Frédéric Fréry professeur de stratégie ESCP Europe

Frédéric Fréry est professeur de stratégie à ESCP Europe. Titulaire de la chaire KPMG/ESCP Europe « Stratégie des risques et performance », il est directeur scientifique du European Executive MBA (classé 15e mondial par le Financial Times). Il est titulaire d’une HDR, d’un doctorat et d’un DEA en organisation, d’un MS de l’École Centrale Paris et diplômé de l’ESCP. Il a été professeur visitant à l’Université du Texas à Austin ainsi que visiting scholar à la Stanford University.

Publications
Frédéric Fréry est l’auteur de nombreux ouvrages et articles, parmi lesquels Stratégique, 8e édition, Pearson, 2008 (le manuel de stratégie d’entreprise le plus utilisé dans le monde francophone) et « The Fundamental Dimensions of Strategy », MIT Sloan Management Review, 2006. Il est membre du comité de lecture de plusieurs revues académiques et intervient régulièrement dans les médias économiques (Les Échos, La Tribune, Challenges, L’Expansion, Capital, Le Nouvel Économiste, BFM, etc.).

Pédagogie, méthode de l’enseignant
Je crois en une pédagogie fondée sur l’interaction et l’illustration. J’ai le privilège d’avoir des élèves – notamment au niveau Executive MBA – dont l’expérience professionnelle et l’esprit critique forment un terreau pédagogique de tout premier choix : la richesse de leur pratique professionnelle et la pertinence de leurs questions permettent d’échafauder des stratégies d’apprentissages toujours renouvelées.

Je suis également convaincu que la variété et l’exemplarité des cas utilisés en cours constituent l’un des meilleurs vecteurs d’apprentissage des concepts de management. De plus, j’enseigne avant tout la stratégie. Or, la notion même de stratégie théorique serait un non sens : la stratégie ne peut être qu’appliquée, ce qui fait que l’enseignement de la stratégie repose nécessairement sur des exemples, des cas et des illustrations. Par ailleurs, je pense que ma tâche consiste non pas à donner des réponses, mais bien à poser des questions : pousser les élèves à s’interroger, afin qu’ils apportent eux-mêmes des solutions.

Le contenu de mes enseignements relève donc de l’identification et de l’analyse des problèmes essentiels pour une entreprise, puis de la présentation – toujours illustrée – des outils, des méthodes et des concepts qui peuvent permettre de les résoudre. Pour autant, je ne suis pas partisan de la méthode des cas orthodoxe telle qu’elle est utilisée dans la plupart des universités américaines. J’estime en effet que par-delà les échanges et les débats sur une situation donnée, ma responsabilité de professeur consiste également à montrer aux étudiants comment conceptualiser un cas d’espèce pour lui donner une portée plus générale.

Même si j’ai eu l’honneur de recevoir le prix de l’excellence pédagogique de l’ESCP Europe en 2009, mon plaisir – toujours renouvelé – vient du caractère imprévisible et de la déstabilisation stimulante inhérents à toute relation pédagogique. Puisque mes étudiants sont toujours différents, mes cours le sont aussi.

QUIZZ…

Cuisine

Nem ou oeuf coque ? Nem
Cassoulet ou caviar ? Les deux, mais pas ensemble
Salade ou hachis parmentier ? Les deux ensemble, c’est excellent.
Fromage ou dessert ? Fromage.
Carotte ou salsifi ? Carotte.
Orange ou ananas ? Les deux.

Sport

Foot ou rugby ? Aucun.
Cyclisme ou boxe ? Aucun.
Golf ou tennis ? Tennis.
Tir à l’arc ou volley ? Tir à l’arc.
Athlétisme ou haltérophilie ? Aucun.
Judo ou karaté ? Judo.

Musique

Offenbach ou Schubert ? Les deux, suivant l’humeur.
Gounod ou Chopin ? Chopin.
Tchaïkowski ou Wagner ? Tchaïkovski.
Haydn ou Malher ? Haydn.
Mozart ou Pierre Henry ? Mozart.
Vivaldi ou Brahms ? Brahms.

Peinture

Van Gogh ou Basquiat ? Van Gogh.
Picasso ou Breughel l’ancien ? Picasso.
Pissaro ou Dali ? Dali.
Modigliani ou Manet ? Manet.
Léonard de Vinci ou Magritte ? Léonard.
Monet ou Soulages ? Monet.
En savoir plus : www.frery.com