Campagne de recrutement, ambiance, réputation, salaire… Chaque semaine, un jeune dip’ vous raconte pourquoi il a dit oui à sa première boite. Aujourd’hui, rencontre avec Vincent Curt, étudiant en 5A à la Web School Factory.

 

Opération séduction

J’ai déjà eu la chance de faire trois stages. Un stage ouvrier à la rédaction d’un magazine professionnel, un stage de 2 mois sur une mission digitale dans un institut de formation et enfin un stage de 6 mois chez Natixis comme développeur mobile. J’ai été particulièrement marqué par mon entretien d’embauche pour ce dernier stage. Un entretien réalisé à distance avec mon futur chef de service et un collaborateur qui m’ont plus interrogé sur mes qualités et ma motivation que sur mes compétences. Une démarche qui m’a permis de mettre en avant mes atouts : mon goût du challenge, et mon envie d’apprendre, de faire des choses que je n’ai jamais faites. J’ai vu qu’ils s’intéressaient à mon potentiel et ça m’a plu !

Mon Top 3 pour dire OUI à un entreprise

#1 La dynamique d’équipe
#2 La diversité des missions
#3 La capacité à prendre des initiatives. Je n’aime pas me reposer sur mes acquis. La preuve, en 5e année j’ai refusé deux alternances pour m’inscrire dans un programme d’intrapreneuriat créé par la Web School Factory, PSL et des entreprises partenaires où je travaille en équipe et en mode projet avec des professionnels et des étudiants de ces deux formations. J’ai encore un an avant d’entrer vraiment dans la vie active : l’occasion idéale de sortir de ma zone de confort.

Avis aux recruteurs

Focalisez-vous plus sur la motivation que sur les compétences d’un candidat. Ne recrutez pas des clones mais des potentiels.