Carine Girard, Audencia Nantes École de Management

Formation
Doctorat Sciences de Gestion, Université de Bourgogne DEA Sciences de Gestion, IAE de Dijon Maîtrise Sciences et Techniques Comptables et Financières, IAE d’Amiens

Thèmes de recherche
Gouvernance d’entreprise – Actionnariat engagé Réseaux d’investisseurs institutionnels

Autres activités
Membre du Comité de rédaction, Revue Française de Gouvernance d’Entreprise Membre du collège Club de recherche de l’Institut Français des Administrateurs Membre d’European Corporate Governance Network Membre de l’Association Française Francophone de Finance Visiting professor à la VSE Prague

  

Ses publications
Forthcoming. Success of Shareholder Activism: the French case. Bankers, Markets & Investors. 2010. Les leviers de création de valeur de confi- gurations d’investisseurs en capital risque : le cas d’un réseau régional de Business Angels. Revue Française de Gouvernance d’Entreprise (7) : 9-25 (avec G. Certhoux).
2010. Pour une cartographie des parties prenantes fondée sur leur engagement : une application aux sociétaires d’une banque mutualiste française. Management et Avenir (33): 157- 174 (avec A. Sobczak).

 

Sa pédagogie, sa méthode
Ma discipline est la finance d’entreprise. Mes domaines d’enseignement portent sur l’ingénierie financière, la gouvernance des entreprises et l’investissement socialement responsable (ISR). Leur particularité est l’interdisciplinarité.

Par exemple, la problématique de l’actionnariat concerne les disciplines de la finance et du droit. Le cas Hermès illustre bien mes propos : Quelles techniques juridiques et finan- cières la société Hermès peut-elle mettre en place pour gérer son actionnariat familial ? Ces études que je traite dans mes travaux de recherche viennent illustrer mon cours. Puis, j’y ajoute d’autres cas.

L’objectif pédagogique est différent puisqu’ils me permettent de valider l’acquisition des éléments techniques et théoriques abordés. D’une manière générale, il faut s’adapter au public et saisir leurs attentes. En formation continue, les entreprises souhaitent prendre davantage de recul et apprécient une approche historique et critique.

Chaque début de cours est un pari : faire aimer les enseignements dispensés et aimer livrer ces enseignements. Outre la structure des cours, il faut créer une ambiance propice. Parler d’ISR à des étudiants en première année du programme Grande Ecole, pas facile ! Il faut alors les accrocher avec des exemples qu’ils connaissent et les convaincre que le financier n’est pas uniquement «obsédé» par la valeur actionnarial. Certains sont aussi de véritables entrepreneurs responsables !

 

Il faut d’abord présenter le but pédagogique puis indiquer les compétences que les étudiants développeront pour l‘avenir. Ainsi, ils voient l’utilité du cours. Une bibliographie variée avec des études, des romans et des BD (Largo Winch, Dantès) peut attiser leur curiosité. Un autre moyen est de proposer des problématiques nouvelles traitées dans leur mémoire de majeure. Enfin, le dernier moyen est de travailler en binôme avec un vacataire. Cette synergie crée une complémentarité indispensable pour l’étudiant, pour le chercheur et pour le professionnel.

 

Quizz

Cuisine
Nem ou œuf coque ?
Oeuf coque
Cassoulet ou caviard ? Cassoulet
Salade ou hachis parmentier ? Hachis parmentier
Fromage ou dessert ? Dessert
Carotte ou salsifi ? Carotte
Orange ou ananas ? Orange

Sport
Foot ou rugby ? Foot
Cyclisme ou boxe ? Boxe
Golf ou tennis ? Golf
Tir à l’arc ou volley ? Tir à l’arc
Athlétisme ou haltérophilie ? Athlétisme
Judo ou karaté ? Karaté

Musique
Offenbach ou Schubert ? Offenbach
Gounod ou Chopin ? Chopin
Tchaïkowski ou Wagner ? Wagner
Haydn ou Malher ? Haydn
Mozart ou Pierre Henry ? Mozart
Vivaldi ou Brahms ? Vivaldi

Peinture
Van Gogh ou Basquiat ? Van Gogh
Picasso ou Brueghel l’ancien ? Brueghel l’ancien
Pissaro ou Dali ? Dali
Modigliani ou Manet ? Modigliani
Léonard de Vinci ou Magritte ? Magritte
Monet ou Soulages ? Monet