Alain Dinin (ESC Lille 74) préside à la destinée de Nexity depuis sa création en 2000. L’entreprise qu’il dirige développe l’ensemble des savoir-faire  immobiliers à destination des particuliers, des entreprises et des collectivités locales.

 

Qu’est-ce qui fait  la spécificité de Nexity ?

Alain Dinin

Alain Dinin

Nous sommes le seul opérateur immobilier français qui a choisi d’intégrer l’ensemble de la chaîne de valeurs pour l’intégration, non pas d’un métier mais du besoin de trois clients type : le particulier avec tous ses problèmes autours de l’immobilier (acheter, louer, revendre un logement neuf ou ancien, trouver un crédit ou une assurance, etc.), l’entreprise sur la gestion de parcs neufs ou  anciens, le property et le building management  et enfin la collectivité, en fait les villes, comme aménageur, ensemblier urbain sur des sujets de très long terme comme la Cité Internationale  de Lyon. Par la conjugaison de ses spécialités, Nexity est en mesure de proposer une offre  intégrée à chacun de ses clients, de la conception à la réalisation, du montage au financement de leur projet. L’idée générale,  c’est de faciliter la vie des gens car le  logement, l’urbain et l’immobilier sont au cœur des préoccupations de la  société. Faire évoluer les lois pour faciliter l’accès au logement, concevoir un urbanisme plus  intelligent, penser la ville pour le futur font ainsi partie des grands enjeux de Nexity.

 

C’est toujours le choix des hommes avec qui on travaille  qui est primordial sur le  métier qu’on veut exercer

Quels types de profils  recrutez-vous ?
Que ce soit dans ses différents pôles Logement, Services, Distribution, Tertiaire, Collectivités ou sur des fonctions support, Nexity propose beaucoup de métiers. Notre pluralité de métiers et de profils forme notre singularité. Pour les 200 jeunes diplômés que nous recrutons environ chaque année, tout est ensuite une question d’envie et d’appétence dans la finance, la technique, l’organisation, le développement, le commercial, etc. L’immobilier est un métier de combinaisons. Il faut être en même temps sociologue, politique, financier, juriste, commerçant, etc. Aucune formation ne permet de sortir de  l’école et de savoir le faire ! C’est en exerçant qu’on apprend de mieux en mieux. Sur les postes  développement, commerce et gestion ouverts aux jeunes diplômes, l’atout c’est l’intérêt de ce métier et la capacité de se projeter à long terme ; l’inconvénient pour des jeunes, c’est que c’est un apprentissage lent. Autrement dit, pour les métiers de Nexity tournés autours du client, du service et d’un certain nombre de complexités, je suis assez opposé aux filières d’ultra-spécialisation.

 

Quels sont les atouts  de Nexity pour un jeune diplômé ?
Notre organisation est très fédérale. Les structures de siège ne sont que des aides aux structures opérationnelles. A chaque fois qu’on entre chez Nexity, on intègre une structure constituée d’au maximum  50-60 personnes, une entreprise en soi où l’on se voit confier très vite des responsabilités réelles.  Dans mon cas, sortant d’ESC Lille en 1975, ce qui m’a été le plus utile dans l’immobilier où j’ai fait toute ma carrière, c’est l’ouverture d’esprit que m’a donné l’école et le fait d’être un non-spécialiste  touchant un peu à tout.

 

B.B.

 

Contact :www.nexity.fr/fr/carrieres/recrutement