Face à la concurrence mondiale et à l’émergence de nouveaux modèles d’apprentissage, les business schools ont l’impérieuse nécessité d’innover. Cela passe par une dynamique globale pour réussir à captiver les étudiants, les préparer aux métiers de demain, et s’interroger sur les compétences essentielles pour les décennies à venir | Delphine Manceau est Directrice Générale de NEOMA Business School depuis septembre 2017.

 

En tant qu’enseignante-chercheuse en marketing et en innovation, j’ai toujours été passionnée par ces sujets. J’ai beaucoup travaillé sur les outils permettant aux entreprises d’être plus créatives et innovantes, pas seulement en inventant de nouveaux produits et en développant des brevets, mais en intégrant de nouvelles méthodes et en encourageant la prise de risque.

Quand j’ai pris la direction de NEOMA Business School il y a un an, je me suis fixée comme cap de conduire la transformation de l’école pour s’adapter au monde de demain, aux attentes des entreprises et aux évolutions de l’enseignement supérieur. Me voici donc avec un formidable terrain pour mettre en pratique les méthodes que j’ai longtemps enseignées à mes étudiants et conseillées aux dirigeants d’entreprises. Avec la qualité de l’apprentissage comme priorité permanente, au service de nos étudiants.

Plaisir et excellence sont indissociables en matière de pédagogie

Alors qu’il y a 10 ans, le professeur était un transmetteur de connaissances, aujourd’hui les étudiants ont accès à de nombreuses connaissances en un clic, partout et tout le temps. Le statut de l’information a radicalement changé. En revanche, l’interprétation de cette information, vraie ou fausse, le tri, le décryptage, et surtout l’utilisation comme outil de compréhension et de décision exigent de la méthode, un savoir-faire et des concepts que doit transmettre le professeur. Nous devons apprendre aux générations nées avec Facebook à trier cette information, et à l’analyser pour développer un esprit critique.

En parallèle, le comportement des étudiants a lui aussi été bouleversé par le numérique. L’attention se raréfie et, si nous souhaitons réussir à captiver nos étudiants, nous devons imaginer de nouvelles méthodes d’apprentissage, plus ludiques. Plaisir et excellence doivent aller de pair !

Etude de cas d’entreprise, serious game, cours théorique, projet associatif, projet d’entreprise… L’enseignement de demain reposera sur une alternance de dispositifs et sur une forte dimension expérientielle. Les espaces participeront également à la réussite de ces expériences d’apprentissage. C’est ainsi que nous travaillons actuellement sur nos futurs campus, avec des salles de classe et des lieux de vie modulables. Chaque étudiant doit pouvoir s’approprier ce nouvel environnement, pendant et en dehors des cours. Pour la vie associative par exemple.

credits NEOMA Business School

Créer, tester, déployer

Pour mener à bien nos avancées en matière de pédagogie, nous fonctionnons en mode « test and learn ». Par exemple, pour engager les étudiants dans des études de cas multidimensionnelles et très riches en contenu, un professeur de marketing a mis au point une étude de cas en réalité virtuelle immersive (RVI). D’abord testée sur une classe de 30 étudiants et fort de son succès, nous l’avons ensuite déployée à l’échelle de tous les programmes. Aujourd’hui, ce sont plus de 2000 étudiants qui ont utilisé le dispositif. C’est même devenu un produit disponible pour l’ensemble des écoles de management, au sein de la Centrale de Cas et de Médias Pédagogiques. Et nous sommes actuellement en train de développer deux nouveaux cas en RVI, autour de la supply chain et de l’organisation…

Le collectif au service de l’innovation

En tant que Directrice Générale, mon rôle est d’embarquer les équipes internes vers ce nouveau modèle d’école innovante, que ce soit les membres du personnel, les professeurs, les étudiants, mais aussi les alumni qui sont nos premiers ambassadeurs. C’est dans cette optique que nous avons conçu, avec l’aide d’un cabinet spécialisé en innovation, un dispositif appelé « ImagiNEOMA ». A quoi ressemblera NEOMA demain ? Quels projets allons-nous porter ? Quelles sera notre vision de l’enseignement ? A quoi ressembleront nos campus ? C’est à ce type de questions que toutes les parties prenantes de l’école ont répondu au cours d’une série de cinq hackathons sur les métiers de demain, les compétences et les campus du futur, les pédagogies et l’expérience étudiante. Parce que c’est cet esprit collaboratif qui nous permet d’innover et de construire la business school de demain.