À 27 ans, Marie Beauchesne (Master Communication IEP Paris, 2013) pourrait occuper des responsabilités dans le service Communication d’une grande entreprise ou d’une agence. Mais il n’en est rien. Marie a sauté le pas de l’entrepreneuriat en lançant sa marque de vêtements féministes, Ypsylone. Une voie osée vers la réussite qu’elle ne regrette pas.

Dans quel esprit as-tu décidé d’entreprendre ?

J’ai passé un an à New-York où j’ai découvert une liberté et une tolérance, notamment vestimentaire, incroyables. De retour à Paris, j’ai travaillé dans des agences de communication mais je ne me sentais pas véritablement à ma place. En parallèle de mon travail, j’ai donc suivi des cours du soir en couture et en stylisme, plus comme un passe-temps. Mais de mon séjour new-yorkais, j’avais gardé un certain esprit d’initiatives. Là-bas, quel que soit ton âge, si tu fais tes preuves, on te donne ta chance. C’est très valorisant et dynamisant.

18 mois après, aucun regret ?

Si ! Je regrette juste de ne pas m’être fait confiance plus tôt, d’avoir hésité trop longtemps. On m’a même conseillé de ne pas utiliser le terme féministe car il faisait peur, que le marché était inexistant… C’est pourquoi il est important de savoir s’autovalider, surtout lorsque l’on est une femme. On peut attendre longtemps une validation extérieure. Dans ce cas, on ne fait jamais rien. J’ai pris trop de conseils et je le regrette mais je ne regrette pas d’avoir franchi le pas !

« Réussir, c’est avoir un impact. C’est être vecteur d’un changement bénéfique pour soi ou la société. Ce n’est pas juste gagner de l’argent même si l’impact peut aussi se mesurer financièrement ».

Pari réussi ou pas ?

Pas encore mais j’y travaille ! J’ai déjà acquis une certaine reconnaissance de la part de mes pairs et une visibilité de plus en plus large. Mais la réussite sera là lorsque tous les curseurs seront alignés : reconnaissance, visibilité et gain financier. Voilà comment je pourrai avoir un vrai impact ! Je me sens donc plus comme un modèle d’engagement mais pas encore complètement comme un modèle de réussite.

Honorée par la ministre de la Culture
À l’occasion de la Journée internationale des Droits des Femmes, Marie a été reçue au ministère de la Culture par la ministre elle-même et remerciée personnellement d’œuvrer pour un féminisme inclusif par la créativité. Elle a aussi été speaker – devant 2 000 personnes – lors de la dernière édition des TEDx ChampsÉlysées Women. De quoi lui donner envie de poursuivre l’aventure !

Comment vis-tu ta « réussite » au quotidien ?

Je me dis que ce que je fais est utile et si je ne le fais pas, personne d’autre ne le fera. C’est la raison qui me pousse à me lever tous les matins. Lorsque des personnes viennent me voir et me demandent de ne pas lâcher parce que ce que je fais est utile, c’est une bonne piqûre de rappel !

Quelle place pour la réussite dans la société française ?

La réussite a toute sa place dans la société… mais pas encore dans les mentalités. On aime mettre les gens dans des cases donc quand tu es à la fois sur le terrain du business et le terrain de l’engagement c’est parfois compliqué à accepter, des deux côtés. C’est long de changer les mentalités et c’est valable pour moi aussi. Mais la France reste un bon pays pour entreprendre en termes de structure d’accompagnement. Il y a une vraie volonté d’aider les entrepreneurs.

Osez, faites-vous confiance et n’attendez pas une validation extérieure pour foncer. Si vous êtes persuadé que vous avez un projet qui vaut le coup, alors faites-le ! Mais soyez sûrs de vos raisons pour entreprendre. Entreprendre parce que tu n’as pas de plan B ou parce que c’est tendance ne sont pas de bonnes raisons. Sinon vous vous écroulerez à la moindre difficulté.

 

Marie en un mot

Quelle entrepreneure es-tu ? Engagée.
Ton vêtement préféré ? Crop Top
À quel âge as-tu créé ton premier vêtement ? 20 ans
De quoi s‘agissait-il ? Un ensemble crop top jupe.
Le vêtement que tu rêverais de créer dans une prochaine collection ? Une combinaison dos nu
Ton message adressé aux jeunes hommes ? On a besoin de vous pour faire avancer les choses.
Ton message adressé aux jeunes femmes ? Ayez confiance en vous et soyez ferme dans vos convictions mais tolérantes avec celles des autres.

 

Plus d’infos sur la marque Ypsylone 

Visiter son site personnel : http://www.mariebeauchesne.com

En savoir plus sur l’engagement féministe de Marie Beauchesne