Mecaplast Group, leader européen de l’équipement automobile et spécialiste des systèmes de l’injection de pièces élastiques dans l’automobile, livre les principaux constructeurs automobiles mondiaux. Un positionnement qui permet au groupe monégasque d’être présent dans 18 pays. Pierre Boulet (ENSAM ParisTech Aix 78 et EMBA HEC 98), CEO, nous en dit plus…

JDE N°78 p1-112

En tant que directeur général, quel a été votre premier challenge ?

À mon arrivée en 2012, le groupe brulait 200 K€ de cash par jour et il était constitué d’une succession de directions en silos, sans souci d’optimisation globale. Dès mon premier jour, il m’est apparu évident qu’il fallait modifier l’organisation pour déployer des directions métiers transverses et des directions focalisées clients, des Business Units responsables de la vente, de la gestion de projets et de la production de nos pièces. Le Comité de Direction a été renouvelé au cours des sept premiers mois, puis nous nous sommes penchés sur les niveaux managériaux inférieurs. 18 mois au total ont été nécessaires pour réorganiser l’ensemble du groupe mais aujourd’hui, l’ensemble des Membres du Comité de Direction ont exactement les mêmes objectifs.

Sur quels fondamentaux repose cette nouvelle organisation ?

Tout d’abord, sur un nombre limité de 7 valeurs : le Travail en équipe, la Transparence, le Courage, la Proximité du Management, l’Internationalisation, l’Energie positive et le Respect de nos engagements. L’anglais est en même temps devenu la langue officielle du groupe et les membres du Comité de Direction ne sont plus situés exclusivement à Monaco, il sont maintenant installés sur le terrain. De plus, nous avons choisi de nous concentrer sur 5 Focus mesurables comme sur la Qualité, la Sécurité – ceci a permis de réduire les accidents du travail de 20 à 30 % par an depuis 2012 -, la Culture du Cash que nous avons déployée sur toutes nos équipes, l’Innovation que nous avons très fortement redynamisée – nous déposons en moyenne 1 brevet par mois depuis plus de 2 ans, le Gout du Challenge, appuyé sur une politique de reconnaissance, et la Lean Mentality supportée par une politique d’incentive. Nos commerciaux et nos équipes Innovation travaillent dorénavant main dans la main pour être au plus près des besoins Clients. Nous avons ainsi équipé un show car de plus de 20 innovations dont la plupart sont brevetées et nous organisons régulièrement à des Tech Days chez nos Clients.

Le challenge récompensé

Le goût du challenge est l’une des valeurs de Mecaplast : « Nous le matérialisons par un système de reconnaissance, chaque collaborateur peut proposer une candidature que nous examinons chaque mois lors du Comité de Direction. Nous examinons alors le travail en équipe, l’aspect international du projet… Tous les collaborateurs qui ont relevé un challenge significatif, sont mis à l’honneur et participent à la réunion annuelle du Comité de Direction élargi et reçoivent un prix qu’ils exposent ensuite fièrement sur leurs bureaux. »

 

L’innovation semble la clé de votre développement…

Tout à fait, elle est le fondement de notre attractivité et un facteur de compétitivité essentiel. Nous y consacrons 3 % de notre chiffre d’affaires, une vingtaine de personnes y travaillent à temps plein. Notre portefeuille compte une centaine d’enveloppes Soleau et une cinquantaine de brevets déposés. Nous commençons à mettre sur le marché nos produits propres et à signer des programmes de co-innovation avec des Clients sur nos axes majeurs de développement tels que la tendance verte, la réduction de poids, la connectivité, le véhicule hybride ou électrique, le confort et l’acoustique, la personnalisation et la différentiation.

« Mecaplast est un alliage composé de racines traditionnelles et familiales, et d’ambitions internationales et modernes dont l’ADN est le remplacement du métal par des pièces en plastique technique »

 

Quelle culture d’entreprise participe pleinement à votre compétitivité ?

La transparence est essentielle : il est nécessaire d’afficher clairement les ambitions dès le début pour recueillir une adhésion optimale. Toutefois, au sein d’un groupe, chaque culture est différente : il faut alors trouver le bon message et les mots adaptés à chacune d’entre elles. C’est là que réside l’alchimie d’un groupe international. Mais rien ne remplace l’envie de bien faire, donc le principal objectif est de trouver les bons Managers qui sauront donner envie individuellement puis collectivement. Nous remplaçons ainsi l’orgueil individuel par la fierté collective. Pour nous assurer que le message est bien passé, nous avons mis en place des indicateurs mensuels communs, et je visite personnellement chaque usine entre une et quatre fois / an en fonction des enjeux et des résultats. Je parcours environ 40 000 km / an afin de pouvoir dialoguer très régulièrement avec les Directeurs locaux, les ingénieurs, les commerciaux…

JDE N°78 p1-112

Quels sont vos besoins en ressources humaines ?

Nous disposons en permanence d’une cinquantaine de postes ouverts parmi nos 180 métiers dans le monde, ainsi que d’une cinquantaine de places en stages. Chaque nouvelle recrue bénéficie du parrainage d’un Manager et d’un Responsable RH. Elle suit alors un parcours d’une à deux semaines avec des rendez-vous pris à l’avance auprès des différentes Directions. Plus tard, les entretiens de fin d’année permettent à chacun d’exprimer ses souhaits et nous aident à identifier les candidats à la mobilité interne, intra régionale, inter-régionale, métiers, etc…. Nous attachons une importance presque plus importante aux comportements qu’aux compétences techniques. Nous avons ainsi formalisé un plan de formation à la fois sur la partie technique, mais aussi le comportement, sur le Management, (gestion du stress et des conflits, management de crise, etc…).

Quels sont les moteurs de motivation personnels qui ont guidé votre parcours ?

Je me suis tout simplement demandé à 35 ans ce qui me rendrait heureux dans les années à venir. J’avais connu le rôle ingrat de patron de PME, donc j’aspirais à autre chose. Le secteur automobile et l’innovation m’attiraient plus particulièrement. J’ai choisi de m’orienter vers les Equipementiers automobiles. J’ai eu l’opportunité de diriger des entreprises françaises et des filiales de groupes américains en Europe, une expérience très enrichissante tant les cultures latines et anglo-saxonnes sont éloignées. La perception de la réussite mais surtout de l’échec y est très différente. Puis tout s’est enchaîné. C’est pourquoi, en premier lieu, il faut choisir le secteur dans lequel vous voulez travailler. Profitez de votre début de carrière pour diversifier vos expériences – c’est une curiosité saine – avant de vous stabiliser. Les stages ou l’engagement associatif en cours de scolarité peuvent aussi vous aider à mieux vous orienter. Ils constituent surtout une première expérience de travail en équipe. Au final, c’est votre personnalité qui comptera le plus. En tant que Gadz’Arts, la polycompétences s’avère un atout considérable. Les activités périscolaires pratiquées à l’ENSAM sont un complément important du développement de la capacité d’un Manager à travailler en Equipe, et procurent une vraie dimension humaine à ceux qui se prêtent à l’exercice.

Un savoir-faire technique et des principes humains

« Il y a quelques années, nous avons effectué un démarrage de production difficile. J’avais alors proposé aux 150 collaborateurs basés dans les bureaux de passer à titre bénévole une journée ou une nuit ou un week-end dans une usine pour donner un coup de main. J’ai été surpris, car quasiment tout le monde s’est inscrit : des secrétaires, des assistantes, des commerciaux sont allés fabriquer des pièces sur des lignes. J’y suis allé un samedi et j’ai travaillé comme opérateur de chaine avec une personne qui ne savait pas qui j’étais. Nous avons échangé toute la journée. J’ai appris plus en une journée sur l’usine que j’aurais pu en savoir dans n’importe quelle Revue de Direction avec l’Equipe de Direction de l’usine. »

 

Chiffres clés : 30 clients dans le monde – 18 pays et 15 langues – Chiffre d’affaires 2015 : 734 M€3 centres d’expertises et 5 centres d’application 27 usines en Asie, Europe et Amérique – 3 lignes de produits : pièces plastiques sous capot moteur ; intérieur du véhicule ; extérieur véhicule

 

VC

Contact : pboulet@mecaplast.comhttps://careers.mecaplast.com