Après avoir commencé par l’audit chez PriceWaterhouseCoopers, puis le contrôle de gestion chez Allianz, Irina Mikhailova (Magistère Banque Finance Assurance – Dauphine 98) est aujourd’hui Directrice de la Planification Financière au sein de Natixis Assurances, qu’elle a choisi pour sa dynamique de croissance et son état d’esprit startup. Par Aurélie Nicolas

 

Quels sont les atouts qui vous ont séduit chez Natixis Assurances ?

Après mon magistère à Dauphine, j’avais acquis chez PWC le goût pour la planification et l’anticipation, dans un environnement multi-projets aux périmètres larges. Ensuite, mon expérience chez Allianz  m’avait permis de développer mon expertise en contrôle de gestion et pilotage et exercer un poste managérial. J’étais donc prête pour un poste à responsabilité mais je cherchais une structure agile, que j’ai trouvée chez Natixis Assurances. En dépit de son appartenance à un grand groupe bancaire, il règne ici un esprit d’innovation aux processus décisionnels rapides. Et j’ai vraiment été frappée par le fort engagement des collaborateurs.

A la tête d’une équipe de 30 personnes, quelles sont les missions de la direction de la planification financière que vous dirigez ?

Dans le cadre du plan stratégique New Frontier de Natixis érigé en 2013, il a été décidé de mettre l’assurance au cœur de la stratégie du groupe, avec la création du Pôle Unique Assurances structuré autour de 2 métiers : Assurances de Personnes et Assurances Non Vie. En Assurances Non Vie (1,3 Mds€ de CA en 2016), l’accent a été mis sur la croissance, avec les objectifs ambitieux en termes du taux d’équipement, et sur la transformation digitale. La Direction de la Planification Financière a relevé le challenge de mettre en place le pilotage complet de la performance financière. Depuis 4 ans, nous avons donc accompagné les transformations du métier Non Vie en quantifiant en amont les impacts financiers de tous les nouveaux projets de l’entreprise (études de rentabilité, business plans produits…). En parallèle, nous avons continué à gérer les activités récurrentes comme les budgets, prévisions, clôtures et reportings, en assurant le haut niveau de qualité dans le respect des délais. Nous sommes en quelque sorte les business partners de la Direction.

Quels sont les résultats de ce plan stratégique ?

 Grâce à l’excellente progression des ventes, nous sommes confiants dans l’atteinte de nos objectifs stratégiques. Cette progression résulte d’un « effet loi Hamon » très positif mais aussi du développement du digital avec notamment la signature électronique à distance et le triplement en un an de nos souscriptions en ligne en Auto et Habitation.  Nous sommes désormais en mesure de proposer un parcours client multicanal : internet, téléphone ou face à face, dans nos agences Caisse d’Epargne et Banque Populaire. A nos clients de choisir le canal qui leur convient le mieux en fonction du moment et de la nature de leur besoin. Par ailleurs, notre mode agile, qui permet de livrer des projets dans des délais courts, a clairement contribué au développement de notre activité. Résultat : portefeuille en croissance de +7% en 2016 (contre 1% en moyenne sur le marché) !

A l’aune de votre parcours, quelles sont les qualités indispensables pour intégrer une direction financière ?

La précision et la rigueur restent de mise, même dans des structures à l’esprit start-up comme la nôtre. Partout, les jeunes cadres retrouveront des contraintes très fortes en termes de deadlines et de qualité. Dans le secteur de l’assurance, les profils les plus recherchés aujourd’hui sont ceux qui maîtrisent l’actuariat et/ou la Data, deux dimensions clés de notre métier. En outre, les jeunes doivent se montrer souples, être prêts à évoluer au sein de structures mouvantes, et à s’adapter aux évolutions successives des organisations.

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ? Donneriez-vous le même aujourd’hui ?

Oui : commencer sa journée par une revue de presse ! Etre baigné dans l’information permet de s’ouvrir l’esprit, de prendre du recul et de proposer des solutions innovantes, en allant au-delà de ce qu’on nous demande. S’astreindre 15 minutes par jour à s’informer et à être curieux de son environnement (économique, financier et interne à l’entreprise) est une bonne habitude à prendre.

Son leitmotiv : Ne pas remettre à demain ce que tu peux faire aujourd’hui.

Son secret : Malgré mes responsabilités, j’arrive à garder un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. J’ai 2 enfants et je tiens à ma vie de famille. Planification, priorisation et anticipation me permettent, à moi-même ainsi qu’à mes équipes, de tenir les délais sans nous laisser déborder, et de prendre tous nos congés !

SATISFACTION CLIENT, AXE STRATÉGIQUE POUR NATIXIS ASSURANCES

Contact : irina.mikhailova@assurances.natixis.com