© pressmaster - Fotolia

© pressmaster - Fotolia

Une fois acquis leur diplôme d’ingénieur, de nombreux étudiants s’orientent vers un Mastère spécialisé (MS) pour valoriser leur champ de compétences et accroître leur expertise sur le marché du travail. Quels sont les éléments clés pour faire son choix ? Décryptage.

 

Le Mastère Spécialisé, aussi appelés MS, est un label qui a été créé par la Conférence des Grandes Ecoles en 1986. Son ambition : apporter une spécialisation de haut niveau, à des ingénieurs diplômés, et augmenter leur valeur ajoutée auprès des recruteurs. Depuis sa création, plus de 70 000 étudiants, toutes spécialités confondues, ont suivi un MS. Les diplômés ingénieurs optent souvent pour un MS dans la perspective d’acquérir une double compétence technique et transversale en management, éventuellement ciblées sur des familles de métier (logistique, finance, RH, marketing). Encore faut-il bien choisir face à l’offre pléthorique des écoles. Il est primordial d’avoir tous les éléments en main avant de se lancer dans une année d’études supplémentaire qui aura une influence sur la carrière du futur salarié.

Construire un projet professionnel cohérent

Chaque ingénieur doit se poser les bonnes questions : quel secteur me correspond le mieux ? Quels sont les postes qui pourraient m’intéresser ? Quelles sont les qualités nécessaires pour m’épanouir dans ce métier ? Autant d’interrogations qui permettent de mieux définir ses attentes et d’y voir plus clair dans les méandres des MS. Avant de poser votre candidature, évaluez le potentiel du marché de l’emploi dans la branche à laquelle vous vous destinez. Bien sûr, l’ensemble de votre cursus doit s’inscrire dans un projet de formation logique. Ainsi, il sera naturel pour un ingénieur de vouloir acquérir des compétences managériales ou commerciales afin de compléter ses études. Méfiez-vous des intitulés trop vagues ou trop complexes qui ne se raccordent pas avec vos diplômes déjà acquis. Une fois ces préalables établis, vous pourrez diriger vos recherches vers les MS adéquats.

Des débouchés clairement identifiés

L’essentiel est de savoir comment un MS va vous permettre de vous insérer sur le marché du travail. Interrogez-vous sur les types de postes proposés à la sortie de l’école ainsi que sur les grilles de salaires dans de grandes entreprises. Outre les sites Internet des établissements, pourquoi ne pas contacter des anciens diplômés qui ont suivi le même Mastère que vous ? Ils vous donneront des informations précieuses sur leur fonction actuelle et sur leur évolution professionnelle depuis l’acquisition de leur diplôme.

Un apprentissage de qualité

Avant de choisir votre MS, partez à la pêche aux informations sur l’établissement que vous souhaitez intégrer et les cours que vous envisagez de suivre. Tout est bon à savoir : la réputation de l’école, celle des professeurs, les taux de réussite, le descriptif des programmes. La date de création du MS est également à prendre en compte car elle donne une indication sur la bonne santé du secteur et sur la réactivité de l’établissement. Par ailleurs, certains MS dispensent un enseignement en français et en anglais, voir même exclusivement en anglais. D’autres écoles ont des partenariats avec des écoles internationales. Elles facilitent ainsi l’accès à une langue étrangère et l’échange réciproque d’étudiants. Autant de paramètres qui valorisent le cursus global de l’ingénieur.

En ligne de mire : le monde des entreprises

Vérifiez que l’école où vous allez suivre votre MS a des liens solides avec les entreprises et si elle est en mesure de vous aider à trouver un stage. Vous devez savoir comment il se déroulera, à quelle hauteur vous serez rémunéré et quelle sera sa durée. Renseignez-vous sur le nombre d’anciens élèves qui ont été recrutés à l’issue de leur stage. Enfin, tout le monde n’a pas la chance d’avoir pu se constituer un réseau de contacts professionnels. N’hésitez pas à interroger l’école sur sa capacité à vous donner un coup de pouce pour décrocher votre premier emploi.

 

FB