De plus en plus de jeunes se mobilisent en faveur des populations exclues ou éloignées de l’emploi, preuve en est les initiatives étudiantes du programme enactus, programme d’accompagnement à la réalisation de projets d’entrepreneuriat social. Zoom sur 3 projets étudiants.

Les mamans du bidonville de Jorge Chavez – e Catacaos’ Project

Les mamans du bidonville de Jorge Chavez – e Catacaos’ Project

Quand une inégalité fait passer les jeunes à l’action
A Jorge Chavez, bidonville de Catacaos du Pérou, les mères au foyer, souvent peu éduquées, ont une grande volonté et un savoir faire manuel inexploités. Fort de ce constat, l’équipe Enactus CELSA Paris-Sorbonne développe The Catacaos’ Project. L’objectif ? Créer une ligne de lingerie franco-péruvienne confectionnée par les mamans du bidonville. En France, l’équipe Enactus IESEG School of Management s’intéresse aux personnes en situation de handicap qui représentent, selon l’Agefiph plus de 370 000 demandeurs d’emploi. « Ces personnes ont besoin soit d’être aidées pour devenir employables, soit de soutien pour monter leur entreprise » raconte Eric Richermoz, étudiant équipe Enactus IESEG. Ainsi, Handilink les accompagne dans leur insertion professionnelle via 3 leviers : la sensibilisation des entreprises à l’embauche des personnes handicapées, l’aide à la recherche d’emploi et le soutien à l’entrepreneuriat. En 2013, l’équipe a notamment organisé 2 forums de recrutement qui ont attiré près de 300 personnes. Plus de 185 entretiens ont été réalisés et 6 personnes ont trouvé un emploi.

 

Plus de 50 % des projets enactus favorisent l’insertion socio-professionnelle

 

L’empowerment des bénéficiaires, une vision à long terme

 

Développer les compétences des bénéficiaires, le facteur clé d’une insertion professionnelle durable…
Autre exemple : à Nantes, 12 séniors chômeurs de longue durée ont pris part à un programme d’accompagnement à la réinsertion professionnelle grâce au projet Entr’Apprendre. « Quand elles arrivent, ces personnes sont souvent abattues, elles sont en marge de la société » déplore Bryan Fertil, étudiant Enactus Université de Nantes. Entr’Apprendre propose aux seniors de développer leurs compétences pour favoriser leur employabilité. En 2013, 6 participants ont trouvé un emploi, 4 ont décidé de lancer leur entreprise. L’impact escompté de The Catacaos’ Project ? « Autonomiser les mamans, qu’elles aient une formation solide, qu’elles puissent se développer et avoir un niveau de vie meilleur » explique Marine Plagne. Les 10 jeunes femmes péruviennes bénéficient d’une formation intensive à la couture et à la bonneterie, dispensée par une professeure de Lima spécialisée en lingerie et auront, à terme, des cours de gestion.

 

Ils nous soutiennent :
KPMG, Fondation GDF SUEZ, GDF SUEZ, Fondation Groupe Adecco, Fondation VINCI Autoroutes, AIG, Disneyland Paris

 

… qui conduit à l’insertion sociale
Insertion professionnelle et insertion sociale vont de pair. « L’un des points forts d’Entr’Apprendre, c’est la synergie de groupe », déclare Bryan. En effet, les étudiants et séniors travaillent ensemble à l’avancée des projets. Un échange qui favorise la cohésion et la création d’un lien social et intergénérationnel. Pour les mamans du bidonville, il ne s’agit pas seulement d’acquérir un emploi mais aussi de créer du lien social au sein de l’atelier de production. Qui plus est, si les modèles sont dessinés en France, ils sont pensés, imaginés en étroite collaboration avec les mamans, partie prenante à part entière. Cette approche favorise la reconnaissance et le sentiment d’appartenance. « Nous souhaitons que The Catacaos’ Project soit une entreprise sociale jusqu’au bout », conclut Marine. C’est tout ce que nous pouvons souhaiter à ces entrepreneurs en devenir.

 

Vous aussi, passez à l’action. Rejoignez Enactus !

 

Contact :
www.enactus.frcontact@enactus.fr
FB : enactus France – 01 55 68 67 86