Bien connue pour ses frites surgelées, cette entreprise familiale canadienne fondée en 1957, a conquis les foules avec son mythique slogan « C’est ceux qui en parlent le moins qui en mangent le plus ». Rencontre avec Eloi Marchyllie, un ancien de l’ICAM (promo 2002), qui a intégré la société en 2013 en tant que Customer Service Director pour l’Europe Continentale.

 

Eloi Marchyllie, un ancien de l’ICAM (promo 2002), qui a intégré la société en 2013 en tant que Customer Service Director pour l’Europe Continentale © McCain

Eloi Marchyllie, un ancien de l’ICAM (promo 2002), qui a intégré la société en 2013 en tant que Customer Service Director pour l’Europe Continentale © McCain

 

Quels enjeux définissent votre fonction ?
McCain se positionne sur un marché premium, offrants des produits de qualité. Mon rôle consiste à garantir à nos clients professionnels un service en adéquation avec notre positionnement (disponibilités des produits, service client autour de la commande et de l’aprèsvente). 30 % de notre clientèle correspond au marché de la Grande Distribution, 30 % au Fast Food, 40 % aux Food Service et ce dans plus de 50 pays différents répartis sur l’Europe, le Moyen Orient, et l’Afrique. Nous avons donc choisi une approche locale du service afin d’établir une relation personnalisée avec chacun de nos clients – on ne communique pas de la même manière avec un client Grec qu’avec un client Finlandais – tout en gardant un socle de processus communs et une énergie positive permanente. Je manage donc 11 équipes sur la zone Europe, Moyen Orient et Afrique qui gèrent le suivi client à partir de la signature d’un contrat avec l’équipe commerciale jusqu’à la facturation et la gestion des litiges. Véritable avantage compétitif, cet accompagnement englobe aussi bien la gestion de la qualité, du transport, de la facturation que le suivi des prévisions de ventes.

 

« A l’ICAM j’ai appris l’ouverture sur le monde, et la passion
de faire des choses ensemble, valeurs
que j’ai retrouvées
chez McCain »

Quel « plus » leur apportez-vous ?
La proximité demeure notre atout principal. A l’interface avec tous les services de l’entreprise, mes équipes sont un point de contact privilégié avec nos clients, « elles les connaissent sur le bout des ongles ». Nous rencontrons physiquement nos clients stratégiques 2 fois par an. Les satisfaire au mieux ne consiste pasà satisfaire à chacune de leurs requêtes mais faire la différence avec nos concurrents, c’est donner de la visibilité et savoir respecter nos engagements. Nous travaillons un produit vivant – la pomme de terre – qui ne se récolte qu’une fois par an. Nous faisons donc face à une problématique qualité non négligeable : la conservation du produit et la gestion des stocks, qui nécessitent un échange constant avec notre clientèle afin d’anticiper ses besoins.

 

Votre poste actuel correspond-il à l’idée que vous vous faisiez de l’avenir en rentrant à l’ICAM ?
Déjà à l’époque, je me projetais dans des postes de management, notamment en Supply Chain. Plus attiré par le relationnel et l’humain, que par un poste d’ingénieur très technique, j’ai choisi l’ICAM, une école généraliste, et j’ai complété ma formation par un master à l’ESSEC. Par ailleurs, j’avais soif de découvrir le monde et de travailler en inter culturalité, envie qui a été confortée au cours de mes années d’école, durant lesquelles j’ai eu l’opportunité de réaliser un stage en Chine et un mémoire aux Philippines. Au cours de mes expériences chez Coca Cola, Unilever et Danone, j’ai découvert les nombreux maillons de la Supply Chain, ce qui me permet aujourd’hui d’exercer la fonction de Customer Service Director avec une compréhensionglobale du métier. McCain étant la société la plus internationale que j’ai connue, il me semble avoir été fidèle à mes ambitions de jeune étudiant.

 

Quelles valeurs font de McCain une société attractive ?
Très engagé dans la Responsabilité Sociétale des Entreprises, le groupe a su créer un attachement à la marque de la part de ses employés. Intégrée dans le tissu économique local, la société McCain a créé de forts partenariats avec ses agriculteurs, tous implantés autour des usines, les accompagnant au quotidien pour les aider à optimiser la culture raisonnée des pommes de terre dans une démarche responsable. La solidarité fait aussi partie des valeurs qui donnent du sens à notre travail. McCain a notamment créé la société « Bon & Bien » en partenariat avec d’autres sociétés du secteur privé, qui fabrique des soupes à partir des légumes habituellement laissés de côté, en favorisant l’emploi dans la communauté locale. De manière générale, chaque employé se fixe des objectifs personnels afin de s’inscrire dans la ligne de conduite corporate « Be good. Do good » et être acteur du changement.

 

AM.

 

Contact : eloi.marchyllie@mccain.com