Insensible, cynique, despotique, colérique… Les managers, des chefs militaires qui forment des soldats pour gagner le combat ? Mauvaise approche. Pour motiver les troupes, qui se désengagent aujourd’hui plus facilement, les leaders doivent s’émouvoir pour mieux se mouvoir. Et si le manager avait finalement un cœur ?

 

La carotte et le bâton, c’est fini ! Le leadership moderne doit se fonder sur l’humain, la bienveillance, le respect et l’altruisme. Des grands mots, mielleux certes, mais plus qu’indispensables dans des entreprises au bord du burn-out. Entre les reportings, les chiffres, les process, les réunions, les deadlines, l’individu se noie. Il est temps de le faire remonter à la surface !

« Pensez que le réservoir de productivité au travail serait de près de 30 % si l’on favorisait l’épanouissement des collaborateurs ! », affirme Yves Le Bihan dans son livre Le leader positif. Source de performance économique, humaine et sociale, le bien-être des équipes est cependant tributaire du style de management. Pour le chercheur de la chaire du Changement de l’ESSEC et cofondateur de l’Institut Français du Leader Positif (IFLP), il faut « équiper les leaders de compétences et d’outils révolutionnaires pour transformer leurs collaborateurs en agents du changements positif ».

Et les codes managériaux changent. Les relations professionnelles se réinventent. Pour consolider sa team, le manager amorce donc sa métamorphose en « leader positif ». Passage au rayon X du manager version 2019.

Oreille
Le manager doit toujours la tendre. Non pas pour entendre, mais pour écouter ! Ecouter ses équipes, ses besoins, ses craintes et ses envies, afin de mieux les comprendre et agir pour leur bien et celui de l’entreprise. Surtout, ne jamais faire la sourde oreille. Car même si un problème paraît insignifiant, il peut être la cause de maux plus profonds. Le manager d’aujourd’hui est un leader attentif.

Main
En 2019, un manager ne doit jamais hésiter à donner un coup de main, accompagner, créer un climat positif et soutenir ses équipes. Objectif : que chacun puisse trouver sa voie, développer son potentiel et se réaliser. Conditions sine qua none de l’épanouissement des salariés. Exit la compétition, bonjour l’entraide.

Bouche
Comment faire passer ces bonnes ondes sans prononcer les bons mots ? Feed-back de qualité et pitch clair, rassurant et motivant, voilà comment le manager peut faire la différence. Pour autant, l’éloquence n’est pas un prérequis. Aujourd’hui, tout le monde veut de l’information vraie, sans filtre et complète. Avis à tous les managers. Partager (la vérité), c’est la clé.

Cerveau
La prise de décision, le nerf de la guerre. Le manager doit garder la tête froide, raisonner, résoudre les problèmes et répondre aux urgences. Une intelligence à la fois situationnelle, émotionnelle et relationnelle. S’ouvrir aux autres, mais aussi avoir conscience de soi. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui un leadership de pleine conscience, ou mindfulness. Efficacité prouvée.

Yeux
Un outil de surveillance ? Surtout pas. A utiliser plutôt comme « entremetteur ». Car les yeux permettent d’établir le contact, plus direct et plus humain qu’un mail ! Transparence et sincérité, la base de toute relation et de toute collaboration aujourd’hui. En 2019, le manager tisse du lien, droit dans les yeux. Ne dit-on pas qu’ils sont les fenêtres de l’âme ?

Nez
Avoir de l’intuition, ça ne s’apprend pas. Mais osez la suivre en revanche… Le manager doit sentir les choses et se fier à son instinct. Pour innover, anticiper. Suffit de respirer un grand coup et de se lancer !

Cœur
Diriger avec le cœur, une utopie ? Longtemps rejetées en entreprise, les émotions sont aujourd’hui indispensables pour évoluer dans un monde en perpétuel changement. Le manager doit commencer par gérer ses propres émotions. Pas de quête de perfection, mais une liberté d’être soi, avec ses hauts et ses bas. Première étape avant de pouvoir comprendre et gérer celles des autres. Vers un feel good management !

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

[TUTO] Écolo même au bureau

. Et si, en plus de votre politique zéro déchet à la maison, vous vous mettiez au vert même au bureau ? Voici cinq gestes simples pour améliorer votre impact écologique au boulot.

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre

Mon métier c’est… RP

Attaché de presse, vous connaissez ? Mais les métiers des relations publiques (RP pour les intimes) ne s’arrêtent pas là. Métiers et qualités insoupçonnées, Stéphane Billiet, président de We agency et administrateur du Syndicat du Conseil en Relations Publiques décortique le mythe.

Airbus : devenez les futurs Pionniers !

« Venez négocier des contrats chez Airbus et vous serez les rois du monde ! » assure Christophe Mourey, Secrétaire Général de la Direction Commerciale chez Airbus