Président des Centres E.Leclerc, Michel-Édouard Leclerc a été élu président du conseil d’administration de NEOMA Business School, le 30 janvier 2018. C’est avec « bonheur et honneur » qu’il remplira une mission qui lui tient à cœur : participer à la formation de talents de demain. Focus sur un nouveau président superstar qui n’entend pas « faire sa star ».

 

« Heureux », « touché », tels sont les mots utilisés par Michel-Édouard Leclerc pour qualifier son élection à la tête du CA de NEOMA. Très attaché aux territoires rémois et rouennais, le président des Centres E.Leclerc éprouve une immense fierté à s’engager pour l’école. « C’est un grand bonheur d’être avec vous. À NEOMA, il y a une âme et une passion pour les challenges qui me plaisent beaucoup. C’est un réel engagement moral et personnel que je porte auprès de l’école, mais également auprès des étudiants et du corps professoral. »

« Je n’ai pas envie d’être un président superstar. Je serai un président actif  et engagé ! »

Pourquoi choisir un super président ?

En choisissant NEOMA, Michel-Édouard Leclerc ne voulait pas seulement avoir un rôle représentatif, mais être dans l’action. « Je n’ai pas envie d’être un président superstar. Je serai un président actif ! Je vais apporter mon répertoire et mes contacts de la sphère politique, sociétale et du monde de l’entreprise. Je vais également pouvoir servir de caisse de résonance et d’ambassadeur pour l’école. Je veux participer à la formation, qui est le premier investissement de la société, et aider à muscler les esprits par l’apprentissage, la culture générale et l’alternance pour faire face à cette société dont les repères bougent. »

« En prenant la présidence de NEOMA, je redeviens étudiant et je ne serai pas le plus mauvais »

Tout a démarré avec… une publicité !

Cette aventure humaine a débuté avec une publicité ! « J’ai vu une affiche pour NEOMA Business School et je me suis fait cette réflexion : je connais cette école, mais eux n’indiquent pas où ils sont situés, c’est étrange pour une business school consulaire. J’ai fait la réflexion sur LinkedIn et Jean-Paul Pageau [Président de la CCI Marne-en-Champagne, NDLR] est venu me chercher pour me faire visiter les campus de NEOMA. Je suis très branché terrain et j’estime qu’aujourd’hui je peux apporter ma crédibilité aux professeurs et aux étudiants. Je m’inscris dans la lignée d’autres grands dirigeants comme Philippe Houzé, président du directoire du Groupe Galeries Lafayette qui vient de prendre la tête du CA d’ESCP Europe. J’espère que d’autres acteurs du secteur poursuivront cette dynamique. En prenant la présidence de NEOMA, je redeviens étudiant et je ne serai pas le plus mauvais ! »

Retrouvez l’intégralité de notre rencontre avec Michel-Édouard Leclerc en vidéo :

Michel-Édouard Leclerc démultiplie les ambitions de NEOMA

 

« C’est le début d’une nouvelle phase pour NEOMA »

Pour Delphine Manceau, DG de NEOMA Business School, l’arrivée de Michel-Édouard Leclerc va permettre de propulser l’école sur de nouveaux axes. « C’est le début d’une nouvelle phase pour NEOMA. Notre nouveau président et toute l’équipe ont à cœur de développer l’école autour du digital, de l’international et des nouvelles pédagogies. Nous comptons, en outre, engager une refonte de nos campus pour accompagner ces évolutions. Je suis ravie d’être arrivée à NEOMA pour ouvrir cette nouvelle page. »

Yves Bernard, ancien président du CA et président de l’Association NEOMA qui détient 32 % du capital de l’école suite à son passage au statut d’EESC, se félicite également de cette décision et du chemin parcouru par l’école. « Notre Institut Confucius a été élu meilleur de France en 2017, nous sommes dotés de la triple accréditation, dont EQUIS pour 5 ans, et nous avons réalisé une grande première sur la réalité virtuelle immersive. NEOMA est sur de bons rails et sa solidité financière offre des perspectives d’avenir très intéressante. »

Pour Vincent Laudat, président de la CCI de Rouen Métropole, cette élection permettra de réaliser les grandes ambitions de l’institution. « Beaucoup de défis seront relevés dans les prochaines années pour remplir notre mission : former les managers de demain et accompagner nos étudiants dans leur projet de vie. »