Le premier McDonald’s a ouvert ses portes en France en 1979. Depuis, l’entreprise emblématique a ouvert plus de 1 419 restaurants dans l’Hexagone embauchant quelque 73 000 collaborateurs. Une ambition qui en fait l’un des premiers employeurs et recruteurs en France. Et en matière de développement, Nawfal Trabelsi (ENSEEIHT 93), Président Directeur Général de McDonald’s France, ne manque pas de projets.

 

Votre entreprise est-elle toujours en mouvement ?

McDonald’s est une entreprise qui n’a cessé de se réinventer. Service à table, commande en ligne, nouveau design, quand on accueille chaque jour près de 2 millions de clients, on se doit d’évoluer en permanence pour anticiper les attentes et les exigences de ses clients. Depuis 3 ans, nous avons lancé une « véritable révolution du service ». Cette transformation en profondeur change quasiment tout au sein de nos restaurants. Nos équipiers ne sont plus derrière un comptoir, qui s’efface aujourd’hui pour offrir une vue dégagée sur la cuisine, mais en salle, pour accueillir, conseiller et servir nos clients. Cette transformation de nos métiers, qui prend appui sur la digitalisation de nos restaurants avec la commande en ligne sur mobile et la généralisation des bornes, atteint son apogée dans la mise en place du service à table dans l’ensemble de nos établissements éligibles.

 

L’innovation dans l’assiette
Nous travaillons également beaucoup pour élargir notre carte en proposant de nouvelles gammes de hamburgers, baptisées Signature, avec du boeuf 100 % charolais ou en offrant de nouvelles recettes de salades avec la création du Salad Bar. D’autres grandes évolutions vont bientôt voir le jour, comme la personnalisation qui devrait bientôt permettre à nos clients de composer des recettes totalement inédites.

Quelles valeurs et initiatives témoignent de votre attention constante vis-à-vis de la qualité ? 

McDonald’s est leader sur son marché. C’est une fierté mais cela impose aussi des responsabilités. La « qualité » est au coeur de notre stratégie en France et elle doit se prouver et s’éprouver dans nos menus, dans nos approvisionnements, dans notre politique RH ou dans notre stratégie environnementale.

 

© Julien Lutt / CAPA Pictures

© Julien Lutt / CAPA Pictures

 

Des relations de long terme avec l’agriculture française

La qualité se traduit par le recours dès que nous le pouvons aux ingrédients d’origine française. En 2016, ce sont plus de 70 % de nos approvisionnements qui provenaient de fournisseurs hexagonaux : 100 % de notre blé est français, 100 % du poulet utilisé dans nos nuggets est français, 100 % des pommes de terre utilisées pour nos frites sont françaises. La qualité de nos approvisionnements passe aussi par la qualité de nos relations avec le monde agricole qui s’articule autour d’engagements sur la durée et sur la contractualisation, pour permettre de garantir une visibilité et des perspectives aux agriculteurs et à l’enseigne. Notre attention pour la qualité va même au-delà puisque nous travaillons avec l’ensemble de nos partenaires agricoles pour limiter l’impact environnemental et pour améliorer le bien-être animal grâce à un programme agroécologique reconnu. La qualité est également au coeur de notre politique de ressources humaines et se traduit, par exemple, par un plan de certification et de valorisation des compétences lancé en 2004. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de proposer, à nos équipiers, managers et directeurs de transformer leur expérience en diplôme reconnu par l’Éducation nationale. Chez McDonald’s, il est possible de rentrer équipier, sans diplôme et sans expérience, et de progresser dans l’entreprise pour devenir, en moins de 10 ans, directeur de restaurant titulaire d’une licence délivrée par une école de commerce.

« McDonald’s est une entreprise qui est capable de donner des responsabilités très jeune et d’accompagner les talents pour leur permettre d’exprimer leur plein potentiel »

Quelles ont été vos sources de motivation au long de votre carrière ? 

Le plaisir et le goût du défi ! Je conseille toujours aux jeunes diplômés de mettre le plaisir au coeur de leurs actions et de trouver un sens à leur mission en identifiant des défis ambitieux qui vont les pousser à sortir de leurs certitudes et leur confort. Contribuer à faire d’une entreprise d’origine américaine, une marque appréciée et populaire en France a été le plus grand défi de mon parcours. Depuis maintenant 20 ans, mon travail est de créer une rencontre heureuse entre l’origine et l’ADN de l’entreprise et les exigences et les habitudes des consommateurs français. Ce défi est passionnant car il implique d’écouter, observer et échanger en permanence avec les consommateurs et la société française.

 

© Julien Lutt / CAPA Pictures

© Julien Lutt / CAPA Pictures

Une contribution au dynamisme économique et social français
Le succès de McDonald’s réside aujourd’hui dans sa capacité à faire la démonstration de son utilité et de sa contribution. McDonald’s, en 2016, c’est près d’un repas sur neuf pris hors de chez soi mais aussi 2 500 emplois créés, 200 millions d’euros investis et 600 millions d’euros d’approvisionnement auprès de fournisseurs français.

 

Comment réussir au sein des restaurants McDonald’s ?

La France est traditionnellement un pays qui accorde une grande importance aux diplômes et à l’expérience. Chez McDonald’s, c’est le talent, le mérite et la motivation qui ouvrent la voie vers l’emploi. Chaque année, nous recevons plus de 500 000 CV dans nos restaurants. Nous représentons une première expérience, la voie d’entrée vers une entreprise de référence pour exprimer ses compétences, valoriser ses talents et ses qualités humaines. Pour réussir chez McDonald’s, il est important d’aimer le travail en équipe, être rigoureux et surtout avoir le « sens du service ».
Savoir accueillir nos clients, les conseiller, les servir à table et leur témoigner notre plaisir de les recevoir, seul ou en famille. Ces compétences sont rares et c’est pour cela que nous ne retenons qu’un peu moins de 10 % des candidatures que nous recevons. Nous avons recours à la Méthode de Recrutement par Simulation qui permet, grâce à des exercices pratiques, d’identifier les profils les plus prometteurs. C’est seulement après que nous regardons le CV.
Dès l’embauche, nous accordons une très grande importance au développement des compétences qui est le socle de notre politique de promotion interne. Grâce à notre formation continue en restaurant et à notre centre de formation, nous offrons à nos salariés d’importantes perspectives de carrière. Aujourd’hui, près de 90 % de nos directeurs adjoints et managers ont débuté leur carrière en tant qu’équipier. Je suis très fier de laisser des jeunes managers et directeurs, qui avoisinent les 30 ans, prendre en main la conduite opérationnelle de nos 1 400 restaurants.

 

Pouvez-vous nous présenter l’une de vos grandes sources d’inspiration ?
Le principe de la « shared value » développé par Michael Porter, professeur de stratégie d’entreprise à l’université Harvard, m’a beaucoup inspiré. Je suis convaincu que l’entreprise doit, pour se développer et prospérer, créer de la valeur sociétale. Aujourd’hui, une entreprise ne se développe plus uniquement parce qu’elle crée de la valeur pour son client mais parce qu’elle est capable de créer de la valeur pour la société dans son ensemble. La performance commerciale et la performance sociétale doivent se nourrir mutuellement. C’est ce que nous nous attelons à faire chaque jour chez McDonald’s.

 

Le saviez-vous ?
McDonald’s a créé près de 2 500 emplois en 2016, à 80 % en CDI

 

CONTACT RH :
https://www.mcdonalds.fr/emploi