Nemera conçoit et fabrique des dispositifs de distribution de médicaments avec agilité et efficacité. Son Centre d’Innovation a décuplé ses effectifs en dix ans et recrute entre 5 et 10 personnes chaque année. Présentation avec Dimitri Grasswill (Arts et Métiers ParisTech 96),  Directeur Innovation.

 

L’ancienne division Pharma du fabricant anglais de cannettes Rexam a été rachetée en mai 2014 par le fond d’investissement Montagu Private Equity qui est venu soutenir les investissements de la nouvelle entité baptisée Nemera. La transition s’est effectuée en douceur. L’équipe de management, restée en place, a conservé la même stratégie industrielle et disposant de plus de moyens pour développer la partie innovation et R&D. « Nemera est une ETI à taille humaine, mais avec des moyens importants, explique Dimitri Grasswill. L’agilité nous caractérise dans le sens où l’on est capable de pivoter rapidement lorsque cela est nécessaire tout en gardant des organigrammes les plus plats possibles. Nous essayons, à tous les niveaux, de descendre les responsabilités au plus proche de l’opérationnel pour favoriser l’autonomie des collaborateurs et satisfaire au mieux les besoins de nos clients finaux, les laboratoires pharmaceutiques et de mieux répondre aux besoins des patients. »

Des métiers de conviction et de création

Nemera travaille sur un segment de produits bien spécifique : la conception, le développement et la fabrication de dispositifs de distribution de médicament. Les compte-gouttes, spray, pompes, stylo d’injections et inhalateurs fabriqués par Nemera doivent être à la fois très précis et faciles d’utilisation. La majorité de ces dispositifs par voies nasale, ophtalmique, cutanée, pulmonaire ou parentérale sont manipulés directement par le patient. Une bonne ergonomie est nécessaire afin ne pas altérer l’efficacité du traitement, voire mettre la santé  du patient encore plus à risque. «  Nous avons la possibilité ici, au-delà du médicament, d’améliorer la vie des patients qui sont d’ailleurs sollicités durant le cycle de conception de nos dispositifs. Au-delà de l’intérêt de l’entreprise, c’est aussi un facteur de motivation très important pour l’ensemble de nos équipes comme l’est également la réflexion sur les nouveaux systèmes de d’administration et les types de technologie à intégrer, en concertation avec le corps médical. »

 Innover, développer et fabriquer !

Un autre enjeu (et intérêt) du métier est de concevoir de manière industrielle des dispositifs automatisés combinant mécanique, électronique voire connectivité dont la technologie apporte une valeur ajoutée. « Historiquement, l’entreprise faisait surtout de la fabrication. Notre centre d’innovation, monté de toutes pièces il y a dix ans, est encore jeune. Parti d’une dizaine de collaborateurs, il en compte aujourd’hui près d’une centaine. » La R&D est installée sur le campus de La Verpillière, près de Lyon, qui regroupe aussi une usine et le siège social de Nemera. « Notre objectif, c’est de développer… et de fabriquer. Il est donc très important de pouvoir intégrer les contraintes et les savoir-faire de fabrication directement dans le développement du produit pour s’assurer d’une bonne faisabilité et garantir la qualité de tous les dispositifs entre les mains des patients. Cela accélère le “time to market”, et nourrit la qualité du   relationnel et du travail d’équipe entre les métiers support, du développement et de la fabrication. »

Une culture d’amélioration continue

Si les méthodologies Lean sont au cœur de la culture industrielle, la Direction Innovation et Développement de Nemera privilégie une culture d’amélioration continue en responsabilisant les collaborateurs sur ce qu’ils font tout  en leur demandant d’être capables de se remettre en question. « Dans la création et en Innovation, il est difficile de faire des prévisions exactes. L’objectif est plutôt de pouvoir les réactualiser de manière régulière et rapide pour prendre les bonnes décisions. Pour cela, nous recherchons surtout des personnalités, des gens curieux et créatifs à qui l’on donne une marge de manœuvre nécessaire  pour transformer les choses de l’intérieur. »

Contact : www.nemera.net/careers

 

Pendant ce temps là à Arts et Métiers ParisTech…

Arts et Métiers : cap vers l’industrie du futur