« La presse quotidienne, et la presse papier en général, a encore un avenir à condition qu’elle se renouvelle et qu’elle s’adapte au nouvel environnement qui est en train de se mettre en place. » Erik Israelewicz, Directeur du Monde

 

Erik Israelewicz

Erik Israelewicz

Diplômé d’HEC, quel a été l’apport de cette grande école dans votre carrière ?
Je suis très heureux d’avoir terminé ma scolarité à HEC alors que je voulais devenir journaliste. J’y ai acquis cas pratiques. Cet apprentissage m’a été très utile dans mon métier. Je conseillerais vivement à des jeunes gens d’y poursuivre leurs études. De plus, je constate avec satisfaction que les classements effectués par les grands organes de presse internationaux placent HEC parmi les meilleures business school mondiales.

 

Quelle a été votre trajectoire professionnelle particulière pour vous retrouver à la tête du Monde ?
Mon expérience des quotidiens, mes fonctions de dirigeant de rédaction (les Echos, la Tribune) ainsi que mon savoir-faire dans la transformation d’une rédaction et d’une entreprise en matière de basculement vers le numérique, m’ont amené à être nommé directeur du Monde.

 

« La télé n’a pas tué la radio, la radio n’a pas tué les journaux ; de la même manière, le web ne tuera pas les journaux ! »

Toutefois, le web oblige les journaux à s’adapter, à se transformer pour répondre de manière différente à des besoins spécifiques. Le numérique, c’est l’instantanéité, la réactivité tandis différents, des complémentarités vont émerger. La difficulté du moment relève du fait qu’on ne cerne pas encore bien ce qu’elles représentent. Pour le moment, nous expérimentons, nous cherchons à élaborer des modèles économiques nouveaux. que soient les supports. Je suis confiant dans l’avenir même si je ne sais pas encore comment les médias fonctionneront les uns par rapport aux autres.

 

Money, money
La venue des nouveaux actionnaires du Monde il y a un an (Pierre Bergé, Matthieu Pigasse et Xavier Niel), a permis de réaliser une opération de recapitalisation. Auparavant, l’actionnariat était très divisé et impécunieux alors qu’aujourd’hui, ces trois actionnaires importants ont décidé d’apporter de l’argent pour permettre au Monde non seulement de vivre mais de se développer.

 

Contenu et mise en page
Obligés d’évoluer constamment à cause de l’explosion du numérique, nous cherchons des formats qui soient plus agréables, plus séduisants tout en restant très sérieux. Mes grands projets consistent à rapprocher nos équipes du web de celles du journal, à développer une offre week-end afin d’offrir un journal plus volumineux incluant des cahiers thématiques (sciences/ technologies, art/culture, sport/ forme) et également à développer un magazine plus divertissant qu’il n’est actuellement.

 

Journal politisé ?
Le Monde est un journal indépendant de tout parti ou de tout homme politique ; notre préoccupation est de raconter les événements avec la plus grande indépendance possible. En revanche, depuis sa création, le Monde est un journal engagé sur ses valeurs humanistes, européennes et démocratiques.

 

La liberté de la presse
Elle existe bel et bien en France et dans les pays occidentaux, si on la compare à la situation de la presse en Chine, par exemple. Par ailleurs, il existe des intérêts économiques et politiques qui jouent un rôle important dans ce secteur ; de fait, il est vrai que la liberté de la presse est un combat permanent que mènent tous les journalistes en France. La protection des sources est maintenant inscrite dans les lois et doit être respectée, ce qui demeure encore problématique.

 

Tout dire ou pas ?
En France, il existe une tradition du respect de la vie privée qui nous distingue de la situation du monde anglo-saxon. Beaucoup de journalistes considèrent qu’ils n’ont pas à tout raconter de la vie privée des personnes publiques. Dans le même temps, quand des éléments de la vie privée sont utilisés pour la vie publique, la frontière devient plus difficilement maintenue. Aux élèves des Grandes écoles… Lorsqu’on intègre une grande école dans le but d’accéder à des postes de responsabilité, il est important de savoir ce qui se passe dans le monde et par conséquent, il s’avère indispensable de lire un journal comme le Monde tous les jours !

 

Patrick Simon