Nouveau cadre pour des projets 100 % innovation. Le 17 octobre 2018, Delphine Manceau et Michel-Edouard Leclerc, Directrice Générale et Président de NEOMA Business School, ont profité du cocon très « design thinking » de la Woom pour dévoiler le plan stratégique de l’école à l’horizon 2022. So, what’s new at NEOMA BS ?

 

« Nos élèves ont appris à liker avant d’aimer et à cliquer avant de savoir lire »

Delphine Manceau donne le ton : les Millennials raisonnent résolument autrement. Une mutation dans leur rapport à l’information qui repositionne de facto le rôle du professeur. « Il ne transmet plus la connaissance, il apprend à ses élèves à la trier, la comprendre et la convertir en levier pour se repérer dans le monde. » Un nouveau mode de pensée en parfaite corrélation avec les besoins d’entreprises toujours plus avides de soft skills chez leurs jeunes talents.

Qui suis-je, où vais-je ?

Pour faire face aux enjeux du Nouveau Monde, l’établissement a ainsi mis en place le dispositif Imagine NEOMA pour construire « de façon collaborative et engageante ce que nous sommes, ce en quoi nous croyons et ce que nous voulons être à l’avenir. » Après des mois de réflexions en mode hackathon et design thinking avec l’ensemble de ses parties prenantes, l’école a ainsi identifié quatre convictions qui guideront sa stratégie 2022 :

– la synergie des liens
– le courage de l’incertitude, avec un accent sur le test & learn et le test & fail
– la fabrique des possibles, afin de faire de ses diplômés « les architectes du monde de demain »
– le supplément d’âme, celui « d’ancrer ce système éducatif dans une relation humaine très concrète à laquelle chaque étudiant peut faire et devenir une référence », indique Michel-Edouard Leclerc.

Notre modèle business ?

« Si on devait se comparer à un acteur du digital, ce serait Netflix, un groupe qui a su réinventer son secteur en suivant trois axes : le local, le personnalisé et le global. Des axes qui nous parlent ! NEOMA BS se caractérise en effet par son fort ancrage territorial (elle est tout sauf une école offshore !), la personnalisation de ses parcours et son ambition internationale portées, entre autres, par ses 65 % d’enseignants internationaux. »

Nouveaux campus, nouveaux visages

Pour mener à bien cette stratégie, NEOMA BS voit les choses en grand. Ce n’est pas un mais trois nouveaux campus qui verront le jour en France d’ici 5 ans. A Paris d’abord, avec un immeuble de plus de 6 500 m² à deux pas de la Place d’Italie. Avec une capacité d’accueil de 1 500 étudiants, il proposera de démarrer ses programmes post-bac TEMA et Global BBA à Paris, en plus des promotions actuelles de Reims et Rouen. « Nous voyons Paris comme un levier de croissance, de recrutement et de qualification à l’international » indique Michel-Edouard Leclerc. Reims misera quant à elle sur le déménagement sur un campus unique dont la superficie permettra d’accueillir 1 000 étudiants supplémentaires. « Pour Rouen nous étudions encore deux options : un déménagement ou une transformation intégrale du campus de Mont Saint-Aignan » A suivre.

Une pédagogie phygitale

Une politique de site intégrant bien sûr pleinement le digital. « Nous sommes convaincus que le digital est au service d’un apprentissage renforcé et est parfaitement complémentaire du présentiel dans les salles de classe. Nos campus actuels et en devenir intègrent donc de nouveaux espaces d’apprentissage misant sur le « phygital » : Augmented Learning rooms, Creativity rooms et Ressources rooms. » En parallèle, NEOMA repense son offre de formation. L’offre de 3e cycle s’étoffe ainsi avec l’ouverture de MSc consacré aux fintech, à la supply chain ou au Big Data.

 

« Notre ambition ? Devenir le challenger innovant des plus grandes business schools internationales » – Delphine Manceau, DG de NEOMA BS

 

Cap sur les Humanités

Parce que NEOMA BS est convaincue que le digital ne peut se penser sans dimension humaine, l’école renforce ses enseignements sur les Humanités. « Un module Humanités & Management est désormais obligatoire pour tous les étudiants de première année. Un itinéraire philosophique et artistique a été ouvert et un cycle de conférences sur les Humanités sous un angle RSE sera proposé à tous les étudiants », précise Michel-Edouard Leclerc, grand promoteur de ces nouveaux enseignements.

 

Ambiance « design thinking » à La Woom

 

Réinventer l’immersion internationale

Capitalisant sur ses 300 partenaires académiques dans le monde (avec un objectif de 400 d’ici 5 ans), NEOMA BS ne « fait pas de l’international un sujet immobilier mais bien d’immersion culturelle ». Elle développe d’ailleurs trois nouveaux modèles dans cette optique :

Entrepreneurs sans frontières : les étudiants incubés à NEOMA BS pourront réaliser leur échange international au sein de l’incubateur d’une université partenaire
Vie associative sans frontières : les étudiants impliqués dans le tissu associatif de NEOMA BS pourront poursuivre leur engagement au sein d’une université partenaire et suivre des enseignements en lien avec la thématique de leur association
Apprentissage sans frontières : depuis la rentrée, les étudiants du Global BBA peuvent réaliser leur apprentissage à l’international en 4e année tout en suivant leur parcours académique en e-learning

Un parti-pris pour l’international renforcé par le recrutement de 17 nouveaux professeurs issus de 12 nationalités.

Déployer des expertises à 360°

Convaincue des vertus des synergies d’expertises, NEOMA BS développe enfin une vision 360° autour de quatre dimensions : les programmes, la recherche, l’executive education et les entreprises. Cinq pôles d’expertise en prise directe avec les besoins actuels des entreprises ont ainsi été créés : Fintechs & Cryptofinance, Mobilité, Entrepreneuriat, Europe-Asie et Audit & Conseil.

2018 / 2022 : le Challenge NEOMA en chiffres

Budget : 85 M€ à 101 M€
Corps professoral : 160 à 200 enseignants
Effectifs : 9 500 à 11 500 étudiants
Etudiants internationaux : 25 % à 40 %