Natixis est la banque de financement, de gestion et de services financiers de BPCE, deuxième groupe bancaire en France avec 37 millions de clients à travers ses deux réseaux, Banque Populaire et Caisse d’Epargne. Avec 22 000 collaborateurs, Natixis intervient dans trois domaines d’activités dans lesquels elle dispose d’expertises fortes : la Banque de Financement et d’Investissement, l’Epargne (gestion d’actifs, banque privée, assurance) et les Services Financiers Spécialisés. Natixis est cotée au CAC 40 à la Bourse de Paris. Rencontre avec Laurent Mignon, HEC promotion 1986 ET Stanford Executive Program.

Laurent Mignon, HEC promotion 1986 ET Stanford Executive Program

Laurent Mignon, HEC promotion 1986 ET Stanford Executive Program

Filiale du Groupe BPCE, Natixis compte prés de 22000 collaborateurs dans 68 pays. En tant que Directeur général, quels sont les grands axes de la stratégie que vous portez ?
Natixis est bien ancrée dans le Groupe BPCE et recentrée sur ses trois métiers coeurs : la banque de financement et d’investissement, l’épargne et les services financiers spécialisés. Notre plan stratégique mis en place depuis dix-huit mois, a placé nos clients au coeur de nos activités. C’est le développement commercial qui doit être la composante principale de notre rentabilité. Les très bons résultats 2010 portés par les résultats des métiers coeurs illustrent parfaitement cette stratégie. En 2011 naturellement, nous allons amplifier les efforts entrepris.

Quels sont les atouts Natixis pour chacun de ses 3 métiers et lesquels sont ouverts aux jeunes diplômés ?
Tout d’abord l’appartenance au Groupe BPCE qui est le deuxième acteur bancaire en France. Par ailleurs, nous occupons des positions fortes : nous sommes un des leaders mondiaux de la gestion d’actifs avec plus de 530 Md d’euros d’encours sous gestion ; en BFI nous occupons des places importantes sur les marchés obligataires, en financements aéronautiques où nous sommes n°5 mondial ou en financements structurés. De même dans les services financiers, nos expertises nous permettent d’occuper les premiers rangs en épargne salariale, en crédit à la consommation, en crédit bail, ou, de manière plus anecdotique, en financement du cinéma ! L’un des axes majeurs de notre plan stratégique est le recentrage sur les clients. Ainsi, des recrutements sont en cours pour renforcer les activités commerciales et s’étaleront dans le temps. Nous souhaitons également approfondir notre savoir-faire historique dans les financements de projets et nous développer dans les secteurs de l’énergie, des matières premières, sur les marchés de capitaux ; nous avons aussi de fortes ambitions sur les marchés obligataires et les marchés actions en particulier sur les dérivés. Nous allons également renforcer les équipes de la BFI en Asie. Dans les fonctions support, les fonctions risques et finances sont en phase de renforcement en raison des enjeux réglementaires tels que Bale 3 et Solvency 2.

En quoi la formation que vous avez reçue à HEC vous a-t-elle été précieuse ?
Bien évidemment elle a été fondamentale. Ces trois années m’ont donné une base solide de connaissances à la fois généralistes et parfois « pointues », mais aussi une ouverture d’esprit et un attrait pour l’international. C’est à HEC que j’ai découvert la finance, même si je ne crois pas que l’on soit prédestiné par l’école que l’on choisit. La vie sur le campus, avec ses multiples occasions de rencontres de personnalités et de cultures diverses, a également été une expérience unique.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs diplômés qui s’intéressent aux métiers de la finance ?
Il y a de nombreux métiers passionnants dans la finance, très différents les uns des autres, même s’il existe de vrais « ponts » entre eux. C’est ainsi que dans mon expérience, j’ai pu exercer des métiers très divers allant de la finance de marché à l’assurance. Les premières expériences de stage sont très importantes. Dans un monde qui devient de plus en plus mondialisé, un passage dans le monde anglo-saxon apporte toujours énormément. Enfin, après une première expérience, une formation complémentaire est toujours enrichissante.

Chiffres clés
PNB au 31/12/2010 : 6 485 millions d’euros
22 000 collaborateurs
68 pays

Contact : natixis-recrutement@natixis.com