Pour Frédéric Vincent (X 84), Directeur Financier de la ligne de produits « Tourisme et Camionnette » chez Michelin, l’industrie de la mobilité est un formidable terrain de jeux pour les jeunes polytechniciens avides de relever les défis du 21è siècle.

 

Quelles sont les innovations en cours de développement au sein de votre Business Unit ?

Avec l’avènement des véhicules électriques et autonomes, il y a beaucoup de ruptures technologiques qui nécessitent l’excellence des ingénieurs de l’X :

Le développement du pneu basse résistance au roulement
La recherche sur le bruit
La baisse de la masse du pneumatique
La sécurité au freinage où l’on n’a jamais fini d’innover

 

En quoi la recherche d’une « meilleure mobilité » est-elle au cœur des innovations du groupe ?

La raison d’être de Michelin, c’est de faciliter la mobilité de l’Homme. Nous sommes engagés dans toutes les tendances qui feront la mobilité de demain, notamment les services numériques et les applications mobiles. Nos trois incubateurs en Europe, aux Etats-Unis et en Chine hébergent une vingtaine de startup dans des domaines tels que les services numériques, les objets connectés,  le Big data, l’impression 3D, la pile à hydrogène…

 

« Toute l’industrie de la mobilité est en train de se transformer. Les jeunes de l’X ont les atouts pour imaginer de nouveaux business et les développer. »

Rappelez-nous l’intérêt de la « Gestion active individualisée de carrière »…

La force de Michelin est d’avoir mis en place une relation triangulaire entre l’employé, son manager et un partenaire de développement qui permet à chaque collaborateur de développer ses talents. Le salarié reste responsable du déploiement de ses compétences, de son employabilité et de la conduite de sa carrière, mais il peut s’appuyer sur cet accompagnateur dont c’est la mission.

 

« Michelin est la troisième entreprise de ma carrière. J’y ai posé mes valises parce que j’ai changé de postes tous les trois ans. Quoi de plus dynamisant ? »

 

Qu’est-ce qui vous stimule le plus dans votre position actuelle ?

Je suis le chef d’orchestre du contrôle de gestion et de la planification stratégique de la plus importante BU du groupe. Un poste qui nécessite de comprendre plusieurs métiers et des contextes géographiques et culturels différents. Mes expériences opérationnelles, notamment au Brésil et en Thaïlande, m’ont beaucoup servi.

 

« Grâce à mes 7 ans passés à l’étranger, j’ai développé une ouverture d’esprit et une tolérance qui s’apprennent plus difficilement en restant en France. »

Des idées bouillonnantes

  • 95 000 « Idées de Progrès » collectées auprès des employés du Groupe ont été mises en œuvre depuis quatre ans
  • 25 000 d’entre elles ont été développées en 2016
  • 15 000 concernent la sécurité et les conditions de travail

 

Chiffres clés Michelin Division pneus Tourisme & Camionnette : 12,1 milliards de chiffre d’affaires 2016 / 58 % des ventes du Groupe Michelin / 13,1% de marge opérationnelle / 31 sites industriels dans le monde

Contact :

Contact : www.michelin.com/corporate/FR/recrutement