Lamya Kermiche, Enseignant-Chercheur à Grenoble École de Management

Lamya Kermiche est depuis septembre 2007 professeure associée au département Gestion- Droit-Finance de Grenoble Ecole de Management. Elle a auparavant exercé des fonctions d’analyste quantitatif auprès de plusieurs institutions financières françaises et étrangères, et occupé un poste de professionnelle de recherche associée à la chaire de Gouvernance et Juricomptabilité d’HEC Montréal. Elle est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en informatique et mathématiques appliquées et d’un Doctorat en Sciences de gestion de l’Université de Grenoble 2.

 

Ses publications
Ses axes de recherche relèvent du risque sur les marchés financiers, de la volatilité des produits dérivés et de la qualité de l’information financière. Son travail doctoral a été récompensé du prix Affi-Nyse-Euronext 2008 de la meilleure thèse en finance de marché, ainsi que du prix PRMIA (Professional Risk Managers International Association). Les résultats de ses recherches ont par ailleurs été publiés dans des revues académiques nationales et internationales, telles que les re- vues « Finance » et « Comptabilité – Contrôle – Audit ».

 

Sa pédagogie, sa méthode
J’ai toujours considéré le métier d’enseignant-chercheur comme extrêmement enrichissant. Tout d’abord la partie recherche, par la création de connaissances scientifiques pertinentes et rigoureuses, puis par l’enseignement, qui consiste à transmettre cette connaissance au public étudiant. Cette transmission inclut une notion de partage et d’échange d’idées réciproquement enrichissantes.

Ma pédagogie est essentiellement basée sur l’interaction et l’échange. La mise en situation et l’utilisation de nombreux exemples en représente une part importante, l’objectif étant de faire le lien entre les concepts et leur déclinaison pratique. Par exemple, expliquer la notion d’arbitrage n’aurait qu’un impact limité si l’importance de ce mécanisme n’était pas mise en lumière dans un contexte réel d’équilibre des marchés financiers.

 

Concernant le contenu de mes enseignements, mon but est de ne pas limiter la finance à la notion de profit. Particulièrement dans le contexte de crise de ces dernières années, il me semble important d’une part de comprendre le monde qui nous entoure, et d’autre part d’être en mesure de prendre en compte les différentes sources de risques. En prenant des exemples concrets, en faisant autant que possible le lien avec l’actualité, et en demandant aux étudiants de s’interroger en permanence, mon but est de leur donner des clés pour décrypter l’actualité financière et économique. Enfin, un des points importants est de développer le sens critique de mes étudiants, afin qu’ils deviennent les acteurs qui seront en mesure de repenser le système financier de demain, notamment en remettant les notions de responsabilité et d’éthique à la place centrale qui leur revient.

Crédits photos : © Copyright Agence Prisme Pierre Jayet

 

Quizz

 

Cuisine
Nem ou œuf coque ? Nem
Cassoulet ou caviard ? Cassoulet
Salade ou hachis parmentier ? Hachis parmentier
Fromage ou dessert ? Plutôt les deux, mais s’il faut vraiment choisir, dessert …
Carotte ou salsifi ? Carotte
Orange ou ananas ? Ananas

Sport
Foot ou rugby ? Je suis vraiment obligée de choisir ?
Cyclisme ou boxe ? Cyclisme, mais pas pro …
Golf ou tennis ? Tennis
Tir à l’arc ou volley ? Volley
Athlétisme ou haltérophilie ? Athlétisme
Judo ou karaté ? Judo, mais sans plus

Musique
Offenbach ou Schubert ? Les deux, of course
Gounod ou Chopin ? Chopin
Tchaïkowski ou Wagner ? Dur de choisir
Haydn ou Malher ? Haydn
Mozart ou Pierre Henry ? Mozart
Vivaldi ou Brahms ? Encore une fois, les deux …

Peinture
Van Gogh ou Basquiat ? Au risque de me répéter, les deux, définitivement
Picasso ou Brueghel l’ancien ? Picasso
Pissaro ou Dali ? Dali
Modigliani ou Manet ? Manet
Léonard de Vinci ou Magritte ? Magritte
Monet ou Soulages ? Non pas que pour les précédents, il ait été facile de choisir, mais là pour le coup, c’est totalement impossible !