Professeur à Grenoble Ecole de Management et à la Queensland University of Technology (Australie)

Professeur à Grenoble Ecole de Management et à la Queensland University of Technology (Australie)

MICRO CV
Vassili JOANNIDES est, depuis décembre 2009, professeur à Grenoble Ecole de Management et à la Queensland University of Technology (Australie). Ancien élève de Sciences Po Paris et de l’École Normale Supérieure de Cachan, il est agrégé d’économie et gestion et docteur en gestion. Il a également été analyste financier spécialisé dans les banques et compagnies d’assurance puis professeur à Auckland University of Technology (Nouvelle Zélande). Vassili Joannides est vice-président fondateur du cabinet De Burg & Associés depuis 2003.

 

PUBLICATIONS
Ses recherches portent sur la gestion sans budget, les fondements religieux de la finance, la finance ethnique, la gouvernance des entreprises coopératives et les pratiques des métiers du chiffre. Il publie ses travaux dans des revues telles que Critical Perspectives on Accounting ou Finance Contrôle Stratégie. Il est membre du comité éditorial du Journal of Accounting & Organizational Change, d’International Business Research et du Journal of International Business Administration.

 

PÉDAGOGIE ET MÉTHODES
Mon objectif est de former des managers responsables qui soient opérationnels à la sortie de mon cours. Sciences Po en tant qu’étudiant et qui est développé en Australie et en Nouvelle Zélande depuis plus d’un siècle. Cette pédagogie consiste donc à préparer en amont tout le matériel pédagogique nécessaire pour que les étudiants préparent leur participation à mes cours : vidéos, podcasts, lectures, blogs, études de cas, les dernières découvertes de la recherche, les pratiques des consultants, etc. Ainsi, ils viennent en classe avec des questions et des éléments de discussion que nous développons pendant le cours. Je ne délivre aucun contenu mais nous discutons ensemble les études de cas réels.
Depuis une dizaine d’années je développe la méthode du Problem Based Learning, en comptabilité, contrôle et finance à Queensland University of Technology. Adepte de cette pédagogie, j’estime que les techniques s’acquièrent par la mise en situation réelle : les étudiants sont mis dans la peau d’un consultant. Ils doivent « vendre » une solution de comptabilité, finance ou contrôle à un chef d’entreprise confronté à un problème particulier. En cours, nous travaillons sur l’identification des problématiques et des solutions qui ont pu être apportées dans d’autres contextes. Ensuite, nous essayons de trouver la solution la plus adaptée à la situation observée. Tout est permis pourvu que ce soit convaincant. J’évalue mes étudiants comme un professionnel qui reçoit une proposition de la part d’un cabinet de consultants. Je peux l’accepter, la rejeter ou demander des modifications. Je leur transmets ensuite, un rapport de deux à cinq pages de commentaires soulignant ce qui, dans leur livrable, est bon, faible, ambigu ou ce qui doit être amélioré pour que la solution soit acceptable.

 

Portrait CHINOIS
1 film culte : Les tontons flingueurs
1 Légende : Et si La Pérouse avait découvert l’Australie avant le Capitaine Cook ?
1 Proverbe : « Qui vivra verra »
1 Bataille : Waikato Taua, lorsque les Maori se sont révoltés contre l’occupation britannique de la Nouvelle Zélande
1 capital asiatique : Kuala Lumpur
1 Invention : Un rasoir qui n’irriterait pas la peau
1 animal imaginaire : Le marsupilami
1 discipline sportive : Escrime, le sabre
1 des 7 péchés capitaux : Orgueil (ou confiance en soi ?)
1 Blasphème : Nom de Dieu !