Olivier Levyne responsable du pôle Finance, de sa Filière expertise audit et contrôle et de la Formation doctorale de l’ISC Paris

 D’un point de vue académique, je suis diplômé de l’ESCP, Docteur en Sciences Economiques, Habilité à Diriger des Recherches en Sciences de Gestion et Professeur des Universités en Sciences de Gestion. Je pratique le conseil en fusions et acquisitions depuis une quinzaine d’années, activité que j’exerce actuellement chez CA-CIB où je suis Director. Par ailleurs, je suis responsable du Pôle Finance de l’ISC Paris, de sa filière Expertise Audit et Contrôle et de la Formation Doctorale, commune avec l’Université de Cergy Pontoise.

 

Ses publications
Je suis auteur ou co-auteur de 4 livres : Mathématiques financières (Editions Sefi), Ingénierie financière et fiscale (Editions City and York), Toute la finance (Editions d’Organisation), ouvrage coordonné par H. Hutin et Options réelles (Editions Dunod), en collaboration avec JM Sahut.

Je suis, par ailleurs, auteur de nombreux articles de recherche publiés dans des revues françaises et internationales (notamment International Journal of Business) sur les options réelles, le marché du contrôle et les impacts de l’évolution de la réglementation prudentielle des banques et des compagnies d’assurance.

 

Sa pédagogie, sa méthode
J’enseigne à la fois la finance d’entreprise (analyse financière, politique financière, évaluation des entreprises, fusions-acquisitions) et les produits dérivés (options financières et options réelles). Pour chacun de ces thèmes, je divise mes séances de cours en 3 parties : une présentation conceptuelle, démonstrations mathématiques et comptables à l’appui, des exemples numériques d’application immédiate et un cas réel ou potentiel. A titre illustratif, les cas portent sur l’analyse multicritères de la valeur d’une société cotée, l’analyse des conséquences financières du lancement d’une offre mixte (OPA/OPE), la structuration d’un LBO, la valorisation d’une concession comme un portefeuille d’options… Ces cas donnent lieu à des simulations sous Excel, avec utilisation systématique des tables de sensibilité. En finance d’entreprise, ces cas se terminent systématiquement par la rédaction de slides de synthèse, sur le mo- dèle de ce qui serait présenté par une banque d’affaires à ses clients. Dans mes cours sur les options, une importance particulière est accordée à la construction de pricers sous Excel, à l’utilisation des lettres grecques et à la modélisation de l’évolution du cours de l’action sous-jacente.

J’ai remarqué que mes étudiants étaient de plus en plus nombreux à prendre leur cours en note sur un ordinateur portable. Par conséquent, pour leur permettre de se concentrer exclusivement sur les points financiers, ils peuvent désormais récupérer la quasi-totalité de mes cours sur mon site (http://levyne.free. fr). En outre, ils reçoivent par mail, à l’issue de chaque cours, ou récupèrent sur mon site, les simulations et les slides qui y ont été réalisées par l’étudiant(e) dont l’ordinateur portable était relié à notre système de projection. Enfin, j’assure le suivi des mémoires de tous les étudiants de notre spécialisation Gestion des Risques en Finance et Assurances qui permet d’obtenir le double diplôme ISC Paris + Master 2 Recherche de l’Université de Cergy sans allongement de la scolarité.

 

Quizz

Cuisine
Nem ou œuf coque ? Oeuf coque
Cassoulet ou caviard ? Caviard
Salade ou hachis parmentier ? Salade
Fromage ou dessert ? Dessert
Orange ou ananas ? Orange

Sport
Foot ou rugby ? Foot
Cyclisme ou boxe ? Cyclisme
Golf ou tennis ? Tennis
Tir à l’arc ou volley ? Volley
Athlétisme ou haltérophilie ? Athlétisme
Judo ou karaté ? Judo

Musique
Offenbach ou Schubert ? Schubert
Gounod ou Chopin ? Chopin
Tchaïkowski ou Wagner ? Wagner
Haydn ou Malher ? Malher
Mozart ou Pierre Henry ? Mozart
Vivaldi ou Brahms ? Vivaldi

Peinture
Van Gogh ou Basquiat ? Van Gogh
Picasso ou Brueghel l’ancien ? Picasso
Pissaro ou Dali ? Pissaro
Modigliani ou Manet ? Manet
Léonard de Vinci ou Magritte ? Magritte
Monet ou Soulages ? Monet