hier et moins bien que demain ? »

La passion : trouvez-là, car « Le bonheur c’est de faire de sa passion son métier »

 

[1] JV associant Nexter, Safran et Thales

[2] Groupement Momentané d’Entreprises composé de Nexter (mandataire), Thales et de Renault Trucks Defense

[3] Véhicule Blindé Multi-Rôles

[4] Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat

 

 

prenez directement contact avec Stéphane Meyer

2 + 1 =