Réinventer la communication des marques et des entreprises. Telle est l’ambition de M&C Saatchi.GAD , une agence novatrice dont le business model unique en son genre en fait l’expert des plans de transformation. Rencontre avec Gilles Masson (HEC 85, Sciences Po, Maîtrise en Sciences Eco et Licence de Philosophie), son Président Fondateur et entrepreneur dans l’âme.

Gilles Masson (HEC 85, Sciences Po, Maîtrise en Sciences Eco et Licence de Philosophie). Président-Fondateur de M&C Saatchi.GAD.

Gilles Masson (HEC 85, Sciences Po, Maîtrise en Sciences Eco et Licence de Philosophie). Président-Fondateur de M&C Saatchi.GAD.

L’Esprit Village
Lancée «from scratch» avec ses deux amis Antoine Barthuel et Daniel Fohr (Directeurs de création), l’agence est aujourd’hui un emblème de réussite entrepreneuriale, avec 20M € de CA .Associée à M&C Saatchi, premier réseau mondial indépendant et véritable fédération d’entrepreneurs, elle s’illustre en effet comme un pari unpeu fou mais résolument successful. Aujourd’hui 95 personnes y cultivent leur créativité pour des clients aussi divers que La Banque Postale, Yves Rocher, Pernod Ricard ou Nespresso. Pour mettre en place son offre inédite, l’agence s’appuie d’ailleurs sur 3 piliers (innovation, contenu et culture) qui imprègnent son atypique «Esprit Village». « Celui-ci consiste à accélérer l’efficacité du business de nos clients en décloisonnant les métiers de la communication avec des entités très fortes dirigées par des partenaires ultra seniors. » Preuve de la vertu de ce modèle, sa campagne Havana Club, pour laquelle elle a créé une plateforme mondiale et culturelle des arts cubains, des disques, et même produit un long métrage «7 Days in Havana» sélectionné à Cannes.

 

« Demain, le E de HEC devrait signifier Entrepreneur »
A la tête d’une agence à succès, Gilles Masson, n’en n’est pas à son coup d’essai : l’entrepreneuriat, c’est sa passion (il avait auparavant cofondé BETC ). « Curieux de tout et voulant rester maître de mon destin, je considère qu’on n’a qu’une vie. Alors autant la passer à assumer ses réussites et ses échecs. Entrepreneur, c’est une source de stress et de plaisir considérable avec la liberté pour seul moteur. » Et cette mentalité d’entrepreneur, il encourage les HEC à la cultiver. « C’est ce que cherchent toutes les entreprises car elle est la seule réponse à la crise et à l’évolution des comportements des consommateurs.» Est-ce à dire que l’avenir appartient à ceux qui créent leur job ? « Naitre pour rentrer dans des cases, c’est quasiment une injure à soi même. Son job ? Il n’existe pas, on l’invente. Il ne faut donc pas hésiter à se lancer : le business est la meilleure grande école… a près HEC bien sûr ! »

 

Une autre économie est possible…
Avis aux HEC . Représentant 200 000 entreprises et 2 millions d’emplois en France, l’économie sociale et solidaire est la preuve qu’une alternative au 100 % business existe. « Dans la démarche de management, c’est le développement durable appliqué à l’entreprise », insiste Gilles Masson. Lui qui fût Président de Solidarité Sida pendant 12 ans et en est aujourd’hui Administrateur, fait d’ailleurs du modèle associatifune inspiration pour son agence. « C’est l’aiguillon de la société. Il a toujours un temps d’avance sur l’Etat par sa connaissance du terrain, son utilité et ses initiatives. Pour preuve la 15e édition du Festival Solidays, défi entrepreneurial ultime pour une ON G, a été un énorme succès pour l’association fondée et dirigée par Luc Barruet. »

 

Retour sur la Promo 85
« Déjà passionné par la culture et la communication, je voulais à l’époque nourrir ma réflexion sur l’économie de l’art et de la culture mais rien n’existait alors à HEC. Comme pour créer une mineure, il suffisait de 25 étudiants intéressés, j’ai rassemblé 24 autres personnes autour de ce projet. Finalement, on peut dire que je suis le fondateur de cette mineure et l’inspirateur du Master Medias Art et Création qui a vu le jour depuis ! »

 

Ma vie d’ancien
« Si j’aime écouter Daft Punk, j’adore aussi découvrir de nouveaux artistes ! Si je me sens toujours comme un ancien d’HEC, je retiens aussi beaucoup de mes formations à Nanterre et à Sciences Po où j’ai appris, tant des professeurs que de l’hétérogénéité culturelle des étudiants. Si je reste solidaire des HEC, je suis également à l’affût des profils les plus créatifs de tous horizons. »

Mini -CV
Depuis 2005, Président-Fondateur de M&C Saatchi.GAD
2004-2005, Président de Leo Burnett
2002-2004, Vice-Président de Publicis Conseil
1995-2002, Cofondateur/Directeur Général de BETC Havas

 

CW.

 

Contact :
www.mcsaatchi.gad
Et pour les passionnés d’art contemporain rendez-vous sur Twitter : @gillesmasson