22 ans d’histoire commune. Une relation à part que nous raconte Ilian Mihov, Dean de l’INSEAD. Arrivé en 1996 en tant qu’assistant professeur en économie, il est nommé Dean de la recherche en 2009, Dean de la faculté en 2011 puis Dean en 2013. Il sera le premier Dean non-américain, le second à y faire deux mandats. Et pour cause : il est celui qui a hissé le MBA au premier rang mondial. Désormais, c’est un autre impact qui lui tient à cœur : faire que le business contribue à un monde meilleur.

 

Mon histoire avec l’INSEAD

Je suis entré à l’INSEAD en 1996 via un processus toujours d’actualité pour 95 % des recrutements de professeurs. L’école sollicite des enseignants-chercheurs dans les meilleures institutions mondiales. Je terminais mon PhD à Princeton et j’ai reçu un message de l’INSEAD, institution que je ne connaissais pas … J’en ai parlé autour de moi, et on m’a expliqué que c’était l’une des meilleures business school au monde.

Et votre premier cours ?

Faire classe en MBA est très spécifique. Il faut un enseignement très interactif, les étudiants ont besoin de savoir en quoi le cours est pertinent. Pour être totalement à l’aise, il m’a fallu 4 ans ! J’ai beaucoup travaillé et ma meilleure récompense a été d’être élu plusieurs fois Best teacher ! Une de mes premières décisions en tant que Dean of faculty a été de proposer une formation en pédagogie aux nouveaux professeurs.

Ma plus grande ambition pour l’INSEAD

Que l’INSEAD s’assure que le « Business is a force for good » ! Le business est le seul moteur pour créer de la croissance, de l’emploi et réduire la pauvreté. L’INSEAD se doit donc de permettre à ses étudiants d’alimenter ce moteur. Le monde va dans le bon sens. Mais j’estime que nous pouvons aller beaucoup plus loin. L’INSEAD porte une responsabilité en formant des décideurs actifs dans le monde entier. Mon ambition, c’est ainsi de changer l’enseignement en management mondial pour changer les mentalités dans le business !

Ce dont je suis le plus fier en tant que Dean

De mes équipes et de la communauté qui ont accepté à bras ouverts cette ambition et la déploient au quotidien. Cela me fait dire que l’INSEAD peut changer le monde !

Le cours que je suivrais si j’avais le temps

« Psychological issues in management », un cours qui me serait utile en tant que Dean !

Mon endroit préféré sur les campus

A Fontainebleau, j’aime m’asseoir dans notre parc. Je crois que c’est le plus beau campus des business schools au monde ! A Singapour, j’aime regarder les carpes koï qui nagent dans un bassin depuis le petit pont de notre jardin intérieur.

Dans mon bureau à Singapour, on trouve

Une reproduction du tableau « La vie » de Marc Chagall. J’aime le fait que chacun de personnages y soit énergique et fasse quelque chose de différent des autres. Lorsque j’ai été nommé Dean de la faculté, je m’étais engagé à créer une intelligence vibrante à l’INSEAD. Ce tableau fait écho à cette ambition. Il dégage une énergie vibrante.

My INSEAD en 3 mots 

Ouverture : tolérance et inclusion sont au cœur de l’institution depuis sa création
Rigueur : sans jamais faire de compromis sur les standards académiques
Entrepreneurial : l’INSEAD innove et va de l’avant en s’installant à Singapour, à Abu Dhabi, à San-Francisco et en Afrique, en ouvrant le champ business & society 

Mon conseil aux étudiants

Vous êtes des personnes brillantes, énergiques, ambitieuses, n’oubliez pas votre responsabilité. C’est une chance d’étudier à l’INSEAD. Le monde fait face à des défis inédits. Si vous ne les prenez pas à bras le corps, qui le fera ? Assurez-vous de faire du monde un meilleur endroit où vivre !

Mon message aux alumni

L’INSEAD est un projet commun, une institution indépendante. Je suis impressionné de voir des alumni se retrouver au fil des ans depuis des décennies. Ce lien est incroyable, préservez-le et entretenez-le !